Pénurie de composants : quels sont les effets concrets pour vous ?

C'est la crise !

 

La pénurie de composants fait régulièrement parler d’elle. Nous revenons sur tout ce qu’il faut savoir à ce sujet pour bien comprendre comment cela peut affecter vos achats de smartphones, PC ou consoles de jeux entre autres.

Compsants électroniques

Des composants sur un circuit électronique // Source : Photo sous licence CC0 sur PxHere

La pénurie de composants est définitivement le tube de l’année. L’intégralité des secteurs d’activité est concernée par ce sujet. Du smartphone à la voiture électrique en passant par le PC portable, les consoles de jeux ou même l’électroménager, le monde de la tech n’y fait pas exception. Mais alors qu’on parle de notions de l’offre et la demande, de soucis d’approvisionnement des usines et d’enjeux économiques, ces problématiques peuvent paraître distantes, abstraites, pour beaucoup de consommateurs.

Faisons donc le point pour rendre tout cela un peu plus concret afin de mieux comprendre les effets de cette crise.

La pénurie de composants expliquée en vidéo

Nous vous expliquons tout ce qu’il faut savoir sur cette « crise du silicium » dans une vidéo dédiée au sujet sur notre chaîne YouTube.

Lien YouTubeS’abonner à Frandroid

Les causes de la pénurie

Le monde se numérise depuis des années. On retrouve donc des composants électroniques dans chaque secteur d’activité (médecine, automobile, finances, industries…). En conséquence, la demande en semi-conducteurs n’a fait que croître au fil du temps. Jusqu’ici, la production de tous ces petits éléments indispensables au fonctionnement des appareils tenait la cadence bon an mal an. Puis est arrivée la crise sanitaire provoquée par la pandémie de Covid-19.

Entre les confinements et les couvre-feux, les gens se sont mis à utiliser beaucoup plus intensément leurs appareils électroniques à la maison et ils ont donc acheté en conséquence. Les ventes de tablettes ont grandement progressé, les Nintendo Switch se sont écoulées comme des petits pains, les gens ont aussi voulu de meilleurs TV ou de meilleures webcams pour leurs visioconférences ou sessions Twitch.

Une carte mère

Une carte mère pour illustration // Source : Photo de Living Smarter sur Unsplash

Or, le marché n’avait pas bien anticipé ce phénomène. Les acteurs de l’industrie avaient plutôt misé sur une baisse de la consommation en estimant que tout le monde chercherait plutôt à faire des économies en ces temps difficiles. De mauvais calculs qui ont engendré une offre à la baisse face à une demande à la hausse.

Ce que vous allez avoir du mal à acheter

En conséquence, aujourd’hui, la production doit rattraper le niveau très élevé de la demande… et ce n’est pas gagné. Alors que les fêtes de fin d’année propices aux achats et aux cadeaux arrivent à grands pas, les effets concrets de la pénurie se font déjà ressentir et se feront encore plus ressentir. Et les exemples marquants commencent à s’accumuler :

Ça sent mauvais pour le Samsung Galaxy S21 FE

Ça sent mauvais pour le Samsung Galaxy S21 FE // Source : OnLeaks

Ce ne sont là que quelques exemples et ils devraient se multiplier. On pourrait aussi citer le marché des cartes graphiques qui a un mal fou à fournir du stock (pas seulement à cause de la pénurie). On pense également à Qualcomm qui affirme être sous une énorme pression et qui risque de ne pas pouvoir honorer, dans les meilleures conditions, ses livraisons de puces Snapdragon à tous ses clients. Pour vous et moi, cela veut dire qu’il y aura probablement de faibles stocks sur certains smartphones que vous voudriez potentiellement acheter.

Une crise qui va durer

Pour ne rien améliorer, cette pénurie de composants est susceptible d’être aggravée par d’autres facteurs. En Chine, plusieurs usines doivent rationner leur consommation d’électricité, car plusieurs provinces dans le pays font face à des pannes de grande ampleur.

La Chine représentant 30 % de la production mondiale (tous produits confondus), ces soucis affecteront très certainement l’approvisionnement en semi-conducteurs. En outre — et c’est du pessimisme pur et dur –, nous ne sommes pas à l’abri de nouveaux incidents similaires à celui du cargo bloquant le canal de Suez ou bien à des crises météo qui peuvent inonder des usines d’un côté et en mettre d’autres à l’arrêt à cause de phénomènes naturels d’ampleur.

Une centrale chinoise à Jungliangcheng en Chine

Une centrale chinoise à Jungliangcheng en Chine // Source : Wikimedia Commons

Ce que l’on retient surtout, c’est que la pénurie de composants est partie pour durer. Un expert français estime que cette crise peut se poursuivre encore deux ans. Un avis partagé par le patron d’Intel qui voit un retour à la normale seulement en 2023.

Des solutions seront peut-être apportées à moyen terme, mais cette pénurie sera possiblement aussi l’occasion de prendre conscience du rythme effréné du marché de la tech. Réduire la cadence peut également permettre de produire de meilleurs produits tout en réduisant l’impact environnemental sur la planète. Un mal qui pourrait être aussi un bien finalement en essayant d’être optimiste.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles

  • Utilisez-vous un service de cloud gaming ?

    Cloud gaming

    Utilisez-vous un service de cloud gaming ?

    04 décembre 202104/12/2021 • 18:07