Asus et Nvidia dévoilent un serveur spécial ChatGPT prêt à l’usage

 

L'intelligence artificielle générative passe aujourd'hui essentiellement par des infrastructures cloud. Nvidia et Asus pensent pouvoir vous convaincre de vous en passer.

The Simpsons // Source : Fox

Plusieurs grandes entreprises se sont décidées à interdire l’utilisation de l’IA dans leurs locaux. Apple et Samsung en sont des exemples assez connus, pour des raisons de partage de données avec le cloud utilisé par ces nouveaux assistants comme ChatGPT. Asus et Nvidia ont peut-être une idée pour régler ce problème.

Un serveur ChatGPT maison

AFS Appliance est le nom du produit présenté par Asus au Computex en partenariat avec Nvidia. Il s’agit ni plus ni moins que d’un serveur entièrement dédié à l’IA générative. Tout le hardware est donc installé directement dans les locaux de l’entreprise plutôt que sur une infrastructure cloud distante où elle n’aurait pas le contrôle.

À bord, c’est le LLM Formosa, un concurrent de GPT 3.5 d’OpenAI. Attention à la facture : pour l’installation et la maintenance, Asus entend vendre son service à 6000 dollars par mois. Les clients les plus gourmands pourront monter à 10 000 dollars par mois pour accéder à un supercalculateur Nvidia DGX.

Selon Asus, le développement rapide de ChatGPT et des solutions d’IA générative a fait comprendre aux entreprises qu’elles avaient un besoin en puissance de calcul. Associé au besoin de confidentialité des entreprises pour leurs projets, la commercialisation du service Asus AFS Appliance était alors toute trouvée. Les banques ou les hôpitaux seraient les premiers clients visés par ce service.

Si l’on se focalise beaucoup sur les IA ouvertes aux utilisateurs comme ChatGPT, Midjourney ou Google Bard, dans l’ombre, c’est Nvidia qui tire son épingle du jeu et se montre champion de la course à l’IA. Le géant a vu le prix de son action être multiplié par trois en seulement cinq mois.


Utilisez-vous Google News (Actualités en France) ? Vous pouvez suivre vos médias favoris. Suivez Frandroid sur Google News (et Numerama).