Introduction

Lenovo n’en finit plus de soutenir les Smart Display. Il s’attaque désormais à votre chambre avec la Smart Clock, un petit appareil connecté souhaitant remplacer votre réveil d’antan. Une bonne idée ? Réponse dans notre test.

Ce test a été réalisé à partir d’un produit fourni par la marque.

Design

Le Smart Clock suit énormément les lignes lancées par rapport à la gamme Home de Google (ou doit-on dire Nest désormais ?). C’est-à-dire qu’il se pare d’un corps presque intégralement recouvert d’un tissu gris, afin de ne pas jurer dans l’intérieur de votre maison. Cette ligne artistique fonctionne toujours aussi bien et nous sommes loin de nous en plaindre.

Ce qui étonne le plus finalement avec le Lenovo Smart Clock, c’est sa taille. On pourrait penser qu’il s’agit d’un assez gros réveil, mais son encombrement est en fait similaire à celui d’un Google Home Mini dans un format triangulaire. Le produit final est léger et fin et peut prendre très facilement sa place sur une table de chevet déjà encombrée.

Sur le haut, on retrouve les boutons de volume + et -. Notez que le haut est également tactile, du moins autant que l’est un Home Mini : il faut s’y reprendre souvent à plusieurs fois avant que votre appui soit détecté. Cette zone n’est pas utilisée par le système en tant que tel : nous y reviendrons.

À l’arrière, on retrouve un slider afin de couper le micro, ainsi qu’un port USB A 2.0 de 5 W. Ce petit port n’est pas fait pour pouvoir brancher une clé USB remplie de musiques ou de vidéos et les consulter sur son Smart Clock, mais simplement pour vous permettre de brancher et recharger un autre appareil simplement, sans encombrer l’espace plus avant. C’est une pensée maligne. Pour le reste, le bas caoutchouteux évitera à l’appareil de trop glisser.

Simple, mais terriblement efficace. Sur le format comme sur l’usage, Lenovo a ici fait des choix très pertinents pour un appareil destiné à rester discrètement dans une chambre. Sa petitesse, son look passe-partout se couple à quelques bonnes idées, à l’image de ce port USB certes peu alimenté, mais qui évitera l’enchevêtrement de câbles sur votre table de chevet. C’est un vrai coup de cœur.

Écran

Le Lenovo Smart Clock s’équipe d’une petite dalle IPS LCD de 4 pouces d’une définition de 800 x 400 pixels. Cet écran est naturellement tactile.

Puisqu’il veut être utilisé dans une chambre, c’est moins sa luminosité maximale que sa capacité à être le moins lumineux, mais toujours lisible qui nous intéresse. À ce titre, une dalle OLED n’aurait pas été de trop, mais le choix du IPS LCD a été fait afin de réduire le coût de fabrication du produit au maximum.

Contrairement au Lenovo Smart Display, le rétroéclairage n’occasionne pas de fuites lumineuses sur les côtés de l’écran, ce qui pouvait s’excuser sur un appareil destiné à la cuisine, mais beaucoup moins dans une chambre. L’écran du Smart Clock sait se faire discret en pleine nuit et rester assez lisible en plein jour pour ne pas manquer ses informations importantes.

Grâce à un capteur de luminosité ambiante, le rétroéclairage adapte naturellement son intensité selon la pièce. Ainsi, en pleine nuit, il éteindra automatiquement son écran ou passera l’interface en noir et gris automatiquement (au choix) pour éviter d’occasionner la moindre gêne. Cela fonctionne parfaitement.

Assistant

Smart Display oblige, le Lenovo Smart Clock incorpore l’OS dédié de Google dont on a déjà l’habitude. Ceci étant, ce dernier a été pensé pour des écrans de 8 pouces et plus, ce qui pouvait être un problème… si Lenovo n’avait pas travaillé avec Google afin de le réadapter.

Habituellement, l’interface Smart Display affiche une image colorée et des cartes orientées à la verticale dans un carrousel, dans lequel il est possible de naviguer aisément. Sur ce Smart Clock, l’image n’existe plus, et l’écran 4 pouces affiche les cartes une à une réorientée à l’horizontale.

Le changement est très pertinent et permet au Smart Clock de ne pas perdre en fonctionnalité tout en ayant toujours un design attrayant. Lenovo m’a également confirmé que malgré cette spécificité, son produit ne serait pas plus long à mettre à jour que les autres appareils de la gamme Smart Display : l’OS a tout simplement gagné un nouveau mode d’affichage suite au développement de ce produit.

Google Assistant oblige, vous retrouverez donc tous vos services préférés et le contrôle à la voix de tous vos équipements domestiques. Par contre, les services vidéo ont été mis en arrière-plan du fait que l’appareil ne soit pas vraiment conçu pour une telle utilisation.

Le Smart Clock profite bien d’une zone tactile en haut de l’appareil, à l’image d’un Home Mini, mais celle-ci est moins bien utilisée qu’on pourrait le penser. Elle permet d’arrêter ou de repousser un réveil (configurable) d’un simple tapement naturel en haut de l’appareil, à l’image d’un réveil traditionnel, mais ne permet pas de stopper le minuteur par exemple. Voilà une option qu’il serait bon de voir arriver en mise à jour.

Musique

Par contre, ce radio-réveil du futur est totalement prévu pour pouvoir écouter vos radios, podcasts et musiques préférées. Là encore, les services compatibles sont toujours les mêmes, à l’image de TuneIn pour la radio ou YouTube/Play Musique, Spotify ou Deezer pour votre bibliothèque musicale.

En termes de services, c’est excellent, comme toujours sur Google Assistant. Difficile de ne pas trouver aisément sa musique favorite pour se réveiller ou se bercer facilement avec un tel système. Qui plus est, avoir plusieurs produits de la sorte fait qu’il est possible de profiter du multiroom.

Au niveau de la qualité du son par contre… c’est un peu faible. Avec son unique haut-parleur de 6W, le Lenovo Smart Clock ne pouvait pas faire de miracle et se situe en termes de qualité audio dans la même catégorie qu’un Google Home Mini : ce n’est pas fameux, mais ce n’est pas non plus le but.

Non, le seul petit problème est que son haut-parleur diffuse uniquement le son vers le haut. Sans critiquer sa qualité audio qu’on jugera « efficace pour ce type de produit », on aurait aimé retrouver une diffusion multidirectionnelle, à l’image du Home Mini vendu moins cher. Ce n’est pas un grand drame cependant, particulièrement pour une petite berceuse ou un rappel de ses rendez-vous au réveil.

Usage

La Smart Clock est vraiment conçue pour être proche de vous pendant que vous vous assoupissez, et ça se ressent. À l’usage, on remarque très vite que ses micros (situés en façade) ne sont pas nécessairement faits pour vous entendre à l’autre bout d’une pièce, comme le Google Home Mini peut le faire à titre d’exemple.

Non, l’idée est de pouvoir s’allonger et demander à la Smart Clock d’éteindre d’elle-même la lumière de votre lampe de chevet avant de diffuser quelques conversations de baleines quand vos lumières s’éteignent progressivement, accompagnant votre endormissement. Et au matin, petit podcast d’infos pendant que vous vous habillez, avec quelques rappels de vos rendez-vous importants.

Dans cet ordre d’idée, force est de reconnaître que la Smart Clock est… tout simplement excellente. Il n’y a pas d’autres mots. Il faut dire que remplir les fonctions d’un radio-réveil et les surpasser n’a pas grand-chose de difficile en 2019, mais Lenovo a vraiment très bien pensé son produit. En preuve première, ce port USB qui permet de charger un autre appareil. Même la limitation à 5W n’est pas un problème en soi, puisqu’il ne s’agit pas de pouvoir recharger rapidement son smartphone avant de partir en soirée, mais de le laisser se charger en même temps que vous dormez.

En pur produit d’appel pour comprendre l’intérêt d’avoir un assistant vocal chez soi, il se classe parmi les meilleurs. Son avantage est aussi d’avoir un écran tactile, qui rend les commandes vocales un peu moins étranges puisque l’on peut constater en direct si l’assistant a bien compris notre question et exécuter quelques commandes rapides.

Prix et date de sortie

Le Lenovo Smart Clock est d’ores et déjà disponible en France au prix de 99 euros. À titre de comparaison, le prix conseillé d’un Google Home Mini est de 69 euros, et d’un Home Hub de 129 euros.

Note finale du test 9/10
Le Lenovo Smart Clock a pour ambition de tuer le radio-réveil d'antan et ce contrat est parfaitement respecté... et plus encore.

L'OS Smart Display est toujours aussi bon, sa modification pour s'adapter à l'écran 4 pouces pertinente, la dalle ne subit pas de fuites lumineuses dérangeantes en pleine nuit, et le tout est vraiment fonctionnel. Clou du spectacle : Lenovo a pensé à votre table de chevet, en intégrant un port USB pour recharger d'autres appareils sans encombrer une autre prise.

On aurait seulement aimé que le haut-parleur soit multi-directionnel, à l'image du Home Mini, mais ce peut être vu comme un chipotage. En soi, le Lenovo Smart Clock est un petit cadeau très bien vu, et peut-être la meilleure porte d'entrée vers les assistants vocaux à domicile.
Points positifs
  • Format compact
  • OS Smart Display réadapté
  • Prise USB de charge
  • Prix contenu
Points négatifs
  • Haut-parleur un peu faiblard