Test des Urbanista Lisbon : jolis mais roublards

Casques et écouteurs • 2021

Points positifs de l'Urbanista Lisbon
  • Autonomie importante
  • Confort de port convenable
  • Ils sont mimi
Points négatifs de l'Urbanista Lisbon
  • Musicalité médiocre
  • Pas d’isolation passive
  • Filtrage des appels vocaux
  • Commandes tactiles non programmables
  • Aucune app de contrôle
 

Minuscules écouteurs boutons, les Urbanista Lisbon jouent la carte des coloris exotiques et du look trendy, assortie à la promesse d’un son puissant et d’une autonomie épatante. La réalité est un peu différente, malgré de grands transducteurs dynamiques de 10 mm. On vous explique pourquoi.

Urbanista Lisbon 1

Les écouteurs Urbanista Lisbon 1 // Source : Tristan Jacquel pour Frandroid

Il est des écouteurs dont on se demande s’ils n’ont pas été conçus pour séduire davantage les yeux que les oreilles. Les Urbanista Lisbon en font partie et c’est avec une certaine appréhension — et l’envie d’une bonne surprise — que j’ai abordé ce test. Tout d’abord, le narratif de la marque a de quoi éveiller quelques soupçons, notamment parce qu’il est promis un « rêve coloré », la perspective de se laisser « dériver sur une brise de son parfait » et qu’en outre les teintes proposées « rappellent la sensation d’insouciance des journées d’été sans fin ». Ce n’est pas faux, mais est-ce bien ce qui est attendu d’écouteurs Bluetooth True Wireless ?

Urbanista LisbonFiche technique

Ce test a été réalisé avec des écouteurs prêtés par Urbanista.

Urbanista LisbonDesign

Les Urbanista Lisbon sont des écouteurs de type bouton extrêmement compacts. Ils se présentent sous la forme de petites coques ovoïdes, équipées d’un capuchon en silicone avec ailettes de maintien. Chaque écouteur est équipé d’une zone de contrôle tactile, recouverte du logo de la marque. La qualité perçue est moyenne.

Du confort mais un peu d’inquiétude

Premier aspect, le fait que les écouteurs ne pénètrent pas dans le conduit auditif les rend peu gênants à porter. Ils n’exercent en effet strictement aucune pression dans l’oreille. Seule l’ailette en silicone, posée contre le pavillon, maintient donc l’écouteur en place. Selon la taille de l’oreille, la sensation de stabilité est variable, mais réelle.

Urbanista Lisbon

Des écouteurs vraiment minuscules // Source : Tristan Jacquel pour Frandroid

Dommage qu’Urbanista n’ait pas prévu des ailettes de tailles différentes pour garantir une adaptation à toutes les morphologies. Dans mon cas, les écouteurs Lisbon se sont avérés agréables à porter, même en marchant. En revanche, pas question de les emmener pour courir, tant les chocs importants génèrent des micro-mouvements des écouteurs et donc de l’inconfort.

Un micro-boîtier

Assez logiquement, le boîtier de rangement et de charge des écouteurs Urbanista Lisbon est tout petit et assorti à leur coloris. Les écouteurs y sont bien arrimés, grâce à l’aimantation intégrée. En façade, une LED renseigne sur l’état de charge du boîtier, tandis qu’un bouton pour forcer l’appairage Bluetooth est logé sur la face inférieure.

Urbanista Lisbon

Le boîtier est écouteurs Urbanista Lisbon est puissamment aimanté // Source : Tristan Jacquel pour Frandroid

Le port USB-C de recharge est quant à lui logé à l’arrière. Ce boîtier n’est pas compatible avec la charge sans fil Qi.

Urbanista LisbonUsage et application

Le boîtier de rangement est assez délicat à manipuler, en raison de sa compacité, mais aussi parce que le PVC dont il est fait est glissant. C’est particulièrement vrai au moment d’ouvrir le couvercle très aimanté. Rien de franchement problématique ceci dit. Les écouteurs, quoique très petits et un peu difficiles à extraire, ne glissent pas des doigts grâce à leur capuchon en silicone.

À l’usage, les zones tactiles répondent globalement aux attentes de l’utilisateur. On y trouve la gestion de la lecture — exception faite du retour à la piste précédente —, la gestion du volume, celle des appels entrants et l’activation de l’assistant vocal du smartphone. Dommage qu’Urbanista ne propose pas d’app compatible avec les écouteurs Lisbon et interdise donc toute personnalisation des zones tactiles.

Urbanista Lisbon

Les écouteurs Urbanista Lisbon sont légers et confortables // Source : Tristan Jacquel

L’isolation passive procurée par les écouteurs Urbanista Lisbon est inexistante et c’est, à mon sens, un véritable problème. Sauf à écouter de la musique en environnement parfaitement calme, on est rapidement perturbé par le moindre bruit. Idem pour appels vocaux, mais nous y reviendrons plus loin.

Connexion Bluetooth stable

L’appairage avec un smartphone ne pose aucune difficulté et les écouteurs sont immédiatement détectables une fois sortis de leur boîtier. Aucune connexion multipoint n’est proposée et il faut déconnecter les Urbanista Lisbon d’un premier appareil pour les utiliser avec un second. La réception Bluetooth est bonne et je n’ai déploré aucune coupure au travers d’un plancher en bois et à presque 10 mètres de mon smartphone.

Urbanista LisbonAudio

Les écouteurs Urbanista Lisbon sont équipés de transducteurs dynamiques de 10 mm de diamètre et prennent en charge les codecs audio SBC et AAC.

Configuration de test

J’ai écouté les Urbanista Lisbon avec un iPhone 13 Pro Max, un Xiaomi Mi 11 Lite 5G et un Macbook Air M1, depuis Apple Music (réglage lossless). Aucune différence n’est audible entre ces différentes sources, quel que soit le codec Bluetooth actif.

Signature sonore

C’est un son particulièrement terne que proposent les Urbanista Lisbon. C’est en partie dû au format bouton des écouteurs qui, positionnés hors du canal auditif, pêchent pas une absence totale de densité du registre grave (pas de poids, extension indigente…), un bas-médium décharné (voix mal incarnées, faible impact des percussions) et une emphase pénible sur les fréquences médium, qui occultent les aiguës. Bref, ce type de signature est à la rigueur adapté aux appels vocaux, mais clairement pas à l’écoute musicale.

Urbanista Lisbon

Une seule paire d’ailettes est fournie mais semble convenir à toutes les oreilles // Source : Tristan Jacquel pour Frandroid

  • Grave : très faible volume, extension inaudible
  • Médium : trop en avant et déséquilibré
  • Aigu : masqué par le médium, on ne l’entend quasi pas

Scène sonore et comportement dynamique

Ça manque de tout malheureusement : largeur, profondeur et aération. Tous les titres joués se ressemblent de ce point de vue. Le comportement dynamique est anémique et l’on s’ennuie ferme.

Urbanista LisbonMicro

Les microphones fonctionnent convenablement et on est bien entendu par son interlocuteur. Malheureusement, les bruits environnants sont à peine filtrés. Dans tous les cas, les écouteurs Urbanista Lisbon doivent être limités aux appels en environnement calme. Sans quoi, l’isolation passive médiocre empêche d’entendre l’interlocuteur.

Urbanista LisbonAutonomie

Urbanista annonce 9 heures d’autonomie et j’ai mesuré 9h10 à 50 % du volume de mon iPhone (AAC). C’est donc le point fort de ces écouteurs Lisbon. Le boîtier offre deux recharges supplémentaires.

Urbanista LisbonPrix et date de sortie

Les écouteurs Urbanista Lisbon sont disponibles dans les coloris Midnight Black, Coral Peach, Mint Green, Vanilla Cream et Blush Pink au prix de 49,99 €.

Note finale du test
4 /10
Urbanista a peut-être trop misé sur le design et les coloris exotiques, au détriment de qualités plus élémentaires, comme la musicalité ou l’agrément d’utilisation. On peut trouver aux Urbanista Lisbon des qualités esthétiques et une autonomie élevée, mais c’est tout. La musicalité est bien trop limitée pour prendre le moindre plaisir auditif. Certes, le tarif proposé n’est pas exorbitant, mais la concurrence est féroce.

Points positifs de l'Urbanista Lisbon

  • Autonomie importante

  • Confort de port convenable

  • Ils sont mimi

Points négatifs de l'Urbanista Lisbon

  • Musicalité médiocre

  • Pas d’isolation passive

  • Filtrage des appels vocaux

  • Commandes tactiles non programmables

  • Aucune app de contrôle

Les derniers articles