Voici la nouvelle voiture électrique de Jeep avec ses performances décoiffantes qui arrive en Europe

 

Jeep présente le Wagoneer S, son premier modèle 100 % électrique qui sera vendu dans le monde entier. En Europe, il viendra épauler l'Avenger dans la gamme électrique du constructeur américain, même si ses dimensions et ses caractéristiques impressionnantes semblent peu adaptées à notre marché. Il viendra concurrencer notamment la Tesla Model Y.

Quand on pense à « voiture électrique », on ne pense pas forcément à Jeep. Pourtant, le constructeur américain, sous pavillon Stellantis depuis la fusion entre PSA et FCA, est sans doute le plus avancé en la matière. En Europe, Jeep propose déjà l’Avenger électrique, un petit SUV urbain cousin technique des Peugeot e-2008 et autres Alfa Romeo Junior et dont les vocations de tout-terrain ne sont pas forcément dans les standards de la marque.

Aujourd’hui, Jeep nous présente son premier modèle électrique mondial avec le Wagoneer S, et notez bien le fait qu’il s’agit d’un modèle mondial, car ses caractéristiques semblent davantage taillées pour le marché américain qu’autre chose.

La plus aérodynamique des Jeep de l’histoire

Ce SUV familial, situé en dessous du Grand Cherokee dans la gamme, repose sur la nouvelle plateforme STLA Large de chez Stellantis, une plateforme multi-énergie comme l’a récemment rappelé le groupe, qui n’exclut pas de lancer des modèles d’abord présenté en électrique, en thermique, si le marché le demande. Et ce Jeep Wagoneer S semble être le parfait candidat pour ce qui pourrait s’apparenter à un retour en arrière. Mais nous n’y sommes pas encore.

Les dimensions n’ont pas été communiquées par le constructeur, mais on estime que ce SUV oscille entre 4,70 et 4,75 mètres de long. Précisons qu’il existe déjà un Wagoneer thermique vendu aux USA depuis 2021, mais celui-ci n’a pas vraiment de point commun avec ce nouveau modèle. Conséquence de ces dimensions généreuses, le volume de coffre s’annonce gigantesque avec 866 litres.

Le Jeep Wagoneer S se distingue par une calandre réinterprétée qui adopte non plus les sept barrettes traditionnelles entourées de chrome, mais des barrettes avec de la lumière. Ce n’est pas l’idéal en termes d’aérodynamisme, mais Jeep précise qu’une pièce recouvrant les sept facettes sera proposée sur les modèles de série pour améliorer l’écoulement du flux d’air. En parlant d’écoulement de l’air, Jeep annonce un Cx de 0,29, ce qui en fait, sans surprise, la Jeep la plus aérodynamique de l’histoire.

Jusqu’à quatre écrans à bord

À l’intérieur, c’est le grand luxe à l’américaine, d’autant plus que depuis quelques années, les finitions sur ce type de produit sont enfin au niveau par rapport aux européens. Comme le Cadillac Lyriq, il y a des écrans partout, l’ensemble dominé par une très large dalle de 45 pouces, qui intègre une enfilade d’écrans, à la manière d’une Mercedes dotée du système Hyperscreen.

Au total, il n’y a pas moins de quatre écrans : l’instrumentation, l’écran multimédia, un écran en face du passager, et un dernier écran situé en dessous de celui du milieu, pour gérer la climatisation, comme chez Audi. Vous avez dit « too much » ?

Pour le moment, Jeep n’a pas détaillé les technologies embarquées, mais on imagine bien qu’elles seront nombreuses. Le constructeur annonce « une combinaison de plus de 170 équipements de sécurité de série qui contribuent à rendre la route plus sûre grâce à une technologie avancée d’aide à la conduite ».

La version de lancement Launch Edition sera notamment équipée de l’assistance à la conduite semi-autonome, l’assistance aux collisions aux intersections, la détection de somnolence, la reconnaissance des panneaux de signalisation et la caméra 360°. Grâce aux mises à jour à distance (over-the-air), la Jeep Wagoneer S continuera d’évoluer tout au long de sa vie.

Une petite déception au niveau de l’autonomie ?

Techniquement, le SUV américain en a sous le capot avec deux moteurs électriques, positionnés chacun sur un essieu, pour une puissance cumulée de 600 ch et 800 Nm de couple. Même si le poids n’a pas été annoncé, il faut bien ça pour extirper les sans doute plus de 2,5 tonnes du bitume. Jeep annonce un 0 à 100 km/h en 3,4 secondes, soit le temps d’une Porsche 911 moderne. Il peut aussi ternir tête au Tesla Model Y Performance, qui fait sensiblement les mêmes dimensions.

En termes d’autonomie, la grosse batterie de 100 kWh de capacité devrait permettre à la voiture d’effectuer « plus de 300 miles » avec une seule charge, soit environ 480 km sur le cycle américain EPA. Il faudra donc tabler sur environ 530 km en Europe pour les chiffres WLTP. Précisons que ces chiffres n’ont pas encore été homologués, mais Jeep n’est pas à l’abri d’une bonne surprise, et on l’espère pour eux, car en face, le Tesla Model Y Performance avec une batterie 30 % plus petite (80 kWh) affiche 514 km d’autonomie.

Jeep annonce environ 23 minutes pour passer de 20 à 80 % sur une borne rapide, et 28 minutes pour le 5 à 80 %, le tout en 400 volts. Pour la puissance recharge, on repassera car elle n’a pas été annoncée, même si nous l’estimons à environ 250 kW.

Comme vous avez pu le constater, nous n’avons pas parlé de capacité de tout-terrain pour un modèle Jeep, mais ce n’est pas une omission de notre part. Ce modèle ne sera pas forcément le plus agile des Jeep en dehors des sentiers battus, même s’il compte se défendre avec un le « Select-Terrain » et ses modes de conduite dont certains sont dédiés au tout-terrain (Auto, Sport, Eco, Neige et Sable).

Prix et disponibilité

Disponible dans les concessions de la marque Jeep aux États-Unis à partir du second semestre 2024, le Wagoneer S sera ensuite disponible en Europe à partir de 2025. Les prix n’ont pas encore été annoncés, mais il faudra sans doute signer un chèque d’environ 70 000 euros pour se l’offrir, et probablement plus avec les quelques bonnes options.


Utilisez-vous Google News (Actualités en France) ? Vous pouvez suivre vos médias favoris. Suivez Frandroid sur Google News (et Numerama).