Messenger/Instagram : Facebook explique pourquoi vous n’avez pas accès à toutes les fonctions

 

Depuis la semaine précédente, un message est apparu sur Facebook Messenger notamment pour avertir de nombreux utilisateurs qu'ils n'avaient plus accès à certaines fonctions sans préciser lesquelles. Le réseau social explique enfin l'origine du problème : la conformité aux règles européennes.

Facebook Messenger

Facebook Messenger // Source : Flickr / Kārlis Dambrāns

Après plusieurs jours d’incompréhension pour beaucoup d’utilisateurs, Facebook a enfin précisé à quoi correspondaient ces « fonctionnalités non disponibles » en raison « de nouvelles règles concernant les services de messages en Europe. »

Ce message est apparu la semaine passée sur Instagram et Messenger sans que la majorité des inscrits ne comprennent réellement de quoi il en ressortait. Dimanche sur son blog, Facebook a donné davantage d’explications.

Une mesure pour répondre aux normes européennes

C’est en fait la directive européenne ePrivacy de 2002, sur la protection, la confidentialité et la sécurité des données en ligne, qui s’applique désormais aux services de messagerie dans les 27 États membres de l’Union européenne ainsi que d’autres pays associés.

Afin de nous conformer à la loi, nous devions ajuster le fonctionnement de nos services, par exemple en séparant davantage les données de messagerie des autres parties de notre infrastructure.

On sait désormais que les fonctions désactivées correspondent notamment aux réponses automatiques personnalisées ou encore aux sondages sur les messageries d’Instagram et Facebook Messenger. Ces derniers nécessitent l’utilisation du contenu du message pour fonctionner et Facebook doit répondre aux règles de confidentialité à ce sujet.

La firme californienne indique cependant que la directive ePrivacy interdit aux services de messagerie d’utiliser les données « pour prévenir, détecter et répondre aux abus d’enfants et à d’autres formes de préjudice », faute de base juridique pour ces outils. Une identification de contenus que Facebook doit mettre en pause en attendant de s’être en conformité avec l’UE, rappelant son initiative Project Protect pour la sécurité des enfants en ligne et espérant pouvoir le faire valider.

Les développeurs également touchés

Cette suspension provisoire de services a aussi un impact pour certains développeurs travaillant avec Facebook et l’API Messenger, mais aussi des entreprises étrangères opérant en Europe par l’intermédiaire de Facebook, notamment pour les pages de tchats.

Selon MessengerPeople.com, Messenger ne permet également plus l’intégration audio, vidéo ou de document, ou encore de galeries photo et de boutons sur la version Desktop. Facebook indique travailler pour restaurer rapidement ces fonctions.

Les applications de service de messagerie instantanée se bousculent sur Android et iOS. Découvrez notre sélection pour bien choisir l’application de chat qui vous correspond le mieux, que vous ayez envie de discuter discrètement, de…
Lire la suite

Les derniers articles