Pénurie de smartphones en 2021 ? Qualcomm a des difficultés à fournir ses puces

L'effet boule de neige

 

Après les pénuries de consoles de jeu et de cartes graphiques, va-t-on insister à une pénurie de smartphones ? C'est probable, plusieurs sources indiquent des problèmes d'approvisionnement des puces dédiées aux smartphones. Ce n'est pas uniquement Qualcomm qui est touché, mais tout le marché des composants électroniques.

Samsung Galaxy S21 et S21+

Les Galaxy S21 et S21+ possèdent le même bloc photo // Source : Arnaud Gelineau – Frandroid

Après les consoles de jeux, les cartes graphiques, les alimentations… les smartphones seront-ils touchés par une pénurie globale ? Le plus grand fabricant de smartphones au monde, Samsung, ne peut apparemment pas commander autant de Galaxy S21 que souhaité, car le fournisseur de puces Qualcomm a des difficultés à fournir suffisamment de processeurs. Ce n’est pas uniquement Qualcomm qui est touché, d’autres prestataires seraient également concernés.

Ici on ne parle pas d’une obscure rumeur, mais c’est l’agence Reuters qui fait état de cette situation. D’une part, Qualcomm a du mal à répondre aux besoins de Samsung en SoC pour les appareils de toutes les gammes, y compris le milieu de gamme. D’autre part, il existe également des goulots d’étranglement dans la disponibilité du Snapdragon 888, qui est au cœur d’un grand nombre de smartphones haut de gamme sous Android.

Vers une pénurie générale ?

Qualcomm avait déjà indiqué à leurs investisseurs il y a quelque temps que la demande dépassait actuellement les capacités de production. Reuters affirme avoir appris d’une source chez un grand fabricant sous contrat qui produit ses appareils pour diverses marques qu’il y a une large pénurie de composants de Qualcomm, ce qui a forcé ce fabricant à réduire ses objectifs.

Apparemment, il y a des problèmes de livraison de SoC Qualcomm Snapdragon, mais aussi de certains composants nécessaires à leur fonctionnement. On parle ici des puces de gestion de l’alimentation et d’émetteurs-récepteurs radio, par exemple. Ce n’est pas uniquement Qualcomm qui est touché, certains de ces composants sont fabriqués, par exemple, par la division des semi-conducteurs de Samsung, dont l’usine au Texas a récemment dû suspendre la production en raison d’un hiver très rigoureux.

Il existe divers goulots d’étranglement pour plusieurs composants, cela est dû à l’énorme augmentation de la demande sur le marché des composants électroniques. Les fabricants tentent donc de sécuriser des quantités suffisantes avec des commandes plus importantes, ce qui entraîne à son tour une nouvelle pénurie, car les capacités sont limitées.

Les derniers articles