Canal de Suez bloqué : la pénurie dans la tech risque de s’aggraver

 

En s'échouant sur le canal de Suez, le cargo Ever Giver bloque l'une des voies les plus importantes du commerce maritime mondial et inquiète très certainement les acteurs de la tech déjà menacés par des risques de pénurie.

Canal de Suez bloqué

Le canal de Suez est bloqué par un porte-conteneur échoué // Source : Airbus Space

Vous avez sans doute vu passer cette information : le canal de Suez est bloqué depuis quelques jours après qu’un cargo s’y est échoué, bloquant ainsi ce lieu clé de la mondialisation et du commerce international. Forcément, le secteur de la tech, déjà inquiété par un risque de pénurie mondial, sera lui aussi affecté.

L’importance du canal de Suez

Rappelons en effet que le canal de Suez compte pour 10 % du commerce maritime global avec environ 1,1 milliard de tonnes de marchandises qui transitent chaque année le long de ce passage de 193 kilomètres à travers l’Égypte.

En s’échouant, l’imposant porte-conteneur Ever Given — exploité par la firme Evergreen — empêche ainsi pléthore d’autres cargos d’emprunter cette voie. Ces derniers s’amassent à l’entrée du canal et ne livreront pas leurs marchandises à temps.

The Suez canal traffic jam is visible from space 🛰.
📸 Pléiades high-resolution satellite
More about #Pléiades:https://t.co/cC9N6fEw4z
Stay tuned and watch this space pic.twitter.com/Jm6VtEFmo3

— Airbus Space (@AirbusSpace) March 26, 2021

L’impact sur nos produits tech

En Europe, il est possible que des effets importants se fassent ressentir sur les produits manufacturés tels que les smartphones, les PC ou les cartes graphiques. Ainsi, Paul Tourret, directeur de l’Institut supérieur d’économie maritime (Isemar), explique au journal Le Parisien que, chaque année, « on doit tourner autour de 14 à 15 millions de conteneurs pleins dont 75 % viennent de Chine ».

On est dépendants des produits manufacturés chinois. Or, dans les conteneurs, il y a à la fois votre téléphone, des éléments de construction d’une voiture ou des pièces réservées à la construction d’éoliennes.

Des retards d’approvisionnement sont donc à prévoir, car même si les cargos en partance d’Asie peuvent toujours passer par le cap de Bonne-Espérance en Afrique du Sud ou par le canal de Panama en Amérique centrale, ces routes alternatives nécessiteront plus de temps et de carburant.

Le monde de la tech en proie à une pénurie

Si l’Ever Given met du temps à être délogé, cela pourrait accentuer la pénurie qui plane sur l’industrie en cette année 2021. L’équilibre entre l’offre et la demande a été fortement déréglé en raison de la crise sanitaire et le manque de composants semble désormais parti pour durer.

Qualcomm a déjà du mal à fournir ses puces et on se prépare à serrer les dents du côté de chez Xiaomi tandis que Samsung pourrait carrément sacrifier son Galaxy Note à cause de ça. Le souci se fait même déjà ressentir dans l’univers des PC et surtout des cartes graphiques avec des stocks très réduits et des prix qui s’envolent.

Le souci a carrément pris des proportions politiques : les États-Unis mettent ainsi la pression sur les fournisseurs à Taïwan, mais le pays est frappé par une sécheresse qui pourrait empirer la situation.

Tout cela tend à prouver que plusieurs grands acteurs de la tech doivent avoir les yeux rivés sur ce gros cargo barrant le canal de Suez en espérant que le trafic reprendra rapidement son cours sans susciter plus d’inquiétudes.

À lire sur Numerama : Cargo coincé dans le canal de Suez : l’embouteillage naval se voit depuis l’espace

Les derniers articles