Cowboy 3 : un an après sa sortie, pourquoi il n’a jamais été aussi attrayant

 

Toujours au catalogue de l’entreprise belge malgré l’arrivée d’une nouvelle génération de vélos électriques, le Cowboy 3 a profité d’une baisse tarifaire et d’un accessoire ô combien essentiel enfin installé de série. Cette nouvelle formule ne l’a jamais rendu aussi attractif.

Avec l’officialisation du Cowboy 4, tout portait à croire que le Cowboy 3 allait logiquement disparaître du catalogue de Cowboy, entreprise spécialisée dans les vélos électriques.

Sauf que non. Si, jusque-là, chaque nouvelle itération de Cowboy venait remplacer la dernière, la société belge a cette fois-ci opté pour une stratégie bien différente. Celle de conserver la place du Cowboy 3 tout en commercialisant le Cowboy 4, décliné en deux versions distinctes (sportive et de ville).

Baisse de prix et garde-boue de série : il était temps

L’entreprise fondée par Adrien Roose et Karim Slaoui, binôme à l’origine de feu Take Eat Easy, n’a pas simplement maintenu les ventes du Cowboy 3. Elle a également fait évoluer sa formule, corrigeant en partie les deux principaux défauts pointés du doigt en 2020 : la hausse tarifaire de 300 euros observée entre le Cowboy 2 et le Cowboy 3, et l’absence de garde-boue.

Cowboy 3

En effet, cette augmentation de prix semblait injustifiée au regard des toutes petites améliorations matérielles effectuées. Certes, l’application mobile a monté en gamme et a accueilli de nouvelles fonctionnalités plus que bienvenues, mais ces optimisations ont tout aussi profité aux propriétaires d’un Cowboy 2 au moment de leur déploiement.

Les garde-boue, eux, manquaient cruellement à l’appel : cet accessoire est un indispensable en ville, au risque d’arriver au travail ou une autre destination avec les jambes, les fesses et votre dos tout mouillés. Ce n’est clairement pas l’idéal, et vendre un vélo électrique 2290 euros sans une telle protection (facturée en option à 89 euros) paraissait limite mesquin.

Presque 200 euros de gains

Sauf que la donne a complètement changé. Avec le lancement du Cowboy 4, son prédécesseur coûte moins cher et s’équipe mieux : son prix chute en effet de 100 euros pour tomber à 2190 euros et l’ajout de garde-boue de série lui permet de proposer une solution fiable contre les intempéries, et ce sans surcoût. Soit un gain de 189 euros sur la note finale.

Voilà pourquoi le Cowboy 3 n’a jamais aussi été attrayant. Certes, son couple de 30 Nm reste en deçà des 45 Nm de son successeur. Mais si l’accélération et les reprises ne constituent pas l’élément le plus important dans la liste de vos critères, alors le Cowboy 3, déjà très séduisant à l’usage, fera largement l’affaire.

Un Cowboy 4 plus technologique

Sur le nouveau arrivé, le design évolue par petites touches, quand l’ajout d’un support Quad Lock apporte un degré de connectivité supplémentaire pour les amoureux de technologie et de recharge sans fil, disponible depuis ce nouvel accessoire. Ce sont ici les principaux éléments qui différencient les deux derniers modèles.

Il est en tout cas intéressant de voir Cowboy adapter la formule de ses produits, bien que ces nouveautés auraient été les bienvenues dès le lancement du Cowboy 3. Il n’empêche, ce dernier peut facilement chuter sous la barre des 2000 euros avec l’une des aides à l’achat disponibles en France. Quand on vous dit qu’il a tout pour plaire.

En France, les vélos électriques bénéficient de nombreuses aides à l’achat. Qu’elles soient accordées par l’État ou les collectivités territoriales, les consommateurs ont généralement le droit à un coup de pouce financier toujours bienvenu. Voici…
Lire la suite

Les derniers articles