Apple défend son port Lightning, arguant que standardiser tuerait l’innovation

Apple protège surtout son écosystème... et ses propres projets pour l'avenir

 

Alors que le parlement européen milite pour l'adoption d'une connectique standard, comme le Type-C, permettant de recharger un maximum de smartphones depuis un unique chargeur, Apple freine des quatre fers. Pour défendre tant bien que mal son port Lightning vieillissant, la marque à la pomme argue qu'une standardisation des connectiques « gèlerait l'innovation ». Le groupe défend aussi par cette posture sa vision d'un smartphone entièrement sans-fil.

Ici le port Lightning d’un iPhone 5, premier iPhone a en avoir été pourvu… Crédit : Thomweerd / Unsplash

La thèse est osée dans le cas du port Lightning, mais néanmoins défendable… tout spécialement quand on a de la suite dans les idées. En réponse aux actions du parlement européen, qui souhaite standardiser la connectique de nos smartphones au profit d’un éventuel Type-C universel, Apple défend bec et ongles son port Lightning en assurant que standardiser les connectiques « gèlerait l’innovation plutôt que de l’encourager ». Une posture qui a du sens, mais qu’Apple campe dans un premier temps pour défendre un écosystème d’accessoires bien en place, et les royalties qui vont avec.

Et pour cause, après avoir commercialisé plus d’un milliard d’appareils équipés de ce fameux (et désormais ancien puisque introduit pour la première fois en 2012) port Lightning, la firme compte sur une quantité considérable d’accessoires réservés à cette connectique présente sur iPod, iPad et iPhone. En changer subitement placerait le client Apple dans une situation délicate et contraindrait aussi la marque à se passer des royalties qu’elle reçoit notamment des accessoiristes, le standard Lightning étant une technologie propriétaire d’Apple.

Adopter une connectique standardisée : un énorme gâchis pour l’environnement ?

« Les règlements qui favoriseraient [le recours à une connectique commune] pour tous les smartphone gèleraient l’innovation plutôt que de l’encourager. De telles propositions sont mauvaises pour l’environnement et perturbent inutilement les consommateurs », expliquait l’année dernière Apple dans un communiqué repêché par MacRumors et relayé par WCCFTech. « Plus d’un milliard d’appareils Apple ont été livrés avec un connecteur Lightning, en plus de tout un écosystème de fabricants d’accessoires et d’appareils qui utilisent le Lightning pour servir nos clients en commun ».

« Nous voulons nous assurer que toute nouvelle législation n’entraînera pas l’envoi de câbles ou d’adaptateurs externes inutiles avec chaque appareil, ni ne rendra obsolètes les appareils et accessoires utilisés par plusieurs millions d’Européens et des centaines de millions de clients Apple dans le monde. Il en résulterait un volume sans précédent de déchets électroniques et des désagréments considérables pour les utilisateurs », poursuivait le groupe en coiffant ici sa casquette écologiste.

Apple miserait sur un avenir dénué de connectiques sur smartphones

Autre raison pour laquelle Apple ne tient pas à se voir imposer une connectique universelle, la firme miserait à l’avenir sur une autre tactique : l’absence pure et simple de port sur ses prochains iPhone. L’abandon, à terme, du port Lightning ne se ferait pas au profit d’une nouvelle connectique, mais bien au moyen d’un abandon complet du principe même de connecteur. La recharge se ferait alors exclusivement par induction et le transfert de fichiers potentiellement par le biais d’AirDrop.

Il s’agit là d’un vieux projet pour Apple, qui prévoyait déjà de supprimer le port Lightning de son iPhone X, en 2017, avant de se raviser face à une présence encore trop marginale de la recharge sans-fil sur le marché. Dans les faits, ce sont les « iPhone 13 », attendus en 2021, qui pourraient profiter de cette réflexion au long cours chez Apple.

Les derniers articles