L’iPhone résiste, le Mac s’effondre : le paradoxe Apple

Apple face au défi d'un marché en berne

 

Dans un marché en déclin où les secteurs des PC et des smartphones subissent de lourdes pertes, Apple parvient à tenir bon. L'iPhone affiche une bonne santé, malgré une légère contraction des ventes. En revanche, le Mac traverse une période difficile.

iPhone 14 Plus // Source : Frandroid – Chloé Pertuis

Ah, le marché du smartphone ! Ce monde merveilleux où tout le monde veut sa part du gâteau, même si celui-ci semble s’effriter à une vitesse alarmante. Oui, vous avez bien lu : la chute libre des ventes de smartphones est bien réelle, et même Apple, ce géant qui semblait indestructible, n’est plus épargné.

L’inflation élevée ne facilite pas la situation. Les consommateurs, de plus en plus méfiants, se demandent s’ils devraient vraiment acheter un nouveau smartphone, surtout si leur précieux compagnon technologique est encore en état de marche. Et voilà, le taux de renouvellement des smartphones n’a jamais été aussi bas qu’en ce moment. On se croirait presque dans un film catastrophe pour le capitalisme.

Apple a réussi à tirer son épingle du jeu

Mais, ô surprise, Apple a réussi à tirer son épingle du jeu au deuxième trimestre fiscal de 2023. Les ventes et les bénéfices ont certes diminué, mais ils ont dépassé les attentes du marché boursier. Apple a terminé ce trimestre avec un chiffre d’affaires de 94,836 milliards de dollars et un bénéfice net de 24,16 milliards de dollars. Les ventes ont baissé de 2,5 % et les bénéfices de 3,4 %.

Et il y a plus étonnant encore : l’iPhone a établi un nouveau record pour le trimestre de mars. Par contre, le Mac s’est littéralement effondré. Il semblerait que les consommateurs aient décidé de ne plus s’équiper, du moins pas à ces prix-là.

Dans ce chaos ambiant, Apple réussit tout de même à briller sur certains segments. L’iPhone représente 51,334 milliards de dollars de ventes, ce qui en fait le meilleur trimestre de début d’année de tous les temps pour les smartphones d’Apple. Et les services (App Store, Apple TV+, Apple Music, Apple Arcade, iTunes, services bancaires, etc.) ont généré des ventes de 20,907 milliards de dollars américains.

Pas mal pour une activité en croissance constante et insensible aux fluctuations saisonnières ou aux cycles de produits. Malheureusement, la situation est bien moins rose pour le Mac, avec une chute de 31,3 %, et pour l’iPad, en baisse de 12,8 % au cours du dernier trimestre.

96 % des bénéfices ont été générés par Apple et Samsung

Selon Counterpoint Research, 96 % des bénéfices totaux du marché des smartphones au premier trimestre 2023 ont été générés par Apple et Samsung, tandis que tous les autres fabricants se sont contentés de seulement 4 % des bénéfices. Apple et Samsung continuent de monopoliser une part énorme des bénéfices. Les autres fabricants doivent se battre pour les miettes qui restent, dans l’espoir de survivre à cette période tumultueuse.

Compte tenu de l’inflation et de la prudence des consommateurs, il est intéressant de constater qu’Apple continue de dominer le marché avec ses iPhone à prix élevé. Alors que les smartphones Samsung sont vendus en moyenne à 300 euros, Apple parvient à maintenir un prix de vente moyen frôlant les 900 euros, toujours selon Counterpoint Search, lui permettant de réaliser la moitié du chiffre d’affaires total du marché des smartphones.

Le marché des smartphones a reculé de 14,2 % par rapport à l’année dernière, avec un total de 280,2 millions de smartphones vendus. Counterpoint Research s’attend à ce que le marché se contracte davantage aux deuxième et troisième trimestres de 2023 alors que l’inflation augmente. Une reprise n’est pas attendue avant le quatrième trimestre au plus tôt.

Peut-être que l’inflation et la prudence budgétaire auront finalement réussi à faire ce que la raison n’a pas pu : freiner notre obsession pour les gadgets électroniques. Quoi qu’il en soit, la chute libre du marché des smartphones est en cours, et il est difficile de prédire comment tout cela va se terminer. Dans ce contexte, la stratégie Apple continue de briller malgré les défis économiques. Cependant, il est possible qu’Apple doive adapter sa stratégie à l’avenir pour répondre aux préoccupations budgétaires croissantes des consommateurs. Verra-t-on des iPhone moins chers ? Pas si sûr.