Huawei pourrait dépasser la barre des 200 millions de téléphones vendus d’ici la fin de l’année, et devenir le numéro 1 mondial du secteur en 2019, estime le patron du groupe chinois.

Crédit photo : Reuters – Aly Song

La course effrénée de la téléphonie mobile est pleine de surprises et de rebondissements. Il y a quelques jours déjà, un rapport de l’International Data Corporation (IDC) bousculait le classement des meilleures ventes de téléphones du second trimestre 2018 : Huawei détrônait Apple pour se positionner en seconde place derrière Samsung, grâce à un total de 42,2 millions d’appareils commercialisés, équivalant à 15,8 % de parts du marché. Un bond en partie dû à la stratégie du géant asiatique basée sur le développement de terminaux à la portée de toutes les bourses.

Objectif 200 millions !

Et Huawei ne compte visiblement pas s’arrêter là. La compagnie de l’Empire du Milieu a même affiché ses immenses ambitions à l’occasion d’une conférence de presse tenue à Shenzen, où trône son siège social. « Je pense que ce ne sera pas un problème de devenir le numéro 2 mondial l’année prochaine. Mais au quatrième trimestre 2019, c’est possible que nous passions numéro 1 », a clamé Richard Yu, CEO de l’entreprise, devant un parterre de journalistes et relayé par Reuters via un communiqué.

Huawei pourrait d’ailleurs dépasser la barre des 200 millions de smartphones vendus d’ici la fin de l’année 2018. Au regard de sa fulgurante progression — + 40,9 % de 2017 à 2018 –, et de ses 95 millions de téléphones envoyés au cours du premier semestre, le constructeur chinois devrait plus ou moins aisément remplir son objectif initial de 180 millions de ventes sur l’ensemble de l’année.

Huawei, une croissance explosive

Il n’hésite d’ailleurs pas à fournir des chiffres édifiants sur sa grande forme actuelle : croissance de 73 % dans la région Europe, Moyen-Orient et Afrique, ou encore une hausse des revenus à hauteur de 37 % rien qu’en Chine. Les ventes des séries P et Mate ont quant à elles bondi de 45 % par rapport à l’année dernière. Bref, l’ascension de Huawei pourrait presque être comparée à un long fleuve tranquille.

D’autant plus que la société s’apprête à vivre une fin d’année plus que mouvementée. On s’attend en effet à voir débarquer trois nouveaux produits d’ici quelques mois, que sont les Huawei Mate 20 Lite, Mate 20 et Mate 20 Pro. Ajoutez à cela le très récent P Smart +, smartphone milieu de gamme qui vient étoffer un peu plus le parc de la marque. Attention cependant à Apple, qui pourrait venir contrecarrer les plans de son concurrent avec sa nouvelle génération d’iPhone attendue pour le mois de septembre.