PS5, Xbox Series X, GeForce RTX, automobile… la pénurie globale est liée à de mauvais calculs

Les pénuries devraient durer jusqu'à 2022

 

Concernant la pénurie actuelle qui touche de nombreux secteurs de l'électronique, la situation risque de s'aggraver avant de s'améliorer. Les annonces de mises en garde se multiplient et vous êtes nombreux à vous impatienter dès qu'un réapprovisionnement de PS5 est liquidé en quelques secondes. L'origine de la crise a désormais été identifiée, elle est liée au Covid-19 et à de mauvais calculs.

Une tempête hivernale au Texas a détruit une partie de la production américaine. Un incendie dans une usine au Japon a entraîné la fermeture de l’installation pendant un mois. Samsung Electronics a mis en garde contre un « grave déséquilibre » dans l’industrie, tandis que Taiwan Semiconductor Manufacturing Co. (TSMC) a déclaré qu’il ne pouvait pas répondre à la demande malgré l’exploitation d’usines à plus de 100 % de leur capacité.

Il y a également eu des problèmes de sécheresse à Taïwan, les usines qui dépendent beaucoup de l’eau ont dû ralentir quelques semaines. Plus récemment, Xiaomi a expliqué qu’il fallait s’attendre à une augmentation des prix de vente pour répercuter l’augmentation de prix de composants essentiels à la fabrication de leurs produits.

Bref, nous savons que l’année 2021 est la pire année pour construire ou acheter un nouveau PC. Nous savons également qu’il est difficile de se procurer une console next-gen, que cela soit une PS5 ou une Xbox Series X. Cette situation a également touché le monde de l’automobile, des constructeurs comme Ford, Nissan et Volkswagen ont déjà réduit leur production, ce qui a conduit à des estimations de plus de 60 milliards de dollars de pertes de revenus pour l’industrie cette année.

Tous ces événements peuvent expliquer les pénuries actuelles, néanmoins l’origine est à trouver ailleurs. Il s’agit, en réalité, de mauvais calculs.

Mais comment expliquer une telle pénurie mondiale ?

C’est une poignée de composants apparemment insignifiants — des pilotes d’affichage ou encore des puces de gestion de l’alimentation — qui sont devenus très rares. Or, la forte demande et la rareté de ces composants se répercutent en cascade dans l’économie mondiale.

La crise du Silicium est née d’une erreur de calcul lorsque la pandémie du coronavirus a frappé le monde entier en 2020. Quand le Covid-19 a commencé à se propager de la Chine au reste du monde, de nombreuses entreprises ont prévu que les gens feraient des économies. Elles ont utilisé la crise financière comme modèle.

Nous savons ce qu’il s’est passé ensuite. Nous nous sommes retrouvés coincés à la maison et nous avons commencé à acheter de la technologie — beaucoup de technologie. De nouveaux ordinateurs pour télétravailler confortablement, des écrans plus grands également, des tablettes et de nouveaux ordinateurs portables pour l’école à distance. Nous avons également acheté en masse des téléviseurs, des consoles de jeux… pour rendre la vie en quarantaine plus agréable.

Même dans l’automobile, la crise a surpris tout le monde. Au début de la crise, les constructeurs automobiles ont voulu limiter la casse en fermant les usines, car la demande s’effondrait. Ils ont demandé à leurs fournisseurs d’arrêter de leur envoyer des composants, y compris les puces qui sont de plus en plus essentielles pour les voitures. Puis, l’été dernier, nous avons voulu de nouveau sortir en évitant de prendre les transports en commun. La demande en voitures a augmenté et les usines se sont remises en fonctionnement, mais elles se sont retrouvées rapidement incapables de répondre à la demande.

Quelques composants clés, mais old-school

Parmi les composants clés, les pilotes d’affichage (display driver) sont utilisés partout. Un pilote d’affichage, c’est un circuit intégré qui fournit une fonction d’interface entre un processeur et d’autres composants. Dans les téléviseurs, les smartphones, les voitures, les consoles de jeux, les frigos… ce sont des composants qui sont envoyés chez TSMC ou encore United Microelectronics pour être associés à d’autres composants clés (un processeur, un écran, un microcontrôleur…). C’est de la technologie appelée mature node, elle est essentielle, mais elle n’est pas aussi à la pointe que d’autres composants plus récents. C’est de la gravure en 16 nm, alors que certaines de nos puces sont désormais gravées en 5 nm.

Un pilote d’affichage, c’est un circuit intégré qui fournit une fonction d’interface entre un processeur et d’autres composants

Un pilote d’affichage, c’est un circuit intégré qui fournit une fonction d’interface entre un processeur et d’autres composants

C’est ce que l’on appelle un goulot d’étranglement, une expression métaphorique qui désigne la limitation d’un processus due à une étape sous-dimensionnée dans ce processus. En réalité, plus aucune entreprise ne construit d’usines pour ces composants, car la capacité de production était correcte et que cela n’a pas de sens économique. Les lignes de production existantes sont entièrement amorties pour des rendements presque parfaits, il n’est donc pas question d’acheter de nouveaux équipements.

Il faudra donc prendre son mal en patience. Les pénuries devraient durer jusqu’à 2022 d’après les analystes, surtout que d’autres composants sont touchés par ces pénuries.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles