Test de l’Asus ROG Zephyrus M16 : le meilleur d’Intel et Nvidia dans un format réussi

PC portables • 2021

Points positifs de l'Asus ROG Zephyrus M16 GU603
  • Design sobre et efficace
  • Un écran remarquable
  • Processeur Intel performant
  • À l'aise avec les jeux vidéo gourmands
  • La connectique
Points négatifs de l'Asus ROG Zephyrus M16 GU603
  • Les reflets des LED dans l'écran
  • Le bruit en fonctionnement qui fait le yo-yo
  • Le bruit à plein régime
 

Introduction

Asus repasse chez Intel pour un nouvel ultraportable orienté vers le jeu vidéo. Le ROG Zephyrus M16 a de beaux arguments pour lui, mais aussi quelques fausses notes.

Source : Anthony Wonner – Frandroid

Source : Anthony Wonner – Frandroid

En quelques années, la gamme Zephyrus d’Asus a pris ses marques sur le marché du PC portable. La firme est devenue spécialiste pour essayer de relier l’univers des PC gaming, souvent lourd et peu autonome, avec celui des ultraportables au design sobre et élégant. Le dernier en date est le ROG Zephyrus M16, un nouvel ultraportable qui retourne voir ce que propose Intel pour les processeurs mobile.

Asus ROG Zephyrus M16 GU603Caractéristiques techniques

Modèle Asus ROG Zephyrus M16 GU603
Taille de l'écran 16 pouces
Définition 2560 x 1600 pixels
Technologie d'affichage LCD
Écran tactile Non
Processeur (CPU) Core i9-11900H
Puce Graphique (GPU) NVIDIA GeForce RTX 3070
Mémoire vive (RAM) 16 Go
Mémoire interne 2 To
Norme Wi-Fi Wi-Fi 6 (ax)
Version du Bluetooth 5.2
Système d'exploitation (OS) Microsoft Windows 10, Windows 10 Pro
Dimensions 355 x 19,9 mm
Poids 1900 grammes
Prix 2 049 €
Fiche produit

Cet exemplaire de test nous a été prêté par la marque.

Asus ROG Zephyrus M16 GU603Design

Le design est l’un des critères importants pour juger un Zephyrus puisqu’il doit jouer cette carte de l’ultraportable discret. Ici, c’est plutôt réussi avec un châssis noir mat qui offre une texture douce assez agréable sous la main. Il y a bien un effet « pixelisé » avec la grille au niveau du couvercle, mais cela reste discret et on garde dans l’ensemble un PC qui sait rester sobre. Comme sur les machines récentes de la marque, le logo de ROG est d’ailleurs mis sur une petite plaquette dans un coin, plutôt qu’au centre comme c’est le cas sur la plupart des PC du marché.

Source : Anthony Wonner – Frandroid

Source : Anthony Wonner – Frandroid

Après l’ouverture du PC, l’avis reste très positif. On garde cette texture effet gomme très douce là où on pourra poser les poignets. Le clavier au centre est rétroéclairé, mais cela s’éteint si on le souhaite. La marque a voulu proposer une expérience borderless avec son écran 16:10 en allant rogner sur la bordure basse de l’écran. On a l’impression qu’entre le clavier et le début de l’affichage, il n’y a plus de marge.

La lumière se reflète sur l’écran

La lumière se reflète sur l’écran // Source : Anthony Wonner – Frandroid

On relève toutefois une erreur de design qui peut être rapidement assez pénible. Les trois LED de fonctionnement du PC, pour indiquer sa batterie ou l’utilisation du disque, sont intégrées dans le renfoncement de la ventilation, entre l’écran et le clavier. Résultat, les lumières se reflètent immanquablement sur l’écran. Sous Windows, ça se traduit par un reflet sur la barre des tâches au beau milieu de l’écran, mais évidemment, c’est aussi vrai pour les jeux vidéo ou les films en plein écran.

C’est pour nous la vraie fausse note de ce PC sur le design.

Clavier et touchpad

Pourtant, sur les autres points Asus fait fort avec ce Zephyrus M16. Le clavier par exemple est très agréable à utiliser. On pourra lui reprocher ses flèches directionnelles et sa touche entrée un peu réduite en taille, mais pour le reste, c’est un sans faute. On frappe du texte très facilement, les touches sont bien espacées et offrent une course agréable. Et même avec une frappe assez franche, les touches ne sont pas molles, la saisie de texte reste silencieuse.

Source : Anthony Wonner – Frandroid

Source : Anthony Wonner – Frandroid

On a vraiment beaucoup aimé ce clavier avec lequel j’ai pu frapper le texte de ce test. Le pavé tactile est également une réussite. Très grand et large, il offre une glisse agréable et une bonne réactivité au clic. On n’a rien à redire sur cet élément.

Connectique

Avant de parler des ports proposés sur le PC, il faut aborder leur emplacement. Asus a fait le choix de les placer vers l’avant de la machine pour laisser plus de place au refroidissement à l’arrière. C’est un choix qui reste un peu curieux face aux propositions des autres marques. Cela veut dire que les câbles seront très proches de vos mains et bien visibles sur le bureau si vous connectez la machine.

Source : Anthony Wonner – Frandroid

Source : Anthony Wonner – Frandroid

Et des câbles, vous allez pouvoir en connecter avec la belle sélection de ports proposés sur ce PC. On retrouve ainsi sur la tranche gauche : le port d’alimentation, un port jack 3,5 mm, un port HDMI 2.0b, un port RJ 45 Ethernet, un port USB Type-A (3.2 Gen 2), un port USB Type-C Thunderbolt 4 et un port USB Type-C (USB 3.2 Gen 2).

Source : Anthony Wonner – Frandroid

Source : Anthony Wonner – Frandroid

À droite, c’est plus simple, on a un port USB Type-A (USB 3.2 Gen 1) et un lecteur de carte microSD.

On a donc à la fois des connecteurs très modernes comme le Thunderbolt 4, et d’autres très historique et compatible comme le RJ45 et le HDMI. C’est vraiment pratique de se passer d’adaptateurs avec cette machine.

Asus ROG Zephyrus M16 GU603Écran

L’une des caractéristiques importantes du ROG Zephyrus M16 est indubitablement son écran au format 16:10. Avec ses bordures relativement fines, cet écran de 16 pouces propose une définition de 2560 x 1600 pixels rarement vue sur un PC portable. Il s’agit en fait de l’équivalent du QHD 2560 x 1440 pixels auquel les joueurs PC sont habitués, mais avec les pixels en plus pour la hauteur de l’écran dû au 16:10. D’apparence, c’est un bien bel écran que nous propose Asus, et sur le papier il a tout pour plaire : 165 Hz de taux de rafraichissement et une couverture DCI-P3 à 100 %.

Test de l’Asus ROG Zephyrus M16 : le meilleur d’Intel et Nvidia dans un format réussi

C’est ce que nous avons pu vérifier avec notre sonde colorimétrique et le logiciel Calman Ultimate. D’abord la gamme de couleurs couverte correspond bien à 100,8 % du DCI-P3, pour 149,58 % du sRGB et 68 % du BT.2020. Ces couleurs sont en plus assez bien restituées, avec un DeltaE2000 de 3,34 en moyenne pour un maximum de 6,57. Autrement dit, l’écran tire un peu vers le jaune, mais dans l’ensemble, les couleurs sont fidèles. La température moyenne des couleurs est de 6418K, c’est très proche des 6500K recherchés.

La luminosité est aussi au rendez-vous avec un maximum de 382,47 cd/m² pour un taux de contraste de 1268:1. On a donc un écran de qualité pour la consultation d’information, la création de contenu, mais aussi pour le jeu vidéo. C’est un vrai point fort du produit.

Asus ROG Zephyrus M16 GU603Logiciel

Le PC intègre évidemment Windows 10 dans sa dernière version, en attendant le lancement de Windows 11 avec lequel il est parfaitement compatible. Asus propose en plus le logiciel McAfee Personal Security dont nous recommandons chaudement la désinstallation et le bien plus utile Armoury Crate.

Test de l’Asus ROG Zephyrus M16 : le meilleur d’Intel et Nvidia dans un format réussi

Ce logiciel permet de gérer le fonctionnement de la machine, des couleurs des différentes LED, mais aussi les profils de performances et de refroidissement du PC. Les paramètres sont assez simples à comprendre, avec des boutons assez explicites. On peut même désactiver le bruit de ROG au démarrage de la machine. En revanche, quand la machine est veille et qu’elle charge, le clavier fait osciller ses lumières comme pour notifier de la batterie en charge. Je n’ai pas réussi à désactiver cet effet qui peut déranger à la longue quand on laisse la machine charger dans un coin de la pièce.

Asus ROG Zephyrus M16 GU603Performances

C’est sur le plan des performances que l’évaluation du Zephyrus M16 est très importante. Asus nous promet de conjuguer un ultraportable avec les performances de composants haut de gamme. On a notamment le droit à un Intel Core i9-11900H. C’est donc un processeur Intel de 11e génération gravé en 10 nm avec 8 coeurs, 16 threads, une fréquence pouvant monter à 4,9 GHz et un TDP configurable montant à 45W.

Source : Anthony Wonner – Frandroid

Source : Anthony Wonner – Frandroid

Le processeur est épaulé par une puce graphique dédiée Nvidia GeForce RTX 3070 avec un TGP de 80W (100W grâce au Dynamic Boost). La machine prend en charge les technologies Resizable BAR, WhisperMode 2.0 et DynamicBoost 2.0. Notez que notre exemplaire de test utilise 32 Go de RAM DDR4, mais aucune des configurations commercialisées en France ne propose cette option. Le stockage du système se fait sur un SSD NVMe Samsung de 2 To.

Test de l’Asus ROG Zephyrus M16 : le meilleur d’Intel et Nvidia dans un format réussi

Benchmarks en bureautique

On commence notre session de tests par une évaluation du système avec PCMark 10. Cela permet d’évaluer les performances de la machine dans sa globalité sur plusieurs scénarios classiques : démarrage d’applications, édition d’image, travail dans un tableur, etc.

Test de l’Asus ROG Zephyrus M16 : le meilleur d’Intel et Nvidia dans un format réussi

Sur ce test, le PC obtient un score de 7106 points, un excellent résultat qui le place parmi les PC les plus performants que nous avons testés jusqu’ici. À titre d’indication, le Gigabyte AERO 17 HDR faisait mieux avec ses 7311 points, mais notre Zephyrus M16 fait mieux que le ROG Strix G15 ou le Razer Blade 17 Pro qui atteignaient 7010 et 6726 points. Un début encourageant.

Processeur et stockage performant

Nous évaluons ensuite plus précisément les composants de la machine. D’abord le processeur central Intel Core i9-11900H, l’une des grandes nouveautés du PC, avec un test sous Cinebench R23. Après plusieurs tests, nous obtenons un score de 1 581 points sur un seul cœur, et 11 846 points avec tous les cœurs. C’est un excellent résultat de la part d’Intel qui nous propose ici enfin le même niveau de performance qu’AMD avec ses processeurs Ryzen.

On a notamment un meilleur résultat en performance monocoeur, le ROG Strix G15 équipé d’un Ryzen 9 5900HX obtenait 1462 points sur ce test. En multicoeur, AMD garde un avantage avec 13 364 points. Mais c’est bien meilleur que les 8615 points atteints par les processeurs de 10e génération, sur le Razer Blade Pro 17 par exemple.

Le stockage Samsung intégré est aussi très performant : 4,6 à 7 Go/s en lecture séquentielle (90 à 640 mo/s en lecture aléatoire) pour 4,5 à 5,2 Go/s en écriture séquentielle (et 240 à 600 Mo/s en écriture aléatoire). Ce sont d’excellents résultats qui vont garantir une très bonne réactivité du système dans le traitement des fichiers.

Puissance graphique

Il est en temps de passer à l’évaluation de la puce graphique et des performances en jeu vidéo avec ce PC. On commence par un test avec 3DMark en utilisant le benchmark Time Spy Extreme, qui fait tourner une scène de rendu 3D en 4K utilisant DirectX12. La machine obtient un score de 4580 points, pour un score GPU de 4527 points. Elle se place dans un niveau de performance intermédiaire entre le HP Omen-15 équipé de la même puce et le Gigabyte AERO 15 YC OLED qui propose une RTX 3080.

Test de l’Asus ROG Zephyrus M16 : le meilleur d’Intel et Nvidia dans un format réussi

 

Sur le test DirectX Ray Tracing, la machine affiche 24,10 FPS en moyenne, là encore un résultat au-dessus de la moyenne et plutôt admirable pour une machine de ce calibre.

Et en jeu ?

Mais ce qui nous intéresse très concrètement, ce sont les jeux que l’on peut faire tourner avec un ROG Zephyrus M16. Nous avons fait tourner plusieurs jeux en qualité extrême avec la définition native de la machine 2560 x 1600 pixels, pour évaluer ses performances.

Test de l’Asus ROG Zephyrus M16 : le meilleur d’Intel et Nvidia dans un format réussi

En poussant la machine dans ses retranchements, on peut voir qu’elle touche du doigt le cap des 60 images par seconde avec des jeux pourtant très gourmands comme Red Dead Redemption 2, ou Watch Dogs Legion avec pourtant le ray tracing activé et le DLSS en mode équilibré. Un résultat confirmé par les 43 images par seconde obtenu en moyenne sur le benchmark de Metro Exodus, un autre jeu qui met à pleine contribution le ray tracing.

Sur Doom Eternal, un problème sur les pilotes Nvidia au moment de la rédaction ne nous permettait pas d’évaluer sereinement les performances avec du ray tracing ou le DLSS activé. En attendant, nous avons donc testé le jeu sans ces options pour voir qu’il tourne à 130 images par seconde en moyenne. C’est l’un des jeux qui vont tirer très bien parti de l’écran ultra rapide intégré au Zephyrus M16. Le minimum 5 % était lui à 104 FPS, vous tomberez donc très rarement en dessous de cette limite.

Test de l’Asus ROG Zephyrus M16 : le meilleur d’Intel et Nvidia dans un format réussi

De ces tests, ce qu’il faut retenir est que le ROG Zephyrus M16 nous propose un excellent niveau de performance. On peut faire tourner tous les derniers jeux du moment en définition native avec la qualité graphique au maximum de façon correcte. Pour plus de fluidité, on pourra ajuster quelques paramètres les plus gourmands pour facilement atteindre les 60 FPS de moyenne. On parle tout de même d’une machine de moins de 2 kg et de moins de 2 cm d’épaisseur.

Le bruit à payer

Malheureusement la conception d’un PC portable est toujours affaire de compromis. Ces performances élevées ne viennent pas sans ces compromis : en termes de refroidissement et donc de bruits. Le ROG Zephyrus M16 est une machine bruyante, qui peut devenir très bruyante quand elle est au maximum de ses performances. Même avec un casque sur les oreilles, on entend quand même le souffle de la ventilation et on sent la chaleur autour de la machine monter : attention au placement de votre souris.

Le souffle de la ventilation fait un bruit plutôt grave. Il est donc plus facilement supportable qu’un bruit aigu, même s’il reste tout de même trop présent à notre goût. Nous avons surpris plusieurs fois le PC à monter dans les tours, même sans avoir un logiciel lancé, simplement en étant sorti de veille et branché.

Asus ROG Zephyrus M16 GU603Autonomie

Un PC de jeu propose en général une autonomie moyenne voir médiocre en raison de ses performances. Avec sa batterie généreuse de 90 Wh, le ROG Zephyrus M16 tente de remédier à cette situation. Sur notre test d’autonomie PCMark 10, le Zephyrus M16 a tenu 5 heures et 56 minutes avant de s’éteindre, lui permettant d’atteindre un score de 6079 points.

Clairement à l’usage, en faisant varier les paramètres et avec une utilisation tournée vers la bureautique et la navigation sur le web, j’ai été en mesure d’en tirer 7 heures d’utilisation. C’est suffisant pour assurer l’essentiel d’une journée loin d’une prise de courant, ce qui est tout de même remarquable. On n’est clairement pas au niveau des meilleurs ultraportables du secteur, mais pour un PC capable de faire tourner des jeux vidéo et afficher ce niveau de performance CPU, c’est du très bon.

Asus ROG Zephyrus M16 GU603Prix et disponibilité

L’Asus ROG Zephyrus M16 est commercialisé à un tarif conseillé débutant à 1799 euros, et variable selon les configurations.

Notre avis sur L' Asus ROG Zephyrus M16 GU603

design
7
Le design du ROG Zephyrus M16 est réussi dans l'ensemble. On a une machine sobre et qui reste relativement légère pour son niveau de performance. Le clavier et le pavé tactile sont très agréables et la diversité de la connectique est appréciable. Un bémol toutefois sur les reflets des LED du PC et le placement des ports.
écran
9
Indubitablement l'un des points forts du PC. L'écran au format 16:10 offre des bordures très fines, une belle définition, un taux de rafraichissement élevé et une très belle fidélité des couleurs. Difficile de lui en demander plus.
logiciel
8
L'application Armoury Crate est une bonne addition à Windows 10 pour gérer le PC. Pensez à désinstaller McAfee à la première configuration de la machine.
performances
8
Promesse tenue pour la nouvelle génération de processeurs Intel Core à 45 W. Avec en plus la GeForce RTX 3070, le Zephyrus M16 est un PC qui sait se montrer performant. On peut faire tourner tous les jeux du moment avec du ray tracing et du DLSS, en jouant parfois sur quelques paramètres pour atteindre les 60 FPS. Seul prix à payer : une dissipation efficace, mais qui fait beaucoup de bruits.
autonomie
8
Le Zephyrus M16 offre une bonne autonomie pour un PC proposant ce niveau de performances. On peut facilement tenir 6 à 7 heures avec un usage web ou bureautique assez léger de la machine.
Note finale du test
8 /10
Le ROG Zephyrus M16 a su me réconcilier avec les processeurs Intel de 11e génération. La machine offre un très beau niveau de performance que ce soit pour des tâches CPU, ou pour du calcul avec la puce graphique GeForce. On a un PC portable qui reste compact et permet de jouer aux jeux les plus gourmands du moment.

Contrairement aux PC de jeu classiques, le Zephyrus M16 ne sacrifie pas tout sur l'autel des performances. On pense notamment à son excellent écran 165 Hz qui affiche une belle définition QHD et une grande gamme de couleurs bien calibrées. Le design de la machine est également très bien maitrisé, notamment avec ce clavier très agréable et cette connectique riche.

On regrette surtout quelques petits défauts, comme le reflet des LED dans l'écran, et le bruit du PC en fonctionnement et à plein régime. Mais ces reproches restent légers devant les qualités du Zephyrus M16. Une belle réalisation.

Points positifs de l'Asus ROG Zephyrus M16 GU603

  • Design sobre et efficace

  • Un écran remarquable

  • Processeur Intel performant

  • À l'aise avec les jeux vidéo gourmands

  • La connectique

Points négatifs de l'Asus ROG Zephyrus M16 GU603

  • Les reflets des LED dans l'écran

  • Le bruit en fonctionnement qui fait le yo-yo

  • Le bruit à plein régime

Les derniers articles