9to5Google a découvert que la récente et impressionnante vague d’informations concernant le Google Pixel 3 XL trouve son origine chez un receleur ukrainien revendant des modèles de pré-production à 2000 dollars sur le marché noir.

Si vous suivez attentivement la presse technologique, vous avez très certainement remarqué que le Google Pixel 3 XL est au cœur d’une impressionnante fuite d’informations.

On a ainsi pu admirer de premières photos prises avec le téléphone tandis que des images de bonne qualité sont apparues sur le web et même une vidéo faisant la démonstration de la recharge sans fil a été diffusée. Il est toujours difficile de bien comprendre d’où viennent ce genre de leaks, mais 9to5Google explique avoir pu remonter sur la piste d’un receleur ukrainien revendant des Google Pixel 3 XL sur le marché noir.

Mystérieux compte Telegram

Tout part d’une première vidéo de prise en main publiée au début du mois d’août. On y apercevait non seulement le téléphone, mais aussi les adaptateurs livrés avec, le bloc charge et son câble ainsi que les écouteurs Pixel Buds. Ce leak provenait d’un blogueur appelé Luchkov et 9to5Google fait remarquer que sur une autre vidéo, on peut voir en filigrane un lien vers un compte Telegram.

Et c’est précisément sur ce compte que le receleur ukrainien appâte les clients potentiels (mais les messages sont écrits en russe). Le YouTubeur ASBYT raconte d’ailleurs avoir reçu une telle proposition et explique à quel point elle paraissait douteuse. Après cette première étape, il s’avère qu’il faut ensuite entrer en contact avec un deuxième compte Telegram pour pouvoir commencer à vraiment parler business et se procurer un Google Pixel 3 XL. Un lecteur de 9to5Google a pris la peine de le contacter et a réalisé quelques captures d’écran (en masquant le compte Telegram pour n’inciter personne à entrer en relation avec).

Captures d’écran fournies par 9to5Google

Dans la discussion, le revendeur affirme qu’il peut livrer un smartphone à Londres pour un prix de 2000 dollars. Le site spécialisé traduit même un autre message complet envoyé par le receleur :

Reste seulement 3 pièces. Google Pixel 3 XL Je réponds immédiatement aux questions les plus populaires : – Le prix est de 2000 $ – Le paiement est possible via PayPal ou Bitcoin. La seconde option est préférable car PayPal prend une commission sur les transactions internationales. – L’expédition se fait depuis Londres via DHL ou FedEx. En ce qui concerne l’achat, s’il vous plaît contacter [nom masqué] Aussi je vous rappelle qu’il y a une grande quantité de Google Pixel 2 XL à un bon prix. S’il vous plaît ! (sic)

La méthode parait assez louche et on peut se demander si un éventuel acheteur ne s’expose pas à une arnaque où il devrait livrer l’argent sans jamais recevoir le produit. Mais quoi qu’il en soit, cet obscur revendeur semble bel et bien avoir un nombre conséquent de modèles de pré-production du Google Pixel 3 XL, même si on ignore comment il a mis la main dessus.

Surprise gâchée

Ce dernier est à l’origine de la récente déferlante d’informations récentes concernant ce smartphone. Pour Google, cela gâche non seulement une grande partie de l’intérêt qui sera accordée à sa conférence le 4 octobre, mais en plus il sera sans doute très compliqué pour la firme d’endiguer les activités de ce receleur. L’entreprise devrait toutefois être en mesure de bloquer les terminaux à distance.

Nous avons contacté la filiale d’Alphabet, mais celle-ci préfère ne pas commenter ce genre d’informations.

À lire sur FrAndroid : Google Pixel 3 et Pixel 3 XL : que nous réserve Google pour la fin de l’année ?