Apple Car : Peugeot-Citroën pourrait aussi apporter sa pierre à l’édifice

 

Alors que Hyundai semble déjà faire partie des petits papiers d’Apple au sujet de l’Apple Car, le groupe PSA et General Motors pourraient eux aussi apporter leur savoir-faire au projet, selon l’analyste réputé Ming-Chi Kuo.

Apple Car : Peugeot-Citroën pourrait aussi apporter sa pierre à l’édifice

Voilà déjà plusieurs semaines que le projet d’une Apple Car revient régulièrement sur le devant de la scène médiatique. La très sérieuse agence de presse Reuters a créé cette étincelle explosive en décembre 2020 : pour elle, le premier véhicule Apple construit en interne arrivera en 2024 avec une batterie révolutionnaire. De quoi déterrer le projet et faire les choux gras des médias généralistes et spécialistes.

Quelques semaines plus tard, il se murmurait que Hyundai participerait à ce projet inédit en mettant notamment à disposition sa nouvelle plateforme E-GMP, introduite début décembre 2020. Voilà maintenant que Ming-Chi Kuo (via Apple Insider) analyste réputé et spécialiste des produits Apple, avance de nouveaux éléments : le groupe PSA (qui détient Peugeot et Citroën, entre autres) et General Motors pourraient eux aussi apporter leur pierre à l’édifice.

2024, une date trop optimiste ?

L’intéressé ne précise pas de quelle manière ces deux géants de l’automobile aideraient à faire avancer le projet d’Apple. Mais il est intéressant de constater qu’une véritable logistique industrielle se met petit à petit en place. Pour Ming-Chi Kuo, la firme de Cupertino n’a en fait pas vraiment le choix si elle souhaite lancer une automobile dans les prochaines années.

Source : Unsplash / Laurenz Heymann

Source : Unsplash / Laurenz Heymann

Le géant californien ne serait en effet pas en mesure de créer sa propre chaîne d’approvisionnements sans s’attacher les services d’acteurs automobiles historiques. Un vrai gap industriel existe entre la construction d’un véhicule et d’un smartphone. À ce titre, Ming-Chi Kuo ne se montre pas aussi optimiste que Reuters quant au lancement de l’Apple Car, qui ne débarquera pas avant 2025 selon ses prédictions.

Pour autant, s’entourer de grands noms du secteur lui permettra d’accélérer le rythme et de réduire l’ensemble du processus du développement.

La collaboration étroite d’Apple avec des constructeurs (Hyundai, GM et PSA) ayant une grande expérience dans le développement, la production et la qualification, réduira significativement le temps de développement de l’Apple Car et créera un avantage en termes de délai de commercialisation.

L’analyste poursuit : « Nous pensons qu’Apple tirera parti des ressources actuelles des fabricants et se focalisera de son côté sur le matériel et les logiciels de conduite autonome, les semiconducteurs, les technologies de batterie, le facteur de forme et le design intérieur, l’expérience utilisateur innovante et l’intégration avec l’écosystème Apple existant »

De son côté, Hyundai devrait gérer la conception des composants, lorsque sa filiale Kia assurerait la production dudit véhicule. De toute évidence, les observateurs s’accordent à dire qu’Apple positionnera son quatre roues sur le segment du très haut de gamme.

Si vous vous intéressez de près ou de loin à l’automobile, vous avez peut-être déjà entendu parler d’architecture ou de plateforme automobile. Il en existe une multitude chez les constructeurs automobiles, que ce soit pour…
Lire la suite

Les derniers articles