Google prépare son prochain événement Made by Google où la firme renouvellera la plupart de ses appareils. Le Google Wifi devrait avoir le droit à une nouvelle version, avec du Wi-Fi 6 et Google Assistant.

Il y a plus de deux ans, Google s’attaquait au marché du Wi-Fi à domicile avec les routeurs Google WiFi. Une solution simple et élégante pour améliorer facilement la couverture Wi-Fi chez soi. Depuis, le Wi-Fi 6 débarque en force et cette nouvelle génération propose des nouveautés intéressantes.

Comme repéré par 9To5Google, la firme semble bien être en train de préparer une nouvelle génération de Google Wifi sous le nom de code « Mistral ». Ce nom reprend la philosophie des noms de codes de cette ligne de produits chez Google (« storm », « whirlwind », « gale » font tous partie du champ lexical du vent en anglais). Un commentaire dans le code source de Chromium OS ajoute du crédit à cette théorie : « ce patch rajoute un noyau temporaire dont l’équipe jetstream a besoin pour le projet Mistral », l’équipe jetstream est justement en charge des produits Wi-Fi chez Google.

Du Wi-Fi 6 ?

Si Google sort une nouvelle version de son Google Wifi, on espère que l’appareil sera compatible avec la dernière génération de réseau. Le Mistral intégrerait une puce Qualcomm QCS405 conçue pour les enceintes connectées et capable de gérer le WiFi 6 (802.11ax). Cela signifierait que le Google Wifi serait capable de gérer un plus grand nombre d’appareils connectés, et avec un meilleur débit sur la distance. De quoi en faire un produit utilisable par les petites et moyennes entreprises.

Google Assistant ?

Intégrer Google Assistant au Google Wifi est une évolution évidente pour rendre omniprésent l’assistant intelligent de la firme. Cela transformait en quelque sorte le routeur en Google Home Mini. Cette amélioration serait bienvenue pour les fans de l’écosystème, mais peut-être moins pour les personnes les plus soucieuses de leur vie privée.

C’est en tout cas ce que permet l’intégration de la puce QCS405, puisqu’elle est justement conçue à l’origine pour les enceintes connectée, et intègre justement deux DSP pour le traitement audio, le support de 4 microphones, et un « moteur d’intelligence artificielle ».