Bien connu pour ses téléphones Razr à clapet, Motorola pourrait à son tour se lancer dans la course aux smartphones à écrans pliables après Samsung et Huawei.

Lancée en 2004, la gamme Razr a fait les beaux jours de Motorola grâce à son design à clapet et sa finesse. Si la marque s’est peu à peu effacée avec l’émergence des smartphones, elle pourrait faire son retour. Motorola plancherait en effet sur un nouveau smartphone à écran pliable sous la gamme Razr.

Après Samsung et Huawei, c’est un autre constructeur qui travaillerait à son tour sur un smartphone à écran pliable. Motorola a en effet déposé un brevet auprès de l’USPTO, le bureau américain des brevets, afin de protéger le concept d’un smartphone à clapet intégrant un unique écran, pliable en son centre. Le brevet décrit un appareil à clapet composé de deux parties distinctes reliées entre elles par plusieurs charnières qui permet de replier une partie sur l’autre. Cependant, contrairement aux anciens smartphones à clapet, l’idée protégée par le brevet serait d’intégrer un grand écran pliable recouvrant les deux parties du smartphone.

Samsung et Huawei déjà dans les starting blocks

« Si les appareils en un bloc proposent une simplicité d’utilisation, certains utilisateurs préfèrent les appareils à clapet […]. Lorsqu’ils sont pliés, ils ont un format plus compact et peuvent plus facilement tenir dans la poche », précise Motorola dans son brevet. Le constructeur précise cependant qu’à l’ère des smartphones, les consommateurs ont désormais besoin de smartphones dotés de plus grands écrans, difficilement compatibles avec les appareils à clapet : « il serait souhaitable de résoudre ces problèmes en proposant un grand écran tout en étant capable de replier l’appareil ».

Motorola n’est pas le seul constructeur à s’intéresser aux smartphones à écran pliable. Depuis plusieurs années, Samsung travaille activement sur un appareil de ce type. Il pourrait sortir dès l’an prochain. De son côté, Huawei s’est également lancé dans la course, souhaitant coiffer son concurrent coréen au poteau.

Rien n’indique que Motorola compte lancer ce smartphone dans l’immédiat. Bien souvent, les brevets ne sont déposés par les constructeurs que pour protéger une idée, sans nécessairement de volonté de la concrétiser à court terme.

À lire sur FrAndroid : Samsung : dans son smartphone pliable, la batterie serait aussi flexible