Voici la nouvelle Audi Q6 e-tron, la voiture électrique qui a (presque) tout pour rivaliser avec Tesla

 

À quelques mois de sa révélation, l'Audi Q6 e-tron nous dévoile quelques informations supplémentaires, alors que certains de nos confrères ont pu en prendre le volant. L'occasion de découvrir sa consommation ainsi que ses caractéristiques techniques, qui devraient faire de lui un rival de taille pour les Tesla Model Y et Model X.

Aujourd’hui, la gamme électrique d’Audi est assez dense, avec ses e-tron GT, Q4 e-tron et autres Q8 e-tron, dont nous avons récemment pris le volant. Mais la firme ne compte évidemment pas s’arrêter en si bon chemin, puisqu’elle prévoit de ne plus vendre de voitures thermiques à partir de 2033. Et parmi les modèles les plus attendus, citons entre autres le nouveau Q6 e-tron.

Croqueur de Model Y de luxe

Annoncé en 2021, celui-ci devait initialement être lancé dans le courant de l’année 2022. Mais la pénurie de semi-conducteurs ainsi que les soucis logiciels qu’a connu le groupe Volkswagen ont retardé son arrivée sur le marché. Mais celle-ci se rapproche à grands pas, puisque le constructeur a convié une poignée de journalistes à prendre le volant du SUV électrique lors d’un essai d’exemplaires encore camouflés.

L’occasion d’en apprendre plus sur ce nouvel arrivant, qui devrait chasser sur les terres de la Tesla Model Y avec ses 4,75 mètres de longueur, alors qu’il se déclinera en deux carrosseries : SUV et Sportback. Pour l’heure, le style reste encore mystérieux, mais les journalistes d’Automobile Propre nous informent que les feux arrière inaugurent la technologie OLED. À noter que le Q6 e-tron se passe de rétroviseurs-caméras.

La calandre ainsi que le feux pourraient quant à eux être légèrement différents de ceux du Q8 e-tron, qui est un restylage de l’e-tron, premier modèle électrique de la marque aux anneaux. Pour le moment, l’intérieur reste encore mystérieux, puisqu’aucune photo n’a été publiée et la planche de bord des modèles d’essai était recouverte d’une bâche. La présentation sera-t-elle la même que celle que l’on connaît déjà ? Le mystère reste entier pour le moment, mais rien n’est moins sûr.

Les journalistes conviés nous informent en effet que l’écran central devrait afficher des dimensions impressionnantes, se rapprochant sans doute de ce qui est proposé dans la Tesla Model Y et dans le nouveau Ford Explorer. En ce qui concerne le coffre, les estimations tournent autour des 500 litres lorsque la banquette arrière est en place. À titre de comparaison, le SUV de la marque d’Elon Musk affiche 854 litres dans cette configuration.

Une plateforme inédite

Mais ce qui nous intéresse le plus sur ce Q6 e-tron, c’est surtout ce qui se cache sous son capot. À commencer par le fait que celui-ci est le tout premier modèle de la marque à reposer sur la nouvelle plateforme PPE, co-développée avec Porsche et uniquement dédiée aux modèles électriques. Celle-ci peut accueillir des batteries pouvant aller jusqu’à 100 kWh, mais on ne sait pas encore quelle est la capacité de celle équipant le SUV électrique. Ce dernier opte pour la technologie NMC (nickel – manganèse – cobalt).

Celle-ci coûte plus cher mais offre une densité supérieure à la chimie LFP (lithium – fer – phosphate), ce qui permet à la voiture d’afficher une autonomie tournant autour des 450 kilomètres WLTP selon les journalistes. De quoi facilement traverser la France comme nous l’avions déjà prouvé avec une autonomie plus faible. Ces derniers ont calculé une consommation oscillant entre 22 et 23 kWh/100 kilomètres. C’est mieux que le Q8 e-tron, mais moins bien que la Model Y, qui affiche environ 15 kW/100 km avec ce même calcul, ou la Tesla Model X, avec ses 19,1 kWh / 100 km.

Or, on sait que cette donnée est importante, bien plus que l’autonomie maximale. En ce qui concerne la recharge, le constructeur annonce une puissance culminant à 270 kW sur une architecture 800 volts. Il sera possible de récupérer environ 250 kilomètres en seulement 10 minutes sur une borne rapide. Il faudra pour cela se rendre chez Electra ou Lidl, ou Ionity avec des bornes qui atteignent 350 kW. Le temps nécessaire pour passer de 10 à 80 % n’a pour le moment pas été annoncé par le constructeur, mais devrait tourner autour de 20 minutes, comme chez Hyundai et Kia.

Ce dernier précise dans son communiqué que l’Audi Q6 e-tron sera présenté avant la fin de l’année, alors qu’il nous donnait déjà quelques informations dès l’an dernier. Le SUV sera le tout premier modèle électrique de la marque à être produit au sein de l’usine d’Ingolstadt. Les prix n’ont pas encore été annoncés. Ils devraient sans doute démarrer autour des 70 000 euros environ, ce qui ne permettra pas à ce nouvel arrivant de profiter du bonus écologique. Et ce qui le placerait donc entre la Tesla Model Y et la Tesla Model X.


Le saviez-vous ? Google News vous permet de choisir vos médias. Ne passez pas à côté de Frandroid et Numerama.