Test du Samsung Galaxy S21 Plus : l’équilibre en maître-mot

La bonne formule ?

Le Samsung Galaxy S21 Plus, porte-étendard de la marque, succédant à la gamme S20+ est le grand frère du S21. Il est équipé des mêmes caractéristiques, à savoir un SoC Exynos 2100 (gravé en 5 nm), une batterie plus grande de 4800 mAh et 3 capteurs photo : le principal à 12 mégapixels, un capteur de 12 mégapixels et un téléobjectif de 64 mégapixels.

 

Introduction

Nous avons testé le Samsung Galaxy S21+. Par rapport au plus petit modèle de cette série, il propose un dos en verre ainsi qu'une diagonale d'écran plus grande et une batterie plus conséquente. Est-ce là la formule susceptible de plaire au plus grand nombre ?

Samsung Galaxy S21 Plus dos

Le dos du Samsung Galaxy S21+ // Source : Arnaud Gelineau – Frandroid

Le Samsung Galaxy S21+ — ou Galaxy S21 Plus — est le smartphone du milieu dans sa fratrie. Très proche techniquement du plus petit modèle, il a un gabarit qui s’approche de la plus grande déclinaison. Propose-t-il donc le meilleur des deux mondes ou au contraire ne trouve-t-il pas sa place dans ce cru 2021 ? Voici notre test complet pour le découvrir.

Ce test a été réalisé avec un modèle prêté par Samsung.

Notre avis en vidéo sur le Samsung Galaxy S21+

Fiche technique du Samsung Galaxy S21+

Modèle Samsung Galaxy S21 Plus
Version de l'OS Android 11
Interface constructeur One UI
Taille d'écran 6.7 pouces
Définition 2400 x 1080 pixels
Densité de pixels 394 ppp
Technologie Super AMOLED
SoC Exynos 2100
Puce Graphique (GPU) Mali-G78 MP14
Mémoire vive (RAM) 8 Go
Mémoire interne (flash) 128 Go, 256 Go
Appareil photo (dorsal) Capteur 1 : 64 Mpx
Capteur 2 : 12 Mpx
Capteur 3 : 12 Mpx
Appareil photo (frontal) 10 Mpx
Enregistrement vidéo 8K@30 fps
Wi-Fi Wi-Fi 6E
Bluetooth 5.2
Bandes supportées 2100 MHz (B1), 800 MHz (B20), 1800 MHz (B3), 2600 MHz (B7), 700 MHz (B28)
5G Oui
NFC Oui
Capteur d'empreintes Sous l'écran
Ports (entrées/sorties) USB Type-C
Batterie 4800 mAh
Dimensions 75.6 x 161.4 x 7.8mm
Poids 202 grammes
Couleurs Noir, Argent, Violet
Indice de réparabilité ?
8,2/10
Prix 899 €
Fiche produit

Le frère cadet, bien au milieu

Le Galaxy S21+ n’est peut-être que le cadet de sa fratrie de trois smartphones, mais il reste un grand gaillard. Avec une diagonale plus petite d’un pouce seulement par rapport au modèle Ultra, il n’est pas fait pour les personnes à la recherche d’un appareil où tout l’écran est atteignable au pouce.

Cependant, il est très différent du S21 Ultra à bien des égards. Le Galaxy S21+ a un écran plat et donc des finitions plus anguleuses que son grand frère. Ajoutez à cela un poids considérablement moins élevé de 202 grammes — ce n’est pas une plume non plus –, et vous avez deux sensations en main qui ne se ressemblent pas du tout. Objectivement parlant, il serait bien difficile de déterminer laquelle est la meilleure, mais je pense que chaque personne préférera l’un ou l’autre de ces designs. Si vous ne savez pas vraiment quels sont vos goûts en la matière, n’hésitez pas à prendre en main le téléphone dans un magasin si vous en avez l’opportunité pour vous faire une idée.

Samsung Galaxy S21 et S21+

Le Samsung Galaxy S21+ est bien le grand frère du Galaxy S21 classique // Source : Arnaud Gelineau – Frandroid

Quoiqu’il en soit, dans l’ensemble, le Galaxy S21+ est très bien fini, très bien équilibré. Le dos en verre mat offre un agréable toucher satiné sous le bout des doigts, tandis que le module photo arrière en métal qui s’enroule sur la tranche en haut à gauche ne dépasse que très légèrement en relief. Un bon point. Esthétiquement, il est donc extrêmement similaire au S21 classique, à la différence près que ce dernier s’habille d’un plastique poli pour une plus grande légèreté.

Le reste est assez classique et nous rappelle que Samsung n’a pas cherché à révolutionner son mode sur cette génération, mais plutôt à valider des acquis. On retrouve ainsi un poinçon discret dans l’écran et un lecteur d’empreintes placé dans la dalle. Petit bémol qui n’apparait pourtant pas sur l’Ultra : les touches du volume sur la gauche — au-dessus du bouton de déverrouillage — sont difficiles à atteindre avec le pouce, pas pratique pour augmenter le son.

Samsung Galaxy S21 et S21+

Samsung Galaxy S21 et S21+ // Source : Arnaud Gelineau – Frandroid

Prise jack et tiroir microSD ne répondent pas à l’appel, contrairement au port USB-C, à la certification IP68 et au double emplacement nanoSIM.

Un bel écran 120 Hz à régler

Le Galaxy S21+ mérite bien son suffixe « plus ». Avec une diagonale de 6,7 pouces, il ne joue pas dans la cour des petits. Affichage OLED et définition Full HD+ (pas au-delà) sont au rendez-vous aux côtés du mode 120 Hz adaptatif qui apporte une grande fluidité à l’expérience de l’utilisateur.

Samsung est très doué dans la conception de dalle pour smartphone et ce modèle ne fait pas défaut à cette réputation. On a ainsi un contraste parfait et une luminosité maximale très élevée, montant jusqu’à 790 cd/m² selon nos observations. Même sous un soleil ardent, la lisibilité ne sera pas menacée. Ensuite, comme d’habitude sur les appareils du Sud-Coréen, on trouve deux modes pour la gestion des couleurs : vif et naturel.

Samsung Galaxy S21 Plus

Le Samsung Galaxy S21+ vu de face // Source : Arnaud Gelineau – Frandroid

Le premier, configuré par défaut, permet de profiter d’un très large éventail de tonalités avec des espaces colorimétriques couverts à 201 % pour le sRGB et 135 % pour le DCI-P3, plus vaste et donc plus compliqué à gérer. Pour profiter agréablement de vos films et séries, c’est un délice. Hélas, cela se fait au détriment de la fidélité à la réalité.

En effet, sur le DCI-P3, le Delta E moyen est mesuré à 5,78 par notre sonde et le logiciel CalMan de Portrait Displays. Cependant, pour des couleurs fidèles à la réalité, on vise plutôt un indice aux alentours de 3. Dans ce mode, le Galaxy S21+ rencontre montre surtout de gros écart sur le rouge — sacrifié au profit de la dominante de bleu — et les couleurs chair. La température moyenne, elle, se situe aux environs de 7090 K dans cette configuration.

Samsung Galaxy S21+ écran mode vif

En mode vif, le Samsung Galaxy S21+ offre un Delta E moyen de 5,78 sur le DCI-P3 // Source : Frandroid

Vous pouvez préférer le mode naturel, plus fidèle à la réalité avec un Delta E à 4,45 sur le DCI-P3 et une température d’environ 6600 K. Mais cette option rend les couleurs un peu ternes avec un DCI-P3 couvert à seulement 77 % et un sRGB à 114 %. La rétine est bien moins flattée.

Comme toujours, nous vous recommandons d’utiliser le mode vif en ajustant d’un cran le curseur de la température pour incorporer un peu de rouge pour un meilleur équilibre.

Pas de mauvaise surprise sur One UI

Rien ne change en termes d’interface par rapport au Galaxy S21 classique. One UI 3.1 est donc à l’œuvre et se base sur Android 11. Le tout est très intuitif avec une belle flopée d’options et de personnalisations, mais on regrette l’absence du power menu de Google et aussi la présence de certaines applications installées par défaut.

L’abaissement des éléments d’interaction pour faciliter l’utilisation à une main est bien pertinent sur le Galaxy S21+ qui, rappelons-le, n’est pas un petit smartphone. Au-delà de ça, on apprécie toujours le mode sombre, la navigation par gestes, l’enregistreur d’écran natif et toutes ces fonctionnalités qui participent au succès de One UI.

Notez qu’ici aussi le lecteur d’empreintes dans l’écran est vraiment efficace. Un très bon point pour Samsung qui ne s’est pas toujours montré convaincant en la matière. Enfin, pour vos contenus SVoD, vous aurez évidemment droit à une qualité HD grâce au DRM Widevine L1.

Une qualité audio au rendez-vous

Avec un haut-parleur en bas et un autre en haut de l’écran, moins efficace, servant aussi pour les appels, le Galaxy S21+ offre une bonne qualité audio avec un son puissant, mais pas forcément toujours très bien équilibré.

Sur les basses les plus profondes, des limites peuvent se faire ressentir tandis que les tonalités les plus aiguës peuvent crachoter un peu si vous poussez le volume à fond. Au casque, le smartphone se montre très agréable grâce, notamment, à l’option Dolby Atmos, mais aussi à l’égaliseur natif qui permet d’affiner votre écoute selon votre profil et vos préférences.

Un bon capteur photo principal

Nous pouvons aborder ici la partie photo et, une nouvelle fois, c’est l’occasion de rappeler que le Galaxy S21+ est en grande partie identique au S21. Du moins, ce n’est pas dans ce domaine-là qu’il se différencie de son petit frère. On retrouve en effet un module arrière composé de trois capteurs :

  • capteur principal de 12 mégapixels ;
  • capteur de 64 mégapixels pour le zoom, les vidéos 8K et des photos mieux définies ;
  • ultra grand-angle de 12 mégapixels.

C’est donc sans aucune surprise que les deux smartphones proposent strictement la même expérience photo.

Samsung Galaxy S21 et S21+

Les Galaxy S21 et S21+ possèdent le même bloc photo // Source : Arnaud Gelineau – Frandroid

Nous n’allons donc pas disserter longuement sur les capacités du Galaxy S21+ dans ce domaine. Vous pouvez retrouver la partie dédiée à la photo dans le test du Galaxy S21 pour avoir davantage de détails. Sinon, voici un petit résumé, dans les grandes lignes, de ce qu’il faut retenir.

Le capteur principal du smartphone est vraiment très efficace, de jour comme de nuit, pour produire des clichés bien définis avec une bonne colorimétrie et un joli piqué. Samsung soigne très bien sa copie.

On notera que l’optimiseur de scènes activé par défaut force automatiquement le mode nuit quand il l’estime nécessaire.

Sur le zoom, le téléphone s’en sort assez bien malgré le système étrange qu’il utilise — le même que sur la génération S20. Ce n’est en effet pas un grossissement optique, mais bien un zoom géré numériquement par le capteur de 64 mégapixels. Samsung promet que, grâce à ses algorithmes, il n’y pas de dégradation dans l’image jusqu’à x3.

On ressent toutefois que l’appareil n’est pas du tout aussi polyvalent que l’impressionnant Galaxy S21 Ultra et son zoom optique x10 impossible à imiter numériquement pour le moment. On retient un point positif cela dit, la cohérence colorimétrique avec le capteur principal est ici bien gérée. En basse luminosité cependant, ce n’est pas une solution à privilégier si vous voulez profiter d’un bon niveau de détails.

L’ultra grand-angle, lui, est intéressant pour capturer plus d’éléments dans la scène avec une distorsion bien atténuée, mais il souffre de deux défauts visibles. Il n’y a ici pas de bonne cohérence colorimétrique et, de nuit, les images produites ne sont pas au niveau malheureusement.

Le mode portrait lui est très bon, précis dans l’effet bokeh et donc impeccable pour mettre en avant votre sujet.

Du côté des selfies, le capteur frontal de 10 mégapixels effectue des photos nettes quand il profite des bonnes conditions lumineuses. En faible luminosité ou lorsqu’on souffre d’un contre-jour, il rencontre plus de difficultés pour proposer un rendu précis ou bien exposé, sans jamais être catastrophique.

Enfin, en ce qui concerne la vidéo, le Galaxy S21+ montre des limites similaires au S21 et c’est fort dommage. Sur la stabilisation par exemple, il est très loin de la qualité attendue. La netteté aussi — en 1080p, 4K ou en 8K — n’est pas suffisamment bien peaufinée. Ici aussi, le S21 Ultra montre qu’il est une ligue au-dessus des S21 et S21+.

Fortnite pose problème à l’Exynos

C’est le même Exynos 2100 que l’on trouve sur tous les Galaxy S21. Gravée en 5 nanomètres, cette puce propose des performances de très haut niveau et peut même se confronter au surpuissant Snapdragon 888 du Xiaomi Mi 11. On le voit dans les benchmarks ci-dessous, le Galaxy S21+ est loin d’être ridicule.

On notera tout de même que le SoC de Qualcomm est un cran au-dessus sur les exercices liés à la partie graphique.

Modèle Samsung Galaxy S21 Plus Samsung Galaxy S21 Xiaomi Mi 11
AnTuTu 8 631182 647131 701270
AnTuTu CPU 180234 178483 193721
AnTuTu GPU 258444 268720 311081
AnTuTu MEM 108498 115695 99107
AnTuTu UX 84006 84233 97361
PC Mark 2.0 12884 12466 12746
3DMark Slingshot Extreme N/C 8216 N/C
3DMark Slingshot Extreme Graphics N/C 11129 N/C
3DMark Slingshot Extreme Physics N/C 4288 N/C
3DMark Wild Life 5679 5843 5805
3DMark Wild Life framerate moyen 34 FPS 35 FPS 34 FPS
GFXBench Aztec Vulkan/Metal high (onscreen / offscreen) 38 / 29 FPS 38 / 31 FPS 44 / 31 FPS
GFXBench Car Chase (onscreen / offscreen) 53 / 63 FPS 54 / 66 FPS 60 / 70 FPS
GFXBench Manhattan 3.0 (onscreen / offscreen) 118 / 163 FPS N/C 118 / 170 FPS
Lecture / écriture séquentielle 1615 / 1018 Mo/s 1868 / 1300 Mo/s 1490 / 733 Mo/s
Lecture / écriture aléatoire 80760 / 71572 IOPS 78431 / 72742 IOPS 63547 / 65922 IOPS
Voir plus de benchmarks

Cela se confirme d’ailleurs sur Fortnite. Le jeu d’Epic Games toussote un peu en effet sur le Galaxy S21+ en mode Épique à 60 fps. Ces soucis ne viennent pourtant pas du tout gêner l’expérience de jeu sur le Mi 11 équipé du S888 à configuration égale sur le jeu.

En résumé, la puce Exynos 2100 joue bel et bien dans la cour des très grands, mais elle gagnerait à améliorer sa partition sur les jeux gourmands.

Autonomie solide, mais recharge trop lente

Avec sa batterie de 4800 mAh associée à l’Exynos 990, le Galaxy S21+ offre, comme les autres modèles de cette gamme, une belle autonomie. S’il n’est pas forcément aussi solide sur ses appuis que la version Ultra, il permet de tenir sereinement tout au long de la journée avec une utilisation assez active.

Enchainez donc les applications diverses, même en gardant l’écran réglé sur le mode 120 Hz adaptatif, le smartphone ne se précipitera pas vers le 0 % de batterie. Comme son petit frère le S21 classique, il restera un peu juste pour le Grand Chelem des deux jours en usage normal.

Samsung Galaxy S21 Plus en main

Le Samsung Galaxy S21+ en main // Source : Arnaud Gelineau – Frandroid

À titre indicatif, sachez par exemple que le Galaxy S21+ résiste pendant 11 heures et 32 minutes à notre protocole de test personnalisé ViSer. Cela le classe aisément parmi les bons élèves de l’exercice, sans être un crac.

Vous ne trouverez pas de chargeur dans la boîte, je n’ai pas vraiment besoin de rappeler ce détail. Sachez cependant qu’il supporte une puissance de charge allant jusqu’à 25 W. Ce n’est pas beaucoup pour cette tranche de prix. Des marques concurrentes proposent aujourd’hui des solutions bien plus impressionnantes.

Avec cette puissance, vous aurez besoin d’une bonne heure et demie pour passer de 10 à 100 %. C’est long, trop long pour un smartphone de ce calibre. La charge sans fil — inversée ou non — est bien de la partie.

Réseau et communication du Samsung Galaxy S21+

Je pourrais copier-coller ce que nous avons écrit pour le Galaxy S21 en termes de réseau et de communications. Le Galaxy S21+ profite des mêmes qualités en la matière. Il est compatible 5G et Wi-Fi 6, fonctionne sur toutes les bandes de fréquences 4G françaises et se montre excellent sur les appels en retransmettant parfaitement votre voix.

Par ailleurs, côté géolocalisation, aucun dysfonctionnement n’est à signaler.

et disponibilité du Samsung Galaxy S21+

Le Samsung Galaxy S21+ est vendu en France au prix conseillé de 1059 euros pour la version équipée de 128 Go de stockage. Montez à 1109 euros pour celle de 256 Go.

Le verdict du Samsung Galaxy S21 Plus

design
9
C'est une formule sans réelle surprise, mais très bien maîtrisée pour laquelle opte le Galaxy S21+ en termes de design. Identique esthétiquement au plus petit modèle de sa gamme, mais avec une taille d'écran et un dos en verre plus proches de la version Ultra, il trouve le bon équilibre pour celles et ceux qui ne voudraient pas choisir entre les deux extrêmes.
écran
9
Le sublime écran du Galaxy S21+ propose une expérience de visionnage de très haute qualité et n'est amoindri que par le mode naturel vraiment trop terne pour les utilisateurs en quête de couleurs fidèles à la réalité. Pour le reste, c'est un régal.
logiciel
9
Rien ne change sur le Galaxy S21+ par rapport au S21 normal en termes d'interface. One UI est toujours un grand succès.
caméra
8
Le module photo est excellent dans la grande majorité des cas, mais il pêche dans l'enregistrement vidéo en deçà des attentes et souffre de la comparaison avec la version Ultra beaucoup plus polyvalente.
performances
9
Capable de rivaliser avec le Snapdragon 888 en termes de puissance brute, l'Exynos 2100 du Galaxy S21+ fait cependant moins bien que son concurrent sur la partie graphique. Pour des jeux comme Fortnite, cela se ressent, les parties manquent de stabilité.
autonomie
8
Le Galaxy S21+ offre une autonomie tout à fait rassurante pour tenir la journée entière sans s'inquiéter avec une utilisation classique, voire même un peu poussée. Hélas, la recharge bridée à 25 W se montre trop peu efficace.
Réparabilité
8,2
/10
INDICE DE RÉPARABILITÉ
Note finale du test
9 /10
Le Samsung Galaxy S21+ a de quoi faire de l'œil à bon nombre de personnes, car il répond bien aux attentes : il emprunte le look du S21 classique tout en allant chercher une taille d'écran similaire à la version Ultra et un dos en verre mat pour satisfaire les allergiques du plastique. Un équilibre intéressant donc sur le papier.

Dans la pratique, cette bonne qualité est mise en valeur par un écran de très bonne facture, une interface aux petits oignons, une belle expérience photo, des performances de haut niveau et une autonomie solide. Or, vous les sentez sans doute venir, il y a aussi des défauts qu'il est important de souligner avant de recommander chaudement ce smartphone.

En effet, le Galaxy S21+ aurait gagné à être un peu plus polyvalent en photo et, surtout, meilleur en vidéo. Aussi, pour les jeux vidéo, il reste moins bon qu'un téléphone équipé d'un Snapdragon 888 et enfin il est bien trop lent à recharger.
Points positifs
  • Design très soigné
  • Beau et grand écran
  • Bonne qualité photo
  • Autonomie solide
  • Interface One UI
Points négatifs
  • Très perfectible sur Fortnite
  • Trop lent à charger
  • Stabilisation vidéo à améliorer
  • (pas de chargeur inclus, ni prise jack, ni tiroir microSD)

Les derniers articles