Apple Plans : la refonte du concurrent de Google Maps en Europe dès 2020

La ville de Paris sera-t-elle concernée ?

 

Apple Plans a fait peau neuve afin de devenir plus pertinent et efficace pour ses utilisateurs. Cette nouvelle version de l'application, désormais disponible pour l'ensemble des Américains dans les villes où le service est disponible, est annoncée dans le courant de l'année 2020 pour l'Europe.

Apple Plans est loin d’être aussi populaire que Google Maps. Cela dit, l’application de cartographie de la pomme a fait l’objet d’une grosse refonte dernièrement et tous les utilisateurs aux États-Unis peuvent désormais en profiter dans les villes où le service est disponible. Plus intéressant pour nos lecteurs dont la majorité habite sur le Vieux Continent : le nouveau Apple Plans est officiellement annoncé « en Europe, plus tard cette année ».

Reste à savoir quelles seront les premières grandes villes à en bénéficier en Europe. Paris devrait sans doute être dans le lot, mais rien n’est sûr.

Un Apple Plans plus précis, plus pratique

À son lancement, Apple Plans avait fait très mauvaise presse à cause de ses cartes complètement buguées. Depuis, l’application s’est beaucoup améliorée et l’ambition semble carrément de venir marcher sur les plates-bandes de Google Maps.

La refonte d’Apple Plans passe notamment par un design des cartes revisité, offrant plus de détails et d’informations sur les routes et les adresses. Eddy Cue, responsable des logiciels et des services au sein de la multinationale américaine, parle carrément de « la meilleure et la plus privée des applications cartographiques de la planète ». Rien que ça…

Parmi les nouveautés, notons aussi Look Around, la copie de Google Street View à la sauce Apple. Vous l’aurez compris, cette fonctionnalité permettra à l’utilisateur de se promener virtuellement dans les rues de la ville dont il consulte la carte grâce à des images 3D.

Comme sur Google Maps, il sera possible de faire une liste de ses adresses préférées ou à visiter via une option qu’Apple a baptisée « Collections ». Une barre des adresses favorites fréquentées chaque jour est aussi mise à disposition pour en afficher l’itinéraire en un simple clic. Là aussi, Google Maps propose des fonctions similaires.

Apple promet aussi des informations en temps réel sur les transports en commun en indiquant notamment la position du bus ou du train que l’on est en train d’attendre. Vous pourrez également partager l’heure d’arrivée estimée avec vos contacts lorsque vous serez en chemin pour les rejoindre.

L’application Apple Plans ajoute aussi des cartes de l’intérieur de certains lieux publics tels que des centres commerciaux ou des aéroports capables de repérer à quel étage se trouve l’utilisateur ou d’indiquer les toilettes les plus proches ou les restaurants et magasins ouverts autour d’eux. Enfin, Siri parle aussi de manière plus naturelle pour guider les voyageurs. Du moins, cela est vrai pour la version anglophone de l’assistant, on ne sait pas si son homologue adepte de la langue de Molière gagnera lui aussi en aisance ou non.

Vie privée

L’un des grands axes de communication d’Apple sur son service de cartographie est, une fois n’est pas coutume, la garantie de la vie privée. La pomme rappelle ainsi que son application ne nécessite pas que l’on s’identifie. On nous explique aussi que les fonctions personnalisées sont propulsées par de l’intelligence artificielle, tandis que les données de navigation collectées « sont associées à des identifiants aléatoires constamment réinitialisés ».

Apple explique aussi que ses serveurs n’enregistrent pas la position précise des utilisateurs. Via une technique de « floutage », l’emplacement précis de la personne est converti en l’espace de 24 heures en une donnée moins précise. L’historique des déplacements de chaque personne en particulier n’est pas sauvegardé. Cela n’est pas sans rappeler le principe de confidentialité différentielle appliquée par Google Maps pour protéger la vie privée de ses utilisateurs.

Enfin, rappelons que pendant les périodes de grève qui ont agité la France, c’est une application tierce, CityMapper, qui s’est montrée particulièrement fiable pour les déplacements.

Certes, pendant les grèves RATP et SNCF, Google Maps ne s’est pas révélée être la meilleure application de navigation pour arriver en temps et en heure à bon port. Cependant, si l’on omet cette petite erreur de parcours, le célèbre…
Lire la suite

Les derniers articles