Google a tué dans l’œuf les espoirs de ceux qui attendaient une montre connectée signée Big G cette année en confirmant qu’aucune montre n’est prévue pour 2018.

Depuis le début de l’année, les rumeurs évoquent l’arrivée d’une nouvelle génération de montres connectées en cette fin d’année. Mais l’élément le plus notable est que cette nouvelle génération serait lancée par Google en personne avec non pas une, mais trois tocantes connectées. Les rumeurs évoquaient une sortie au second semestre de cette année.

Malgré la fiabilité des sources (Evan « evleak » Blass et Roland Quandt de WinFuture notamment), il semblerait que cette information soit finalement erronée. Ou tout du moins repoussée. Tom’s Guide a en effet profité de l’IFA 2018 pour poser directement la question à Miles Barr, directeur de l’ingénierie de Wear OS qui a affirmé n’avoir aucun projet de montre connectée pour cette année.

Difficile de contenter tout le monde

« Pour une montre qui conviendrait à tout le monde, je ne pense pas que nous y soyons déjà », a-t-il indiqué. Comprenez par là qu’il est difficile de proposer une montre qui s’adresse à la fois aux sportifs et aux amateurs de beaux bijoux.

Au lieu de cela, Google souhaite apparemment mettre en avant ses partenaires qui proposent des montres sous Wear OS, ce qui permet par ailleurs à la firme de Mountain View de mettre en avant la nouvelle version de son système d’exploitation sans prendre trop de risques.

Pas de fumée sans feu

Le dicton dit bien qu’il n’y a pas de fumée sans feu. Autant dire qu’il est donc très probable que Google ait testé plusieurs montres avec l’éventualité de les commercialiser, sans réussir à atteindre le niveau de satisfaction escompté. Auquel cas, l’idée de voir des smartwatchs floquées d’un gros G n’est pas à mettre totalement de côté, et il n’est pas impossible que le projet soit perfectionné avant de voir le jour, peut-être en 2019.

L’autre possibilité est que Google testait ses nouveautés de Wear OS sur des prototypes conçus en interne, ce qui aurait pu mener à quelques malentendus.