Google France : un million d’euros d’amende pour classement trompeur des hôtels

 

Le ministère des Finances a indiqué que Google avait accepté de payer une amende de 1,1 million d’euros pour classement trompeur des hôtels dans les résultats de ses recherches.

Crédit : Kai Wenzel / Unsplash

Crédit : Kai Wenzel / Unsplash

Encore une ardoise à régler pour Google. La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) a annoncé que la branche française de Google avait accepté une sanction financière pour « classement trompeur » des hôtels de l’Hexagone sur Google Search. Et cela est assorti d’une amende de 1,1 million d’euros.

Le service du ministère des Finances reprochait à Google France d’avoir établi, sur son moteur de recherches, une classification selon ses propres critères et non selon la norme officielle par étoile (d’une à cinq étoiles).

Seuls les hôtels et les campings ont le droit d’utiliser les étoiles

L’enquête a été ouverte en 2019 par la DGCCRF après différentes plaintes, notamment du principal syndicat de l’hôtellerie-restauration, l’Umih, pour classement trompeur des hébergements touristiques. Ce dernier s’est dit « très satisfait » par une décision « cruciale pour protéger les étoiles des hébergements classés ». Le syndicat a fait valoir un classement établi selon des points à respecter et non selon « les commentaires des consommateurs, ce qui trompait le public », ajoute Laurent Duc, président de la branche hôtellerie à l’AFP.

En France, seuls les hôtels, les résidences de tourisme et campings ont le droit d’utiliser la classification par étoiles.

En comparant les deux classements, celui établi par Google et celui délivré par Atout France, organisme de classification officielle, il était apparu des différences pour les plus de 7 500 établissements recensés. Ce qui « prêtait grandement à confusion par sa présentation et par l’utilisation identique du terme ‘étoiles’, selon la même échelle d’un à cinq. »

De quoi tromper les consommateurs sur le niveau des prestations proposées, mais aussi les hôteliers qui se retrouvaient moins bien classés par étoiles sur Google que dans la réalité affichée et décernée par Atout France, précise la DGCCRF.

Un classement étoilé officiel désormais sur Google

La DGCCRF avait transmis ses conclusions quant à « la nature et la loyauté des informations délivrées par la plateforme » au Parquet de Paris. Google France et Google Irlande, la maison-mère européenne, ont accepté l’amende « dans le cadre d’une transaction pénale », a indiqué la DGCCRF qui s’est félicitée du règlement de cette transaction.

Google affiche désormais la classification par étoiles officielle et la note étoilée des internautes

Google affiche désormais la classification par étoiles officielle et la note étoilée des internautes // Source : Capture d’écran Google Maps

La firme américaine a depuis revu son système de classement. Sur Google Search et Google Maps, dans les résultats, la note en étoile affichée reflète désormais le classement officiel français depuis septembre 2019 et n’est plus une synthèse de diverses sources tierces ou avis. Ces derniers sont mieux précisés avec une note sur cinq.

Les derniers articles