Apple vise 100 % de cobalt recyclé : comprendre l’enjeu de cet engagement

Le pari d'Apple pour 2025

 

On pourrait supposer que cette annonce relève du greenwashing, visant à améliorer l'image de la marque auprès de sa clientèle actuelle et potentielle. Bien que ce puisse être le cas, cette déclaration demeure d'une importance considérable.

Source : Apple

Apple a déclaré ce 13 avril 2023 que son nouvel objectif pour 2025 était d’utiliser 100 % de cobalt recyclé dans toutes les batteries conçues par Apple. De plus, les aimants de tous ses appareils utiliseront des éléments de terres rares entièrement recyclés d’ici 2025. Enfin, toutes les cartes de circuits imprimés conçues par Apple utiliseront une soudure à l’étain recyclé à 100 % et un placage à l’or recyclé à 100 %.

Ces avancées rapprochent Apple de son objectif d’utiliser uniquement des matériaux recyclés et renouvelables dans ses produits et de les rendre neutres en carbone d’ici 2030. Le robot de désassemblage Daisy d’Apple sépare les batteries des autres composants, permettant aux recycleurs spécialisés de récupérer du cobalt et d’autres matériaux, y compris du lithium.

Depuis 2019, Apple estime que plus de 11 000 kilogrammes de cobalt ont été récupérés grâce à Daisy. La société travaille également sur des systèmes de réalité augmentée pour aider ses partenaires de recyclage à démonter les appareils MacBook et iPad.

Le robot Daisy en action // Source : Apple

Il est indéniable que cette annonce d’Apple suscite des réactions mitigées. Si certains voient dans cette initiative une avancée considérable pour l’environnement, d’autres y perçoivent une stratégie de greenwashing visant à apaiser la conscience des acheteurs. En effet, en mettant en avant l’utilisation de matériaux recyclés, Apple semble vouloir montrer qu’il est possible d’acquérir un iPhone sans nuire à la planète.

Toutefois, il est crucial de ne pas minimiser l’impact environnemental global de la production et de la consommation de ces appareils. Certes, l’utilisation de cobalt recyclé ne va pas dans la bonne direction.

Une annonce importante

Il est probable que vous ayez déjà vu des reportages ou des images sur les réseaux sociaux mettant en cause certaines des plus grandes entreprises technologiques, telles qu’Apple, Alphabet (Google), Microsoft, Dell et Tesla, qui sont accusées de profiter du travail d’enfants africains dans l’extraction du cobalt. Ce minéral est essentiel à la production de batteries lithium-ion, utilisées dans les smartphones et les voitures électriques.

Mine de cobalt en RDC

Selon des recherches réalisées par l’UNICEF, en 2012, environ 40 000 enfants étaient employés dans les mines de la République démocratique du Congo (RDC). La RDC fournit plus de la moitié de l’approvisionnement mondial en cobalt, et 20 % de cette production est réalisée manuellement. Effectivement, c’est un sujet préoccupant.

Ce problème soulève des questions éthiques et des préoccupations en matière de droits de l’homme. Les conditions de travail dans ces mines sont souvent dangereuses et insalubres, et les travailleurs, y compris les enfants, sont exposés à des risques pour leur santé et leur sécurité.

Les entreprises technologiques ont un rôle important à jouer pour remédier à ces problèmes

Les entreprises technologiques ont un rôle important à jouer pour remédier à ces problèmes, en s’assurant que leurs chaînes d’approvisionnement sont responsables et en soutenant des initiatives visant à améliorer les conditions de travail dans les mines.

L’utilisation de cobalt recyclé s’inscrit dans la démarche d’économie circulaire, qui vise à minimiser les déchets et à optimiser l’utilisation des ressources en encourageant le recyclage et la réutilisation des matériaux. De plus, en utilisant du cobalt recyclé, Apple réduit sa dépendance aux sources de cobalt potentiellement issues de zones de conflit et contribue à l’amélioration des conditions de travail dans l’industrie minière.

L’utilisation de cobalt recyclé, comme annoncé par Apple, est un pas dans la bonne direction. Cependant, il est essentiel de continuer à travailler sur des solutions plus globales et durables pour rendre l’ensemble du secteur plus éthique et respectueux de l’environnement et des droits de l’homme.

Néanmoins, il est important de noter que le recyclage du cobalt ne résout pas tous les problèmes associés à l’extraction et à l’utilisation de ce métal. Les procédés de recyclage peuvent également avoir un impact environnemental. C’est un pas dans la bonne direction pour réduire l’impact environnemental et social lié à l’extraction de minerai. Toutefois, il reste encore du chemin à parcourir pour rendre l’ensemble de la chaîne de production plus durable et responsable.

Nous espérons que cette initiative prise par Apple sera la première d’une série d’actions similaires adoptées par d’autres fabricants. Il est crucial que les entreprises du secteur technologique s’engagent dans des pratiques durables et éthiques pour réduire leur impact environnemental et social.


Chaque matin, WhatsApp s’anime avec les dernières nouvelles tech. Rejoignez notre canal Frandroid pour ne rien manquer !