Quelle console de jeux choisir en fonction de vos besoins en 2021 ?

It's in the game

 

Xbox Series X, PlayStation 5, Nintendo Switch, Nvidia Shield... découvrez notre sélection des meilleures consoles de jeux en 2021, en fonction de vos besoins.

Les meilleures consoles de jeux du moment

La console la plus puissante
9 /10
Microsoft Xbox Series X
  • Puissante et silencieuse
  • De la vraie 4K
  • un Xbox Game Pass séduisant
Le futur selon Sony
8 /10
Sony PlayStation 5
  • Excellente manette
  • Excellents graphismes
  • Rétrocompatibilité soignée
La console hybride
Nintendo Switch
  • Sur place ou à emporter
  • Les best sellers de Nintendo
  • Deux joueurs avec une seule manette !

Les nouvelles consoles sont enfin disponibles, avec certes des soucis récurrents de disponibilité, c’est donc l’occasion parfaite de faire un tour d’horizon du marché de la console.

Contrairement à ce qui s’est passé lors d’autres transitions, les deux générations de consoles actuelles n’ont clairement pas pour objectif de cohabiter. Il n’y aura pas eu de version ultra compacte façon PS One ou même de fortes baisses de prix pour la PS4 et la Xbox One. Ces dernières sont vendues bien trop cher pour garder le moindre intérêt.

C’est pourquoi nous avons donc purement et simplement décidé de les sortir de notre guide d’achat. Comme l’a douloureusement démontré la sortie mouvementée de Cyberpunk 2077, les modèles de base sont désormais obsolètes. Les PS4 Pro et One X se débrouillent un peu mieux, mais les acheter ne fait pas beaucoup plus de sens, en particulier avec les gros efforts de rétrocompatibilité effectués sur les nouvelles consoles.

Quoi de neuf docteur ?

Sur le fond, la PS5 et la Xbox Series X sont remarquablement proches. Toutes deux sont construites autour d’un combo processeur et circuit graphiques conçus par AMD. L’architecture générale demeure du x86, ce qui facilite grandement le développement multiplateforme et la rétrocompatibilité avec la génération précédente.

Sans rentrer dans les détails techniques, on notera quelques points particulièrement intéressants pour les joueurs.

Le premier est l’abandon des disques durs à plateau en faveur de SSD utilisant un bus PCI-Express. Couplé à quelques astuces pour ce qui est de la décompression des données, cela se traduit par des temps de chargements fortement réduits. Dans nos tests, ils ont été divisés par dix sur certains titres. Autant dire que le bon vieil écran de chargement semble bien être en voie de disparition.

Les deux consoles adoptent également le HDMI 2.1. Outre une résolution maximum plus élevée (on monte jusqu’au 8K…), cette nouvelle norme apporte des raffinements jusqu’ici réservés au PC. On a ainsi droit à un basculement automatique du téléviseur en mode basse latence, mais aussi au VRR (variable refresh rate).

Derrière ce terme barbare se cache un ajustement automatique de la fréquence de rafraichissement de l’écran en fonction du nombre d’images par secondes du téléviseur. En bref : plus de déchirement de l’image et une impression de fluidité fortement renforcée.

Seul bémol, ces fonctions sont réservées aux TV compatibles HDMI 2.1. Pour savoir laquelle choisir, direction notre guide des meilleures TV.

Les consoles de jeux pour la TV

  • Puissante et silencieuse
  • De la vraie 4K
  • un Xbox Game Pass séduisant
Disponible à 499 € sur Amazon

Avec la Xbox Series X, Microsoft nous promet monts et merveilles : une console surpuissante, capable de faire tourner les jeux en 4K native tout en ne produisant pas un bruit de réacteur au décollage.

Premier constat : l’engin est massif ! Au point d’ailleurs de ne pas rentrer dans nombre de meubles TV, en particulier si vous souhaitez le poser à le verticale (ce qui est recommandé pour un meilleur refroidissement). En action, la machine est effectivement très silencieuse même avec des titres gourmands.

Source : Arnaud Gelineau – Frandroid

Source : Arnaud Gelineau – Frandroid

Du côté logiciel on apprécie l’interface, simple à utiliser et parfaitement fluide. Microsoft impressionne également avec la rétrocompatibilité Xbox 360 et Xbox One. Non seulement la grande majorité des titres fonctionnent, mais ils voient leur résolution et frame rate augmenter. C’est un excellent moyen de redécouvrir votre ludothèque.

En revanche la liste des exclusivités intéressantes à ce jour est pour le moins limitée et cela ne s’améliorera pas dans un avenir proche, Sony ayant signé la plupart des projets prometteurs. En revanche la firme de Redmond a un énorme Joker à jouer avec son Xbox Game Pass. Cet abonnement (9,99 euros par mois) donne accès à un très large catalogue de jeux. Prometteur à la sortie, il prend constamment de l’ampleur et s’avère un vrai argument en faveur de la console de Microsoft.

Dont notamment les titres des 23 studios que Microsoft a acquis ces dernières années, au rang desquels Zenimax/Bethesta. Les prochains Fallout, Doom ou Elders Scrolls seront avant tout taillés pour la Xbox.

La Xbox Series X est donc une très bonne console, handicapée seulement par un manque d’exclusivités intéressantes pour le moment. Retrouvez son test complet par ici.

  • Plus compacte
  • Parfaite pour jouer en Full HD ...
  • ... mais des doutes sur le long terme
Disponible à 299 € sur Amazon

S’il est désormais habituel de sortir une console plus puissante au milieu du cycle de vie de cette dernière, Microsoft renverse ici le paradigme en proposant dès la sortie une version castrée de son flagship !

Xbox Series S et sa manette

Xbox Series S et sa manette // Source : Arnaud Gelineau – Frandroid

Parmi les principaux changements : une partie graphique allégée, passant de 12 à 4 Tflops, moins de mémoire vive (de 16 à 10 Go) et un SSD de seulement 512 Go.

En pratique, cela donne une console à mi-chemin entre la Xbox One X et la Xbox Series X. On conserve certains avantages comme les chargements ultra rapides, mais la console est clairement taillée pour faire du Full HD plutôt que de la 4K. La qualité globale du rendu est aussi dégradée, avec un niveau de détail revu à la baisse.

Ce « downgrade » a cependant ses avantages, avec une console nettement plus compacte et toujours très silencieuse. On retrouve aussi le Xbox Game Pass pour un accès à de nombreux jeux en échange d’un abonnement mensuel.

Reste que si la Series S est une bonne console pour jouer en Full HD sans se ruiner, on est en droit de se poser quelques questions sur sa viabilité à long terme. La taille réduite du SSD est aussi un peu mesquine au vu de la taille de plus en plus imposante des jeux. La Xbox Series S est donc une option intéressante pour les joueurs occasionnels. Vous pouvez lire notre test complet pour plus d’informations.

  • Excellente manette
  • Excellents graphismes
  • Rétrocompatibilité soignée
Disponible à 499 € sur Amazon

Après avoir dominé le marché avec la PlayStation 4, Sony était sans surprises attendu au tournant avec son nouveau bébé.

Premier constat : l’engin est un véritable tank. Comme Microsoft, Sony a bien dû caser toute cette puissance quelque part et cela se traduit par un engin encore plus imposant que la Xbox Series X. Non seulement elle sera compliquée à installer dans un meuble, mais son design aux relents d’années 2000 ne plaira clairement pas à tout le monde.

La PlayStation 5

La PlayStation 5 // Source : Frandroid – Arnaud GELINEAU

Si les nuisances sonores sont plus maitrisées qu’avec la PS4 Pro, on ne peut pas pour autant dire qu’elle soit complètement silencieuse. On remarque d’ailleurs que le bruit varie selon les modèles, plus de consistance sur ce point aurait été appréciable.

Contrairement à celle de la Xbox, la manette de la PS5 évolue assez fortement. Outre un look revu, elle est désormais plus grosse, ce qui facilite sa prise en main. Les gâchettes arrières sont désormais adaptatives, avec une résistance variant selon le contexte. La sensation est convaincante, mais il faudra voir si les développeurs en tirent parti. Les vibrations sont elles aussi améliorées d’une manière générale et l’on salue l’adoption de l’USB-C pour la recharge.

L’interface évolue aussi dans le bon sens, devenant généralement plus claire et plus fluide. Pour ce qui est du stockage, on a droit à un SSD de 825 Go dont seuls 667 Go sont effectivement utilisables. À une époque où la plupart des titres majeurs dépassent les 100 Go, on se retrouvera vite à l’étroit. L’ajout d’un second SSD au format M2 est possible, mais la fonctionnalité n’est pas encore activée.

Niveau jeux, on se retrouve comme sur la Xbox avec un manque certain de grosses exclusivités de lancement. Les choses devraient s’améliorer dans les mois à venir, mais pour le moment vous devrez vous contenter de rejouer à des titres PS4. Heureusement, cette fois-ci la rétrocompatibilité est quasi parfaite.

S’il lui manque quelques exclusivités de sortie pour vraiment briller, la PS5 est une console solide et globalement prometteuse. Elle est pour le moment le meilleur moyen de profiter de vos jeux PS4. Pour en savoir plus, direction notre test complet.

Et la PS5 Digital Edition ?

Dénuée de lecteur optique et vendue 100 euros de moins, la PS5 Digital Edition pourrait tenter certains, en particulier quand les stocks sont limités.

Bien qu’elle soit un peu plus compacte et qu’elle propose les mêmes performances que sa grande sœur, le passage au tout numérique à un cout certain. Non seulement vous payez vos jeux plus chers, mais la porte de l’occasion vous est fermée. Même sanction pour votre collection de jeux PS4. Si vous les possédez en version physique vous n’aurez que vos yeux pour pleurer.

Le résultat est une console certes de qualité, mais qui vous coutera bien plus cher sur le long terme. Avec un « GamePass » à la Sony cette console aurait eu plus d’intérêt, mais pour le moment on vous recommande la PS5 classique. On vous en dit plus dans notre test de la PS5 Digital Edition.

  • 4K HDR, Dolby Vision, Dolby Audio
  • Upscaler vraiment surprenant
  • Toutes les fonctionnalités "gaming" liées à Nvidia
Disponible à 149 € sur Amazon

Si la Shield TV de Nvidia est d’abord pensée comme une box Android TV plutôt que comme une console, ses fonctionnalités poussées liées aux jeux vidéo en font une bonne console d’appoint. Nvidia oblige, elle intègre toutes les fonctionnalités de streaming de vos jeux PC locaux, et de cloud gaming de la firme : GameStream et GeForce Now respectivement. Puisqu’elle tourne sous Android, vous avez également accès à la ludothèque du Google Play Store.

Pour le reste, elle se distingue de sa devancière parue en 2017 par son nouveau design en « tube » lui permet de se faire nettement plus discrète sur un téléviseur, et l’on aime également beaucoup la télécommande « forme « Toblerone » avec de nouveaux boutons et un accès direct à Netflix. Google Assistant et Alexa sont également de la partie. Bref, en plus d’être une console secondaire sympathique, la Shield TV est simplement la meilleure box TV Android, la plus complète, mais aussi la plus jolie et la plus agréable à utiliser.

De base, l’objet est compatible 4K HDR, elle conviendra donc également aux possesseurs de TV compatibles. Pour connaître tout le bien que l’on pense d’elle, vous pouvez consulter notre test complet de Nvidia Shield TV 2019. Notez qu’il existe également une version « Pro » à l’intérêt limité, nous en parlons dans notre test.

Les consoles de jeux nomades

  • Sur place ou à emporter
  • Les best sellers de Nintendo
  • Deux joueurs avec une seule manette !
Disponible à 292 € sur Amazon

La Nintendo Switch reste donc le meilleur choix pour une console pouvant aussi bien utilisée en mode portable qu’en mode salon sur une TV. Un détail qui la rend particulièrement attractive, mais surtout différente de ses concurrentes (voilà pourquoi elle possède sa propre catégorie).

Nintendo a toujours mis en avant une certaine robustesse pour ses consoles et la Switch ne déroge pas à la règle (NDLR : la Game Boy fonctionne même 20 ans après). C’est une console qui convient aux petits et grands, surtout avec un catalogue de jeux bien fourni qui atteint aujourd’hui plus de 1 000 titres disponibles sur l’eShop. Il y en a pour tous les goûts, en passant par les productions célèbres de Big N avec des licences comme Zelda, Mario ou Pokémon, mais aussi les titres phares des éditeurs tiers avec notamment Dark Souls, FIFA et bien d’autres.

 

Concernant ses caractéristiques brutes, elle intègre un écran HD de 6,2 pouces, une puce Nvidia Tegra X1 associée à 4 Go de mémoire vive que l’on retrouve par exemple dans la NVIDIA Shield 2017, une batterie de 4 310 mAh qui lui procure une autonomie de 2 à 3 heures selon l’utilisation et une capacité de stockage de 32 Go (extensible via micro SD).

Un nouveau modèle de Nintendo Switch avec une meilleure autonomie est d’ailleurs disponible, nous vous invitons à lire notre article dédié pour ne pas vous tromper à l’achat.

  • Tous les plaisirs des la Nintendo
  • Dans une console uniquement portable
Disponible à 196 € sur Amazon

Si vous ne souhaitez pas jouer sur un téléviseur aux jeux Switch, sachez qu’un modèle « Lite » est aussi disponible. Cette nouvelle version a la particularité de laisser de côté la dimension hybride pour ne se concentrer que sur l’expérience en mode portable. De ce fait, il est impossible de la connecter à un téléviseur ou de décrocher les manettes aux extrémités.

Cela lui permet d’être plus solide et plus légère sans les châssis sur les côtés qui accueillent normalement les Joy-Con, mais aussi plus compacte grâce à son écran de 5,5 pouces (contre 6,2 pouces sur le modèle classique). Enfin, elle profite également de l’autonomie améliorée des nouveaux modèles de Switch de 2019, estimée à 6 heures selon votre utilisation.

L’intérêt ? Profiter tout simplement de l’immense catalogue de la console en économisant  une centaine d’euros  par rapport au modèle classique. Il faut néanmoins prendre en compte que tous les jeux ne seront pas compatibles, notamment ceux qui utilisent ardemment la détection de mouvement.

  • Un meilleur affichage
  • Le port ethernet
  • Et c'est tout ...
Disponible à 349 € sur Cdiscount

Après des mois de rumeurs, la vérité a finalement éclaté, il n’y aura pas de Switch Pro, mais une Switch OLED ! Les évolutions sont mineures : un écran OLED légèrement plus grand (7 pouces), un pied plus large et un port Ethernet sur le dock.

Le Nintendo Switch OLED, Source : Nintendo

Le Nintendo Switch OLED, Source : Nintendo

Pas la révolution que certains espéraient donc, mais l’arrivée d’un écran aux noirs infinis et aux couleurs plus vives est toujours bonne à prendre. Nous avons pu mettre nos mains dessus lors d’une prise en main et si elle ne rend clairement pas obsolète sa prédécesseur les progrès sont réels. Pour plus de détails direction notre prise en main de la Nintendo Switch OLED. Elle sera disponible le 8 octobre.

  • Un véritable PC
  • Au format mobile
  • La puissance de frappe de Valve

S’il y a bien un acteur que l’on n’attendait pas dans l’univers du jeu mobile, c’est bien Valve. La compagnie derrière Steam (et Half Life, on attend d’ailleurs toujours l’Episode 3 Gabe…) était en effet plus concentrée sur les gros PC et la VR de salon.

Avec ses faux airs de Game Gear, la Steam Deck est donc un véritable petit PC portable adoptant un format console. Si cela vous dit quelque chose, c’est normal : le concept revient très régulièrement depuis la GP2X il y a maintenant plus de 18 ans.

Il est articulé autour d’un écran LCD de 7 pouces au format 16/10 (1280 x 800 pixels). C’est peu, mais probablement le bon choix si l’on veut pouvoir faire tourner des jeux dans des conditions un tant soit peu correctes.

Sous le capot, c’est un APU mobile Ryzen qui est présent, construit autour de l’architecture Zen 2 pour le CPU et RDNA 2 pour le GPU, il devrait offrir environ 1,6 Tflops de puissance GPU. Cela le place environ au niveau d’une Xbox One S, de quoi faire tourner la plupart des jeux pour peu que l’on reste raisonnable sur le niveau de détails. Trois versions de stockage existent, allant de 64 à 512 Go de SSD. On évitera la version la moins chère : 64 Go ne suffira pas pour la plupart des jeux modernes.

Côté logiciel, Valve nous ressort une version de SteamOS, cette distribution Linux lancée en 2013 pour accompagner la sortie des Steam Machines (qui se souvient encore de ces PC de salon qui promettaient de remplacer les consoles ?). Les jeux fonctionneront donc via une couche de compatibilité. On devrait aussi pouvoir installer Windows ou n’importe quel autre système d’exploitation X86 pour les plus aventureux.

Restent toutefois quelques questions, notamment d’ergonomie. L’engin est lourd (669 grammes) et surtout le positionnement de certains boutons laisse franchement circonspects. On vous recommande donc chaudement d’attendre notre prise en main avant de passer par la case achat en décembre. Une recommandation que n’ont visiblement pas prise en compte les acheteurs : la demande est telle que la prochaine vague de livraisons aura lieu au second trimestre 2022 !

Où acheter le
Valve Steam Deck au meilleur prix ?

Il n'y a pas d'offres pour le moment

Raspberry Pi : la console rétrogaming du petit bricoleur

Le Raspberry Pi est un nano ordinateur qui embarque tout le nécessaire, à savoir un CPU, un GPU, de la RAM, avec également une connectique fournie (HDMI, USB, Ethernet, etc.). Il offre de nombreuses possibilités à celles et ceux qui sont créatifs, mais notre préférée est sans aucun doute celle de pouvoir le transformer en une véritable console rétrogaming. Nos confrères de Numerama ont rédigé un guide pour vous accompagner pas à pas dans cette aventure. Il est même possible d’en faire une borne d’arcade pour les plus bricoleurs.

Pourquoi partir sur un Raspberry Pi ?

  • Son petit prix
  • Sa polyvalence
  • Permet de faire « soi-même » sa console

La Raspberry Pi 3 est suffisante et se négocie généralement sous les 30 euros. Si vous voulez un peu plus de puissance, le modèle Pi 4 coutera presque le double.

Tout savoir avant d’acheter sa console de jeux

Quelles sont les trois grandes consoles du moment ?

Le marché des consoles est dominé par trois géants : Nintendo, Sony, et Microsoft. Ils conçoivent respectivement les Nintendo Switch, PS5, et Xbox Series X. Avec la sortie récente de ces deux dernières la Switch commence à accuser un peu son âge. Elle a cependant toujours pour elle le particularisme de Nintendo.

Quels sont les critères à étudier avant de choisir sa console ?

Il est important de réfléchir aux jeux auxquels on souhaite jouer avant d’acheter une console, car le catalogue peut énormément varier d’une machine à une autre. On retrouvera par exemple les jeux les plus populaires sur les consoles de salon appartenant à Sony et Microsoft plutôt que chez Nintendo (Call Of Duty, Assassin’s Creed, Grand Theft Auto). À l’inverse, ce dernier profite de nombreuses exclusivités issues de ses licences maison (Mario, Pokémon, Zelda) que vous ne trouverez nulle part ailleurs (si l’on oublie les jeux sortis sur smartphone).

Vous voulez jouer en ligne avec vos amis ? Dans ce cas, il vous faudra sans doute jouer sur la même machine que vos proches, car le cross-platform est extrêmement rare aujourd’hui encore… dommage. Enfin, il faudra faire attention aux fonctionnalités des consoles. Certaines permettent de jouer en 4K, d’autres de lire des Blu-ray ou encore de faire office de hub multimédia.

Si vous recherchez encore plus de mobilité, de nombreux accessoires existent pour pouvoir profiter d’une expérience gaming sur smartphones et tablettes.

Les derniers articles