Le créateur de Wunderlist veut racheter sa startup à Microsoft

 

Microsoft avait racheté l’application de productivité Wunderlist en 2015, puis a décidé de la fermer. Le créateur de Wunderlist veut maintenant sauver l’application en la rachetant de nouveau.

Wunderlist

Le scénario est bien connu dans la Silicon Valley : un entrepreneur monte une startup, celle-ci connaît du succès, un géant du numérique la rachète… et puis la laisse dépérir ou décide de la fermer. C’est peu ou prou ce qui est arrivé à Christian Reber. En 2015, celui-ci avait vendu son application de productivité Wunderlist à Microsoft pour 100 à 200 millions de dollars. Mais en 2017, le géant de Redmond a déclaré vouloir mettre au placard Wunderlist au profit de sa propre application concurrente, Microsoft To-Do.

Still sad @Microsoft wants to shut down @Wunderlist, even though people still love and use it. I’m serious @satyanadella @marcusash, please let me buy it back. Keep the team and focus on @MicrosoftToDo, and no one will be angry for not shutting down @Wunderlist. pic.twitter.com/27mIABncLF

— Christian Reber (@christianreber) September 6, 2019

À l’époque de l’acquisition, Microsoft poursuivait une stratégie consistant à garnir son portefeuilles d’applications diverses. Wunderlist était une des plus célèbres applications de gestionnaire de tâches, et donc une prise de choix pour le géant. Aujourd’hui, l’application est encore disponible sur les boutiques logicielles dédiées, mais n’est plus mise à jour.

« Je suis encore triste que Microsoft veuille fermer Wunderlist, alors que les gens l’utilisent et l’aiment encore », tweete ainsi Christian Reber. « Je suis sérieux @satyanadella @marcusash [le PDG et le manager général de Microsoft], laissez-moi s’il vous plaît la racheter. Gardez l’équipe et concentrez-vous sur @MicrosoftToDo, et personne ne sera en colère si vous n’arrêtez pas @Wunderlist. »

L’entrepreneur détaille ensuite ce qu’il compte faire de l’application s’il parvient à la racheter. En tête de liste : la rendre « 100% open source et gratuite pour toujours (pour les consommateurs) ». Reste à savoir si Microsoft prendra ces tweets au sérieux.

What I would do with @Wunderlist if I would get it back: pic.twitter.com/DYslu8mhOp

— Christian Reber (@christianreber) September 8, 2019

Les derniers articles