Oculus Quest 2 : on a testé The Climb 2, le retour de l’escalade en réalité virtuelle

 

Jeu à succès de la réalité virtuelle, The Climb signe son retour sur Oculus Quest. Préparez vos mains et vos yeux pour partir à l’assaut de nouveaux sommets. Mais cette fois, The Climb 2 propose des environnements urbains, ainsi qu’une nouvelle approche plus dynamique qui profite pleinement de la force de l’Oculus Quest 2. Et votre sens de l’observation va être particulièrement sollicité.

Le jeu d'escalade en réalité virtuelle est de retour sur Oculus Quest

Le jeu d’escalade en réalité virtuelle est de retour sur Oculus Quest // Source : Oculus

Amateurs de sensations fortes, vous allez pouvoir reprendre de la hauteur ! The Climb est de retour. Le jeu de Crytek s’offre une suite baptisée tout simplement The Climb 2 et disponible sur la plateforme Oculus Quest pour les casques de réalité virtuelle sur Oculus Quest et Oculus Quest 2.

De nouveaux environnements et accessoires

Le célèbre jeu d’escalade à la première personne reprend le même concept d’origine : à vous les ascensions à mains nues au cœur de paysages flamboyants.

Cinq types d’environnement sont proposés et ils sont tous inédits : les Alpes et ses reliefs montagneux, la Baie avec ses falaises et son eau, le Canyon plus rocailleux, la Ville et ses gratte-ciel ainsi que le Nord avec ses pics escarpés.

L’environnement Nord dans The Climb 2

L’environnement Nord dans The Climb 2 // Source : Oculus

Chaque environnement se décline désormais en trois niveaux (facile, intermédiaire, difficile) avec des missions différentes à remplir pour débloquer le niveau suivant. Au total, ce sont 15 nouvelles cartes qui sont proposées, que vous pouvez aborder en mode casual ou professionnel, avec des trophées à obtenir selon le temps et vos options d’escalade (avec ou sans magnésie par exemple pour le mode professionnel). Mais avec un objectif commun : réussir le meilleur chrono.

Il faut aussi être fin observateur pour jauger du tracé qui se présente à vous avec des routes faciles, moyennes ou difficiles vers le sommet. Nous l’avons testé, la plus courte n’est jamais la plus simple, ni celle qui paraît plus facile sur les premières prises. Votre champ de vision dans l’Oculus Quest 2 et la possibilité de regarder à 360° autour de vous sont appréciables. Mais cela ne limite pas le vertige extrêmement bien rendu, même pour les plus aguerris de la réalité virtuelle.

Un gameplay plus dynamique

Si fondamentalement, The Climb 2 reste fidèle à sa promesse et reprend ses mêmes mécaniques de jeu, il apporte néanmoins quelques petites améliorations de gameplay agréables. Vous avez désormais de nouveaux objets dynamiques pour vous aider selon l’environnement où vous vous trouvez (cordes, échelles, matériel d’escalade, etc.).

The Climb 2 revient sur Oculus Quest

The Climb 2 revient sur Oculus Quest // Source : Oculus

Le jeu joue bien plus sur les sensations de mouvement avec les contrôleurs Oculus Touch. Il y a plus de possibilités pour s’accrocher, glisser sur les poignées (attention aux accroches fragiles qui cassent sous votre « poids »). Le rendu visuel et en sensation est bien meilleur. Et le tout immerge totalement dans l’expérience virtuelle d’escalade. Surtout, ne regardez pas en bas !

En mode casual, vous pouvez progresser relativement facilement en enchaînant les prises même en ayant décidé de configurer votre casque en mode statique (pas de barrière Guardian à délimiter). Seul le mal aux bras à force d’enchaîner les mouvements de prise aux parois vous semblera bien réel à force.

Vertige en ville

Le tout nouveau mode urbain est particulièrement attrayant et la sensation de vertige bien marquée lorsque l’on prend la tyrolienne d’un immeuble à l’autre, que l’on doit trouver la bonne brique à attraper pour progresser ou se balancer jusqu’à un échafaudage. Casque sur la tête, on s’y croirait, pour le meilleur et pour le pire.

Les environnements urbains s'offrent à vous dans The Climb 2

Les environnements urbains s’offrent à vous dans The Climb 2 // Source : Oculus

Initialement prototypé pour juger des capacités du casque Oculus Rift, The Climb 2 est une nouvelle démonstration cette fois du casque Oculus Quest et de sa force principale, sa pleine autonomie. Il est quand même beaucoup plus agréable de ne pas être gêné par un câble lorsque l’on doit faire un mouvement large pour virtuellement attraper une prise plus lointaine.

Et la puissance du casque autonome permet de faire tourner le jeu et ses graphismes somptueux (grâce au moteur Cryengine) sans la moindre difficulté ou problème de latence entre notre mouvement et le rendu visuel. En cela, le taux de rafraîchissement monté à 90 Hz (et bientôt à 120 Hz avec l’arrivée prochaine d’un patch) permet une expérience totalement immersive).

Fatih Özbayram, producteur du jeu chez Crytek, a d’ores et déjà annoncé que des mises à jour arriveraient prochainement pour enrichir le jeu qui reste l’une des meilleures vitrines du jeu en réalité virtuelle. Avec l’apport, dans The Climb 2, du son qui contribue pleinement à l’immersion.

Prix et disponibilités

The Climb 2 est disponible sur la plateforme Oculus Quest au prix de 29,99 euros.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles