Quelle carte microSD pour votre smartphone, Switch, GoPro ou APN en 2021 ?

1 To au bout des doigts

 

Peu chère et facile à trouver, la carte micro SD est le moyen le plus aisé de rajouter du stockage dans un appareil mobile. Pour vous aider à vous y retrouver, nous avons fait pour vous une petite sélection.

Lancée en 2005 avec une capacité faramineuse de 16 Mo, la bonne vieille carte micro SD a fait depuis du chemin ! Si son format n’a pas changé, sous le capot les évolutions sont nombreuses, ouvrant la porte à des débits et capacités toujours plus élevées.

Vendues à des tarifs toujours plus intéressants, les microSD sont un bon moyen d’augmenter l’espace de stockage d’un smartphone, d’un appareil photo ou encore d’une Switch.

Attention tout de même : les performances de ces dernières sont nettement moins bonnes que celles du stockage interne. Mieux vaudra donc y entreposer des données non critiques comme des photos ou de la musique et garder le stockage interne pour les apps. Nous avons toutefois un guide pour déplacer apps et contenus de votre smartphone Android vers la carte microSD.

Méfiez-vous des contrefaçons

Très populaires, les cartes microSD sont probablement le produit high-tech le plus contrefait à ce jour. Les places de marché sont remplies de cartes vendues à des tarifs défiant toute concurrence et reprenant l’identité graphique de marques plus connues.

Les acheter sera toutefois un très mauvais calcul. Les débits sont souvent médiocres, les capacités non respectées et les cartes ont tendance à rendre l’âme rapidement. Pour plus de sécurité, restez donc sur des revendeurs ayant pignon sur rue, évitez les marketplaces et n’hésitez pas à renvoyer tout produit qui paraitrait suspect. Une impression floue sur la carte ou son emballage est un indice fréquent.

Si vous recherchez un bon disque externe pour copier les données de votre carte microSD, rendez-vous sur notre guide dédié.

Sandisk Ultra : la carte micro SD à tout faire

La nouvelle gamme Ultra de Sandisk est aujourd’hui un très bon choix pour augmenter le stockage d’un smartphone. Maintenant compatibles avec la norme A1, elles permettent de charger rapidement des applications installées dessus et offrent une vitesse de lecture jusqu’à 100 Mo/s. La gamme est très complète et propose des capacités de stockage de 16, 32, 64, 128, 200, 256 Go, 400 et 512 Go pour des prix allant de 6 à 135 euros.

Cette carte très polyvalente conviendra à de nombreux appareils, de votre smartphone à votre Switch en passant par votre appareil photo. Ceci étant dit, si vous cherchez avant tout des performances, notamment pour filmer en UHD à 60 images par seconde, ou faciliter les transferts de nombreuses images depuis votre reflex ou y accéder plus rapidement, il faudra mieux opter pour des cartes plus performantes. Nous vous conseillons de vous orienter vers des cartes compatibles UHS-3 (U3).

En fonction de vos usages, nous vous conseillons de vous orienter vers les références 64 Go, 128 Go ou 200 Go qui affichent le meilleur rapport qualité-prix de la gamme et qui pourront sans aucun doute répondre à vos besoins.

Samsung EVO Plus : le bon rapport qualité-prix

Si vous cherchez plus de performance, tout en conservant un prix contenu, nous vous conseillons de vous tourner vers Samsung et sa gamme Evo Plus. Ces cartes micro SD de très bonne facture sont certifiées UHS-3 (U3). Cette certification leur permet d’atteindre une vitesse d’écriture pouvant atteindre jusqu’à 90 Mo/s, cela vous apportera plus de conforts pour des vidéos 4K.

Vous l’aurez compris, cette gamme parlera aux amateurs de vidéo qui recherchent avant tout un espace de stockage supplémentaire pour enregistrer des heures de rush en haute définition. Si c’est surtout dans ce domaine que vous en profiterez le plus, vous aurez également un gain de performances sur Switch ou smartphone.

Sandisk Extreme : la vitesse pour tous

La nouvelle gamme Sandisk Extrême possède toutes les certifications que l’on pourrait attendre d’une carte micro SD moderne avec l’UHS-3 et V30. De plus, c’est l’une des premières cartes micro SD grand public à être certifiée A2, ce qui lui garantit de traiter plus d’opérations par seconde pour de meilleures performances pour les applications stockées sur celle-ci.

Elles sont moins abordables que les références Ultra de Sandisk et EVO Plus de Samsung, mais garantissent d’excellentes performances et peuvent être un investissement intéressant pour ceux qui utilisent une carte micro SD quotidiennement dans un smartphone. Vous pourrez tout faire avec.

Sandisk Extreme Pro 64 Go : la vitesse avant tout

Si vous recherchez la carte la plus rapide possible, il faudra souvent sacrifier de la capacité. Les cartes de 64 Go sont en effet souvent plus véloces que celles ayant plus de stockage. Parmi celles-ci, la Sandisk Extreme Pro retient notre attention.

Elle atteint en effet les 275 Mo/s en lecture et propose parmi les meilleures performances IOPS du marché. Pour en tirer pleinement parti, il faudra toutefois un appareil et un lecteur de cartes mémoires compatibles UHS-II.

Pour finir, le tarif est particulièrement élevé ! Une carte de 64 Go vous reviendra quasiment au même prix qu’un modèle de 400 Go plus lent… Mais si vous avez besoin de ce qu’il y a de plus véloce, n’allez pas plus loin.

Et les lecteurs de cartes microSD ?

Le lecteur de cartes mémoires est souvent un appareil que l’on oublie et c’est bien dommage. Les lecteurs intégrés à nos PC sont en effet lents et ne seront pas suffisants pour pleinement exploiter une carte rapide.

On vous recommande donc le lecteur Sandisk Extreme Pro, qui existe en version USB-C et USB-A. Attention tout de même de bien le brancher à un connecteur USB 3.0, en particulier si vous utilisez un port USB en façade.

Qu’est-ce qu’il faut regarder avant d’acheter une carte micro SD ?

Quelle carte pour quel usage ?

Toutes les cartes ne naissent pas égales, bien au contraire. Deux cartes de même capacité pourront avoir des débits très différents et ne combleront donc pas les mêmes besoins. Un amateur de vidéo 4K privilégiera une vitesse d’écriture importante tandis qu’une Switch bénéficiera surtout d’une bonne vitesse de lecture.

Pour s’y retrouver, on utilisera trois types de certifications.

  • La classe de vitesse UHS : elle mesure la vitesse d’écriture séquentielle et se présente sous la forme d’un U avec un chiffre dedans. Un U1 correspondra donc à 10 Mo/s et un U3 à 30 Mo/s.
  • La classe de vitesse vidéo : elle mesure la vitesse d’écriture soutenue et se présente sous la forme d’un V suivi d’un chiffre décrivant le débit.
  • Certaines cartes sont dotées d’un label de classe de performances d’application, désigné par un A1 ou A2, cela garantit un certain nombre d’IOPS ainsi qu’un débit d’écriture soutenue de 10 Mo/s.

Si vous comptez faire de la vidéo, choisissez au minimum une carte compatible U3 ou V30. Des cartes plus rapides existent, mais elles ont une compatibilité limitée du fait d’un nombre de pins différents. Vérifiez donc bien que votre appareil les prenne en charge.

Pour une Nintendo Switch en revanche, pas besoin de casser sa tirelire : elle ne supporte que les cartes U1. Mettre plus d’argent n’améliorera donc pas les temps de chargement.

Quelle capacité de stockage me faut-il ?

Avant d’acheter une carte micro SD pour augmenter la capacité de votre smartphone, de votre tablette ou de votre console de jeu, il faut d’abord savoir quelle capacité de stockage vous en attendez. 32 ou 64 Go suffisent pour stocker votre musique ainsi que quelques vidéos, mais si vous souhaitez stocker davantage de films, des applications et des jeux, vous aurez besoin d’une capacité de stockage plus importante. Aujourd’hui, on recommande de prendre 128 Go comme capacité « par défaut ».

SD, SDXC, SDHC… cela change quelque chose ?

Oui en théorie… en pratique pas grand-chose. À la base, ces termes désignent différentes capacités de stockage. La SD(SC) pour « Standard Capacity » va de 128 Mo à 2 Go, la SDHC (High Capacity) jusqu’à 32 Go, la SDXC (eXtended Capacity » jusqu’à 2 To. Sont venues se greffer par la suite d’autres choses comme les vitesses de bus, qui impliquent des connecteurs différents. En pratique, de nos jours, la quasi-totalité des produits prend en charge toutes les normes. Vous n’avez qu’à vous pencher sur le sujet si vous souhaitez ajouter une carte SD dans un appareil vieillissant, c’est-à-dire d’avant 2010.

Une nouvelle version de la norme a été annoncée en 2018 : le SDUC qui porte la capacité maximum à 128 To. En parallèle a aussi été défini le format SD Express 8.0, qui permet aux cartes d’utiliser un lien PCI-Express 4.0 et donc d’atteindre des débits de 3,9 Go/s. Petite particularité toutefois : le SD Express, indépendant du SDUC, pourra aussi être implémenté sur des cartes SDHC et SDXC. Aucun modèle commercial n’est toutefois disponible à ce jour.

Nos sélections de Smartphones Parmi la multitude de références disponibles sur le marché il n’est pas aisé de différencier certains modèles des autres. Un bon nombre de guides existent pour vous aider à cibler les smartphones en fonction…
Lire la suite

Les derniers articles