Tesla Semi : ses pneus pourraient se regonfler seuls et de manière automatique

 

Tesla vient tout juste d’obtenir un brevet pour un système innovant, permettant aux pneus de son Semi de se regonfler seuls. Une technologie sur laquelle travaille la marque depuis 2018.

Tesla Semi

Cela fait déjà quelques années que l’on attend de voir enfin le Tesla Semi sur les routes. Et pour cause, la première annonce concernant le camion électrique de la marque californienne remonte à 2017, bien qu’il fut mentionné dès 2016 lors de la présentation du Master Plan par Elon Musk. Initialement attendu en 2019, ce dernier n’a finalement donné que très peu de nouvelles depuis.

Certes, nous l’avons déjà aperçu lors de tests routiers via des photos volées, mais la marque a depuis très peu communiqué à son sujet, se contentant d’annoncer le report de l’entrée en production, prévue pour 2021 aux dernières nouvelles. À l’heure actuelle, toujours rien, mais voilà que ce dernier fait néanmoins à nouveau parler de lui, en attendant son arrivée sur la route, comme le relayent nos confères d’Electrek.

Inspiré de l’armée

Malheureusement, ce n’est pas pour donner plus d’informations sur sa date de sortie, qui reste encore une grande inconnue. Non, si le Tesla Semi refait surface dans l’actualité, c’est parce qu’il pourrait être équipé d’une technologie tout à fait innovante, pour laquelle la firme d’Elon Musk vient tout juste d’obtenir le brevet.

Tesla Semi
Tesla Semi

Et pour cause, le camion électrique pourrait profiter d’un système révolutionnaire permettant d’ajuster automatiquement la pression des pneus, sans intervention d’une tierce personne. Un dispositif déjà utilisé par l’armée, permettant de modifier le gonflage afin de pouvoir s’adapter aux conditions routières et aux différents terrains, tels que l’asphalte ou la terre.

Un système innovant

Initialement, ce système fonctionne grâce à de l’air, acheminé directement vers les pneus via un raccord. Ce dernier n’est néanmoins pas toujours étanche, ce qui peut causer quelques fuites, rendant le dispositif peu efficace. Les ingénieurs de Tesla ont donc décidé de le revoir, en ajoutant notamment un joint d’étanchéité rotatif, plus efficace.

Pour l’heure, la firme californienne n’a pas donné plus de détails sur le fonctionnement exact de ce dispositif, qui reste pour l’heure au stade de brevet. Il est alors possible que celui-ci ne voit finalement pas le jour, comme c’est le cas de nombreuses technologies développées et sécurisées par les constructeurs et équipementiers.

Au même titre que son pick-up attendu pour l’été 2019, l’entreprise Tesla a fait preuve d’une certaine discrétion quant à son camion électrique, le Semi. Pour la première fois présenté en 2017, ce dernier a…
Lire la suite


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles