Confronté aux Etats-Unis à un recours collectif pour les défaillances de son clavier papillon, Apple devra bel et bien faire face à la justice. Une décision qui intervient alors que le groupe a entre temps changé son fusil d’épaule, pour installer sur ses nouveaux MacBook Pro 16 le « Magic Keyboard »… un clavier entièrement repensé.

Crédit : Thomas Budge / Unsplash

Apple voulait s’y soustraire, c’est raté. Un recours collectif lancé au printemps 2018 à l’encontre d’Apple et de ses claviers papillon fait de nouveau parler de lui après plus d’un an dans les tuyaux. Alors que le groupe de Cupertino souhaitait s’éviter un procès en enjoignant la justice américaine à débouter cette class action, un juge l’a au contraire avalisée ce 2 décembre, pointent nos camarades de Numerama. En d’autres termes, le groupe de Tim Cook devra bel et bien s’expliquer devant les tribunaux pour les soucis récurrents de fiabilité observés ces trois dernières années sur le tristement célèbre Butterfly keyboard.

Apple enfin inquiété pour la fragilité excessive de ses claviers Butterfly ?

Cette action en justice vise à faire condamner Apple pour la fragilité excessive de ses claviers Papillon. La firme est accusée d’avoir voulu cacher un problème de conception connu, qui engendre le blocage fréquent (et souvent définitif) d’une ou plusieurs touches du clavier intégré à ses ordinateurs portables lancés depuis 2016. En conséquence, les plaignants estiment qu’Apple a enfreint les lois de protection des consommateurs en vigueur dans plusieurs États et réclament des dommages et intérêts.

Il faut dire que la posture d’Apple sur le sujet est pour le moins ambiguë. Dans un premier temps, le groupe s’est livré à la plus pure politique de l’autruche, avant de proposer, à partir de l’été 2018, un programme de remplacement gratuit des claviers touchés (et un remboursement pour les propriétaires de MacBook ayant payé des réparations avant l’entrée en vigueur dudit programme). Depuis 2018, Apple s’est par ailleurs attaché à modifier à plusieurs reprises le design de son clavier pour y ajouter, notamment, des membranes en silicones permettant de limiter l’entrée de crasses dans les mécanismes. Un pansement sur une jambe de bois pour de nombreux utilisateurs…

Très récemment, Apple annonçait au bout du compte un MacBook Pro de 16 pouces équipé d’un tout nouveau clavier. Baptisé « Magic Keyboard », ce dernier reprend un design nettement plus conventionnel que le clavier papillon (voulu extrêmement plat, avec une course des touches très courte). Ce nouveau clavier semble beaucoup plus robuste et devrait permettre à Apple de se sortir de la gadoue.

Notons enfin que si Apple doit bel et bien s’expliquer devant la justice américaine pour la fiabilité très chancelante de ses claviers papillon, rien n’indique pour l’instant que le groupe sera vraiment inquiété ou condamné. La médiatisation de l’affaire, elle, pourrait en tout cas convaincre plus de plaignants de rejoindre cette class action avant le jugement.