Un certain Jérôme Mends-Cole, passionné de Tesla et propriétaire d’un site e-commerce à son effigie, est tombé nez à nez avec un prototype du Semi, dont la production devrait débuter dans le courant de l’année 2020. L’occasion d’apercevoir de plus près l’un des prochains grands projets de la marque américaine.

Au même titre que son pick-up attendu pour l’été 2019, l’entreprise Tesla a fait preuve d’une certaine discrétion quant à son camion électrique, le Semi. Pour la première fois présenté en 2017, ce dernier a ensuite poursuivi son petit bonhomme de chemin au sein des bureaux de la firme d’outre-Atlantique. Mais au regard du gargantuesque projet qu’il représente, le groupe a décidé de repousser sa production initialement prévue en 2019, à 2020 – la marque a depuis confirmé.

Un coffre avant… riquiqui

D’ici là, quelques chanceux auront le luxe de l’admirer de loin au gré de ses essais grandeur nature majoritairement effectués en Californie, fief de Tesla. Mais pour certains, la chance leur a souri un poil plus. Jérôme Mends-Cole, passionné de Tesla et à l’origine d’un site e-commerce dédié à la marque, a eu l’opportunité de photographier l’un des prototypes exhibés au store de Sacramento-Rocklin, dans le nord de l’état californien.

Si les quelques clichés nous permettent de contempler de plus près le design et les lignes du produit, elles nous offrent surtout un aperçu très net du petit coffre logé sous le capot avant, à l’image de la Model 3. Une taille de coffre cependant critiquable au vu de l’imposant gabarit de l’engin. Cité par le site spécialisé Electrek, Jérôme Mends-Cole aurait également échangé avec des ingénieurs de la multinationale.

Des performances en hausse ?

D’après eux, l’actuel prototype, et donc le futur modèle, affichera des performances encore plus élevées que celles annoncées il y a deux ans. À l’époque, Elon Musk promettait une accélération de 0 à 100 km/h en l’espace de 5 secondes (sans remorque), ou de 20 secondes avec une charge de 36 tonnes. Sans oublier une autonomie de 480 à 800 kilomètres.

Depuis, il se dit que deux versions distinctes composeront l’offre : l’une dotée d’un rayon d’action de 300 miles, soit 480 kilomètres, une autre capable de tenir 500 miles, soit 800 kilomètres, toujours d’après Electrek. Autant d’éléments d’information à prendre avec des pincettes tant que des officiels ne les auront pas confirmés d’eux-mêmes.