Alexa veut parler à vos applications mobiles iOS et Android

 

Amazon teste avec quelques développeurs de nouvelles possibilités pour Alexa. L’assistant vocal pourrait venir concurrencer Siri ou Google Assistant en s’immisçant dans les smartphones pour lancer des applications mobiles.

Alexa prend le contrôle de vos applications

Alexa prend le contrôle de vos applications // Source : Frandroid

Siri a les iPhone, iPad, Mac et consorts. Google Assistant a tout l’univers Android pour l’épauler. Et Alexa dans tout ça ? L’assistant vocal d’Amazon peut compter sur pléthores d’appareils, conçus en interne comme la gamme Echo, ou bien des milliers d’autres compatibles pour régler des réveils, lancer la musique ou demander des informations. Mais Alexa ne peut pas intervenir sur des applications Android ou iOS. Jeff Bezos avait bien tenté de lancer sa propre ligne de smartphones il y a près de six ans, mais ce fut un flop et Alexa n’a qu’un accès limité aux appareils mobiles.

Alors Amazon réfléchit à de nouvelles fonctionnalités pour lui donner une nouvelle dimension, explique The Verge. Et cela passe par Alexa for Apps lancé ce jour en preview auprès de développeurs. Cette fonction implémentée dans l’assistant vocal doit permettre à ce dernier de lancer des applis à l’aide de la commande vocale. L’utilisateur pourrait demander à Alexa d’ouvrir une application spécifique, d’y faire des recherches et d’afficher le résultat à l’écran. Le site spécialisé explique que le géant américain travaille ainsi avec Twitter ou TikTok sur des skills à ajouter à Alexa pour certaines fonctionnalités (ouverture d’un mot-clé, lancement d’un enregistrement vidéo à la voix…).

Alexa veut s’implanter sur les appareils mobiles

En proposant de nouvelles interactions pour Alexa sur Android et iOS, Amazon pourrait ainsi s’implanter plus durablement dans les écosystèmes Apple et Google. L’appli Alexa est disponible sur smartphone, mais si ses possibilités sont multiples (contrôle des objets connectés associés, skills de jeux ou services, etc.), son usage manque encore de fluidité à la différence de sa facilité d’utilisation dans les maisons connectées.

Amazon cherche donc à devenir le troisième larron du triumvirat des assistants vocaux sur appareils mobiles. Cela passe par l’adaptation de fonctionnalités d’Alexa à un environnement applicatif et non plus à des points bien déterminés par ses skills, ces fonctions de compétence bien précises (allumer la lumière, mettre le dernier flash info, donner la météo, lancer la musique…).

Et la firme de Seattle ne manque pas d’annonces autour d’Alexa ce jeudi : une nouvelle version de l’IA conversationnelle doit être présentée pour un échange plus naturellement entre l’assistant et l’utilisateur, des mises à jour pour pouvoir créer de meilleures expériences audio notamment. Alexa devrait également pouvoir bientôt vous autoriser à faire une pause dans une tâche, la reprendre et que l’assistant soit capable de mémoriser votre progression pour répondre à une demande par la suite. Amazon réfléchit aussi avec les développeurs à donner la possibilité de déclencher les skills d’Alexa depuis l’appli mobile, un site internet ou même une publicité, voire des achats depuis les appareils Echo avec écran ou le site d’e-commerce de la marque.

Les derniers articles