Nvidia présente son DGX Station A100 : un data center de la taille d’un simple PC

Living in a box...

 

Un « data center-in-a-box ». C’est de cette manière que Nvidia décrit son DGX Station A100, un « centre de données » méchamment équipé... mais contenu dans un boîtier similaire à celui de votre PC de bureau.

Voici l’étonnant DGX Station A100 de Nvidian un data center costaud… dans un format très compact

Voici l’étonnant DGX Station A100 de Nvidian un data center costaud… dans un format très compact // Source : Nvidia

L’habit de fait pas le moine et dans une enveloppe dorée qui n’évoque rien de plus qu’une simple unité centrale, Nvidia parvient à loger un data center armé de tout ce qu’il faut pour traiter des monceaux de données, mais ce n’est pas tout. Le DGX Station A100, c’est le nom de ce data center ultra compact, embarquant en son sein une nouvelle mouture de la carte graphique Tesla A100, dotée cette fois de rien de moins que 80 Go de mémoire vidéo HBM2e, en lieu et place des 40 Go intégrés au modèle initial.

Rappelez-vous, la première version de l’A100 avait été lancée au printemps sur le marché professionnel par Nvidia. Cette carte titanesque était la première à exploiter la nouvelle architecture Ampère : la même qui anime désormais les GeForce RTX 3000 grand public.

Un data center Nvidia armé d’un processeur AMD EPYC pour un maximum de 4 GPUs Ampère

Nvidia dévoile cette semaine deux modèles de son DGX Station A100 : celui qui nous intéresse peut embarquer jusqu’à quatre GPUs A100 80 Go (avec une bande passante de 2 To/s, note Inpact Hardware) pour un total de 320 Go de mémoire vidéo ; l’autre se contente d’un maximum de quatre cartes A100 « classiques » équipées de 40 Go (avec cette fois une bande passante de 1,6 To/s) pour jusqu’à 160 Go de VRAM en tout. Nvidia parvient cependant à conserver un même TDP de 400 W pour les A100 80 Go et 40 Go.

Lien YouTubeS’abonner à Frandroid

Côté mémoire vive, il faut compter sur 512 Go de DDR4, tandis qu’en matière de processeur, Nvidia fait le choix d’un AMD EPYC 7742. Ses 64 cœurs et 128 threads cadencés entre 2,25 et 3,4 GHz ne seront pas de trop pour épauler les quatre Tesla A100 que l’on trouve sur les modèles les plus complets du DGX Station A100.

Livré sous Ubuntu et disponible à compter de ce dernier trimestre 2020, promet Nvidia, le DGX Station A100 dispose pour le reste de deux ports réseau RJ45 10 Gb/s, un port RJ45 supplémentaire à 1 Gb/s (dédié à la gestion à distance BMC) et 7,68 To de stockage (NVMe U.2). La partie affichage se base enfin sur quatre sorties Mini DisplayPort dotées de 4 Go de mémoire GPU dédiée. Pour l’heure Nvidia n’a pas dévoilé de tarif pour son data center-in-a-box.

Les derniers articles

  • Essai du BMW iX3 : la passe de trois
    7 /10

    BMW

    Essai du BMW iX3 : la passe de trois

    29 novembre 202029/11/2020 • 18:00