Report du 7 nm : Intel procède à un remaniement au sein de ses équipes

Moins d'ingénieurs, plus de gestionnaires ?

 

Après avoir officialisé le report de son procédé de gravure en 7 nm, Intel s'oriente vers un une chaîne de commandement resserrée, pour un projet géré plus étroitement encore par les hauts dirigeants du groupe. Une décision qui s'accompagne d'un important remaniement au sein de ses équipes. Venkata Renduchintala, l'un des principaux ingénieurs du géant de Santa Clara, serait ainsi sur le départ.

Le report du 7 nm aura poussé Intel à faire quelques changements dans ses effectifs // Crédit : Intel

Le report du 7 nm aura poussé Intel à faire quelques changements dans ses effectifs // Crédit : Intel

Intel annonçait il y a quelques jours le report –prévisible– de son propre procédé de gravure en 7 nm. Stratégique, ce dernier aurait dû permettre au groupe d’amorcer doucement sa transition technologique pour peu à peu laisser de côté son actuel protocole 10 nm, difficile à maîtriser, et lui-même lancé avec (beaucoup) de retard. On apprend aujourd’hui que, à la suite de ce report, le groupe procède à un remaniement d’envergure au sein de ses effectifs. La branche touchée n’est autre que la division TSCG du fondeur (Technology, Systems architecture and Client Group). Venkata « Murthy » Renduchintala, l’un des principaux ingénieurs d’Intel, compterait parmi les cadres poussés vers la sortie.

La branche TSCG divisée en plusieurs équipes, toutes supervisées par le patron d’Intel en personne

Au sein d’Intel, Venkata Renduchintala occupait jusqu’à présent le poste de Chief Engineering Officer. Cet ancien de Qualcomm était également le président de la division TSCG, en charge de nombreux secteurs d’activités, allant des procédés de fabrication des semi-conducteurs, à la fabrication des puces. La division TSCG est notamment à l’origine du design et de l’ingénierie des SoC d’Intel, mais aussi de leur architecture. Reste que si le départ de Venkata Renduchintala semble être acté pour le 3 août prochain, l’intéressé ne sera pas remplacé… du moins pas à proprement parler.

Intel a en effet prévu de diviser la branche TSCG en plusieurs équipes. Chacune de ces équipes sera placée sous la direction d’un responsable unique, qui devra pour sa part rendre compte directement à l’actuel CEO d’Intel : Bob Swan. Pour pallier l’absence de Renduchintala, Intel réorganise ainsi sa chaîne de commandement. Pour l’heure divisée en cinq équipes, la branche TSCG est un peu plus fractionnée, mais gérée par des figures connues du groupe, comme Ann Kelleher (affectée à la tête de l’équipe de développement technologique) ou encore Josh Walden (en charge de l’architecture). Certains cadres restent néanmoins à leur ancien poste, comme Raja Koduri (ancien de chez AMD), qui demeure à la tête d’une équipe notamment dédiée au développement d’architectures graphiques.

Cette réorganisation globale laisse toutefois planer un doute quant à la direction qu’Intel donnera désormais à ses projets. Au travers de ce nouvel organigramme, il semble que le groupe s’oriente vers un suivi beaucoup plus pointilleux des ingénieurs qui n’auront peut-être plus tout à fait la même marge de manœuvre qu’avant. Intel pourrait ainsi chercher à limiter les frais de développement et à accélérer son évolution technologique. À marche possiblement forcée…

Les derniers articles