Un rapport du cabinet d’études IDC vient de publier les chiffres du marché du mobile. Huawei y vole la deuxième place à Apple, avec un peu d’avance par rapport à l’année dernière.

Le marché du mobile semble plutôt bien consolidé depuis quelques années avec un trio de tête bien installé. Samsung occupe sans grande difficulté la première place, suivi par Apple, puis par Huawei/Honor. Derrière eux, des constructeurs chinois, notamment Xiaomi et Oppo. Si l’hégémonie de ces cinq constructeurs semble assez solide pour perdurer, quelques changements se profilent à l’horizon.

Huawei dérobe la 2e place

IDC a publié ses chiffres du marché mondial de la téléphonie pour le second trimestre de l’année 2018, avec du changement par rapport à la même période de l’année dernière. En effet, si Samsung semble toujours indétrônable de sa place de leader (quoi que…), Huawei a réussi à se hisser en deuxième position sur le trimestre au complet avec 54,2 millions de smartphones vendus sur la période, soit 15,8 % de parts de marché.

Le constructeur chinois dépasse ainsi Apple qui n’a vendu, lui, que 41,3 millions d’iPhone sur la même durée, soit 12,1 % du marché. D’un côté,il parait normal, à quelques mois du renouvellement de l’iPhone, que les ventes de la marque à la pomme ralentissent et soient moins importantes qu’un constructeur qui écoule un grand nombre de smartphones s’étalant sur tous les prix. Toutefois, il est à noter que le même inversement de tendance avait été entraperçu l’année dernière, mais seulement sur les mois de juin et juillet.

Huawei renforce donc sa position avec une forte hausse de 2017 à 2018 (+40,9 %), notamment grâce à une gamme P20 particulièrement solide et de bons représentants en entrée de gamme. Apple de son côté ne progresse que de 0,7 point malgré de bons résultats de l’iPhone X.

C’est la première fois qu’Apple se fait détrôner de sa seconde place sur un trimestre complet depuis le second trimestre de 2010. Un changement historique donc.

Xiaomi s’internationalise

Mais Huawei n’est pas le seul à consolider sa place dans ce classement. Xiaomi est également en excellente posture avec 31,9 millions de smartphones écoulés en 3 mois, soit 48,8 % d’unités en plus que sur la même période de l’année dernière. Cela lui permet de prendre la place qui appartenait auparavant à Oppo et prétendre un jour monter sur le podium à la place d’Apple (ou Huawei).

Cette hausse astronomique s’explique facilement par l’arrivée de la marque dans de nouveaux pays, dont la France. Ces lancements sont également appuyés par des terminaux à l’excellent rapport qualité/prix, notamment en entrée de gamme où l’on trouve des smartphones comme le Redmi Note 5.

Le marché en recule ?

D’autres éléments de ce tableau sont à noter. En effet, on remarque que le marché du smartphone est en légère baisse (-1,8 %). Cela montre une arrivée à maturité et la mise en place probable d’un nouveau paradigme dans les années à venir. Peut-être que les smartphones pliables viendront changer la donne.

Il est intéressant de voir également que le TOP 5 des marques représente une part toujours plus importante de la téléphonie mobile. Les consommateurs leur font confiance et se tournent donc plus naturellement vers eux. Sur les 342 millions de smartphones écoulés sur le trimestre, 66,8 % étaient de l’une des 5 marques citées plus haut. Sur le deuxième trimestre 2017, ce chiffre n’était que de 59,9 %.

Pour en revenir à Apple, il ne fait aucun doute que la firme de Cupertino reprendra sa deuxième place dès le mois de septembre, avec l’arrivée de la nouvelle génération d’iPhone.