Test des Panasonic RZ-B100 : des écouteurs d’un autre âge

Casques et écouteurs • 2021

Points positifs du Panasonic RZ-B100W
  • Haut-grave et bas médium convenablement détaillés
  • Microphones de bonne qualité
Points négatifs du Panasonic RZ-B100W
  • Inconfort dû au placement "évolutif" dans les oreilles
  • Tonalité qui varie quand les écouteurs bougent
  • Aucune isolation des bruits environnants
  • Contrôles tactiles mal placés
  • Pas d'app de contrôle
 

Panasonic lorgne du côté des premiers AirPods avec ses écouteurs RZ-B100. Des écouteurs boutons TWS sans fioritures donc, au point de faire l’impasse sur une app de contrôle et l'isolation passive des bruits environnants. La présence de grands transducteurs de 13 mm suffit-elle à en faire des écouteurs recommandables ? Le pari est un tantinet risqué…

Source : Tristan Jacquel pour Frandroid

Source : Tristan Jacquel pour Frandroid

Y a-t-il encore un marché pour les écouteurs boutons en 2021 ? Panasonic semble le penser, puisque les RZ-B100 ne s’insèrent pas dans le conduit auditif, n’offrent ainsi aucune isolation passive, exposent l’auditeur aux bruits environnants et à de possibles variations tonales du fait d’un placement aléatoire. Difficile d’imaginer, a priori, que les Panasonic RZ-B100 puissent convaincre pleinement.

Fiche technique

Modèle Panasonic RZ-B100
Format écouteurs-boutons
Batterie amovible Non
Microphone Oui
Compatibilité OS iOS
Autonomie annoncée 16 heures
Type de connecteur USB Type-C
Version du Bluetooth 5.0
Réponse en fréquence minimum 20 Hz
Réponse en fréquence maximum 20000 Hz
Longueur du câble 24 cm
Poids 10 grammes
Assistant Vocal Siri
Prix 65 €
Fiche produit

Ce test a été réalisé avec des écouteurs prêtés par Panasonic.

Design

Les écouteurs Panasonic RZ-B100 sont de simples modèles boutons dépourvus du moindre embout d’arrimage, ce qui leur confère un design ouvert, épuré, renforcé par l’emploi exclusif de PVC blanc mat. Première surprise, les tiges sont particulièrement longues, sans qu’aucune explication technique ne justifie ce choix du fabricant. Au contraire, les zones de contrôles tactiles sont logées au sommet des coques. Un petit cercle argenté aide d’ailleurs à les repérer, dans lequel se trouve une LED de statut (écouteur droit).

Panasonic-RZ-B100W

La longue tige des écouteurs Panasonic-RZ-B100 n’est pas tactile // Source : Tristan Jacquel pour Frandroid

Chaque coque est percée de deux orifices, protégés chacun par une petite grille noire. Derrière se cachent les microphones de conversation et probablement un évent d’accord de la charge acoustique interne. Malgré tout, les Panasonic RZ-B100 ont reçu une certification IPX4 et résistent donc aux éclaboussures.

Ils prennent (presque) la tangente

L’absence d’embouts d’insertion n’aide pas au bon maintien des Panasonic RZ-B100 dans l’oreille. Il suffit d’un franc sourire ou de quelques pas, pour sentir les écouteurs prêts à tomber. Contre toute attente, cela n’est jamais arrivé pendant ce test, mais la gêne procurée par l’arrimage fluctuant grève sérieusement le confort de port. Tomberont, tomberont pas… il faut un bon moment pour se convaincre que tout ira bien.

Panasonic-RZ-B100W

Le boîtier de charge des Panasonic-RZ-B100 dispose d’un port USB-C // Source : Tristan Jacquel pour Frandroid

Et puis, l’impact sur l’isolation passive n’est pas négligeable : on ne perd rien des bruits environnants.

Un boîtier de charge conventionnel et efficace

Les écouteurs Panasonic RZ-B100 sont livrés avec un boîtier de charge en PVC, avec capot et témoin de charge à LED circulaire. Ce boîtier est bien pensé, s’ouvre et se ferme d’une main. Par ailleurs, les écouteurs y sont maintenus par aimantation. Pas de charge Qi par induction en revanche, mais un port USB-C (câble fourni).

Usage et application

Faute d’application de contrôle, la lecture du mode d’emploi est le moyen le plus simple de mémoriser les différentes séquences de pressions des capteurs tactiles. Chaque écouteur possède ainsi ses propres contrôles. Le gauche permet de mettre en pause la lecture, de hausser ou diminuer le volume, tandis que le droit permet de changer de piste, moyennant entre une et trois pressions successives. Par chance, les écouteurs confirment par des bips le nombre de pressions. Enfin, la prise et le rejet d’appels, la mise en attente ou l’invocation de l’assistant vocal du smartphone sont possibles.

Panasonic-RZ-B100W

Imposants, mais légers, les écouteurs Panasonic-RZ-B100 ne pèsent que 5 g chacun // Source : Tristan Jacquel pour Frandroid

À l’usage, ces écouteurs pêchent par leur ergonomie. Comme leur positionnement fluctue toujours un peu dans les oreilles, on a tendance à vouloir les replacer, en pressant nécessairement sur les coques. Évidemment, les capteurs tactiles s’en mêlent et la lecture est fréquemment interrompue.

En revanche, l’appairage et la (re)connexion Bluetooth se sont montrés très stables. Nous avons pu écouter les Panasonic RZ-B100 au travers d’un plancher en bois et jusqu’à 10 mètres environ de leur source audio.

Audio

Panasonic a opté pour des transducteurs dynamiques de 13 mm, soit de petits haut-parleurs capables — en théorie — de bien travailler dans le bas du spectre, mais aussi de produire un fort volume sonore. Les technologies de compression Bluetooth sont conventionnelles : SBC et AAC uniquement. Exit donc l’utilisation des codecs aptX ou LDAC.

Configuration de test des Panasonic RZ-B100

J’ai écouté les écouteurs Panasonic RZ-B100 avec plusieurs sources Bluetooth (AAC) : Xiaomi Mi 11 Lite 5G, iPhone 12 et MacBook Air M1, depuis Apple Music en qualité lossless.

Signature sonore et balance tonale

Au moment d’expliquer comment sonnent ces écouteurs, il faut souligner que cela dépend malheureusement de la manière dont ils sont placés dans l’oreille. En cas de placement à la va-vite, l’écouteur droit peut sonner différemment du gauche. Si vous optez pour ces écouteurs, je vous conseille de placer la tige vers le bas, avec une légère inclinaison en avant. C’est ainsi que les Panasonic RZ-B100 donnent les résultats les plus équilibrés. Toutefois, un placement plus horizontal des tiges, renforce la présence du bas du spectre et amenuise les hautes fréquences.

Notez que l’absence d’isolation passive rend très compliquée l’utilisation de ces écouteurs dans les transports en commun, ni même dans la rue.

Panasonic-RZ-B100W

La position dans laquelle les écouteurs Panasonic-RZ-B100 me paraissent le mieux équilibrés // Source : Tristan Jacquel pour Frandroid

Pour être tout à fait franc, il y a de quoi être déçu que l’ergonomie n’ait pas été mieux pensée, car ces transducteurs de 13 mm sont très capables. L’équilibre tonal est plaisant et plutôt neutre. Le grave n’a pas beaucoup d’extension vers le bas, mais il est nerveux et équilibré dans sa partie haute, ce qui sert bien les percussions et les cordes graves. Le médium est bien placé, analytique et peu fatigant, avec une pointe de présence dans la partie basse du registre, soit à la jonction avec le grave. Du coup, les voix sont bien incarnées. Quant aux hautes fréquences, elles sont aussi positionnées avec justesse et s’avèrent fluides. Aucune résonance de membrane, qui colorerait les fréquences médiums ou aiguës, n’est audible. Il y a du savoir-faire, c’est indéniable.

Comportement dynamique

Les Panasonic RZ-B100 font preuve d’un équilibre surprenant du grave à l’aigu, la dynamique y est égale, même à faible volume sonore. À mesure qu’on pousse le volume, les écarts dynamiques restent mesurés, peut-être un peu timides, mais au moins n’est-on pas agressé.

Panasonic-RZ-B100W

Plus on redresse la tige et plus le grave est renforcé et l’aigu atténué // Source : Tristan Jacquel pour Frandroid

Scène sonore

Comme les écouteurs ne pénètrent pas le canal auditif, la scène sonore semble moins proche qu’avec des modèles intra-auriculaires. La stéréo est d’une largeur convenable, mais la profondeur laisse à désirer. En effet, les sons mixés au centre peinent à se développer dans l’espace. Globalement, les Panasonic RZ-B100 établissent une scène cohérente, aux dimensions moyennes donc, mais bien peuplée par les différents éléments sonores des enregistrements qu’on leur soumet.

Micro

Les écouteurs Panasonic RZ-B100 disposent de microphones pour la captation de la voix et l’annulation des bruits environnants. Cette dernière donne de bons résultats et on est bien entendu de son interlocuteur. Malheureusement, comme on entend absolument tout ce qui se passe autour de soi, il est difficile d’écouter son interlocuteur ailleurs qu’au calme chez soi.

Autonomie

Panasonic annonce 4 heures d’autonomie pour les RZ-B100 et nos tests le confirment. Ils ont même tenu 4h10 à 50 % du volume. Le chargeur dispose d’une batterie capable de fournir trois charges aux écouteurs. Ceux-ci requièrent 1h45 pour être totalement chargés, tandis que le boîtier a besoin de 2 heures pour faire le plein.

Prix et date de sortie

Les écouteurs Panasonic RZ-B100 sont disponibles au prix de 67 € TTC.

Note finale du test
5 /10
Difficile de recommander les écouteurs Panasonic RZ-B100W pour une utilisation nomade, tant leur confort de port laisse à désirer et que l’absence d’isolation passive nuit à la bonne perception de la musique ou des appels audio.

Ecoutés chez soi, au calme, ils sonnent plutôt bien et leur résolution dans les fréquences médium est une bonne chose. Reste qu’au prix demandé, la concurrence propose une app de contrôle, parfois une réduction de bruit active et souvent un meilleur confort de port.

Points positifs du Panasonic RZ-B100W

  • Haut-grave et bas médium convenablement détaillés

  • Microphones de bonne qualité

Points négatifs du Panasonic RZ-B100W

  • Inconfort dû au placement "évolutif" dans les oreilles

  • Tonalité qui varie quand les écouteurs bougent

  • Aucune isolation des bruits environnants

  • Contrôles tactiles mal placés

  • Pas d'app de contrôle

Les derniers articles