Sans surprise, Nvidia est très largement devant AMD sur le marché des cartes graphiques

 

Nvidia domine toujours autant le marché des cartes graphiques grand public alors qu'AMD régresse pour le premier trimestre 2024.

// Source : Nvidia

Nvidia est devenu un mastodonte de l’IA à qui il arrive de vendre des cartes graphiques de jeu aux particuliers. Si la part de revenu lié au gaming semble bien minime par rapport à toutes ses ventes de puces liées au centre de données, le jeu vidéo reste une vitrine idéale pour toutes ses innovations IA.

Alors que nous sommes en pleine période de transition de génération, le calme avant la tempête, on sait maintenant comment se porte le marché des cartes graphiques en premier trimestre 2024. Et autant dire que Nvidia conserve, et creuse, son avance considérable par rapport à ses concurrents.

88% de part de marché

Les chiffres en question ont été rendus public par le cabinet Jon Peddie Research (via Tom’s Hardware), qui détaille les parts de marché des différents constructeurs de cartes graphiques depuis 10 ans, à savoir Nvidia, AMD et  « les autres » (comprendre Intel).

Si les livraisons de cartes graphiques ont baissé par rapport au trimestre précédent (8,7 millions contre 9,5 millions au dernier trimestre 2023), le chiffre montre une progression de  39,2% par rapport à la même période l’année dernière.

Source : Jon Peddie Research

Dans ce contexte, Nvidia prend à nouveau de l’avance ce trimestre en passant de 80 à 88% de part de marché. À ce petit jeu, les deux courbes sont ainsi quasi symétriques : AMD a perdu 7% de part de marché ce trimestre, concordant avec une chute des livraisons de 41%, qui reste cependant en hausse par rapport à l’année dernière (+39%).

Il faut dire que le marché des cartes graphiques se remet à peine des récentes crises du COVID, de la crypto et de la guerre en Ukraine toujours en cours, selon le président de Jon Peddie Research. Ce dernier espère notamment un retour à la « saisonnalité pour le marché des GPU, à savoir des périodes plus ou moins propices à la vente de cartes graphiques comme ce fut le cas par le passé.

Qui peut rattraper Nvidia ?

Quand on regarde les courbes, on remarque que l’écart à commencer à se creuser à partir de 2020, en plein covid, alors la pénurie des composants faisait rage et qu’il était nécessaire d’appeler son banquier avant de s’acheter une carte graphique.

Cela coïncide avec l’arrivée des GeForce RTX 30 de la génération Ampere, qui pour beaucoup de joueurs s’est avérée être la meilleure depuis Pascal et Maxwell (GTX 10), malgré des tarifs parfois exorbitants et une disponibilité encore perfectible.

Mais alors pourquoi AMD peine-t-il à remonter la pente ? L’avance de Nvidia est-elle si importante ? Il faut croire que oui : les GPU de la team verte ont une avance considérable en termes de performances brutes en ray tracing, de consommation et s’est permis de devenir pionnier de l’upscaling par l’IA avec le DLSS. Les alternatives de AMD (notamment le FSR), ont peiné à convaincre ces dernières années, même si des efforts sont en cours à différents niveaux, notamment sur les performances en ray tracing.

De plus, la tarification des cartes graphiques AMD n’est pas forcément des plus compétitives sur certaines unités, affichant des réductions de 50 à 100 euros bienvenues, mais qui ne pourront pas forcément faire pencher la balance dans le cœur des joueurs qui pourraient être tentés d’investir pour des prestations techniques parfois supérieures sur une même gamme.

Et quid d’Intel avec ses cartes graphiques Arc ? Au 1er trimestre 2024, les cartes graphiques Intel ont compté pour moins de 1% des livraisons. Après un lancement en catimini de ses Arc A770 et A750, le constructeur prépare son grand retour avec la génération Battlemage cette année, déjà présente dans la partie iGPU de la prochaine architecture de SoC Lunar Lake pour PC portables. Si Intel réussit à proposer des GPU milieu de gamme aux performances solides, aux pilotes optimisés et au positionnement tarifaire intéressante, alors un retour dans la course peut être envisageable.


Utilisez-vous Google News (Actualités en France) ? Vous pouvez suivre vos médias favoris. Suivez Frandroid sur Google News (et Numerama).