Test des Samsung Galaxy Buds Live : des haricots magiques qui ne font pas de miracle

Casques et écouteurs • 2020

Les Samsung Galaxy Buds Live sont des écouteurs bluetooth à réduction de bruit active annoncé le 5 août 2020. Ils sont équipés de 3 micros et d'un capteur de voix. Ils proposent une autonomie de 6 heures et jusqu'à 21 heures en utilisant l'étui de chargement.

 

Introduction

Après deux générations de Galaxy Buds, Samsung a décidé de changer de recette pour ses Galaxy Buds Live. Le constructeur a non seulement décidé de changer de format pour ses nouveaux écouteurs, mais également d'intégrer de la réduction de bruit active. On les a testés pour vous.

Les Samsung Galaxy Buds Live

Les Samsung Galaxy Buds Live // Source : Frandroid

Samsung a été l’un des précurseurs dans le domaine des écouteurs true wireless. Cependant, le constructeur coréen a pris un certain retard dans celui de la réduction de bruit. Après des Galaxy Buds et Buds Plus qui en étaient dépourvus, Samsung se lance enfin dans le marché des écouteurs à réduction de bruit avec ses Galaxy Buds Live, des écouteurs au format particulièrement original.

Le test des Samsung Galaxy Buds Live en vidéo

Lien YouTubeS’abonner à Frandroid

Fiche technique des Samsung Galaxy Buds Live

Modèle Samsung Galaxy Buds Live
Format écouteurs-boutons
Réduction de bruit active Oui
Autonomie annoncée 6 heures
Version du Bluetooth 5.0
Poids 42.2 grammes
Assistant Vocal Samsung Bixby
Fiche produit

Ce test a été réalisé avec des écouteurs qui nous ont été fournis par Samsung.

Si, d’apparence, il était particulièrement compliqué de faire le distinguo entre les Samsung Galaxy Buds et les Galaxy Buds Plus, aucun risque avec les Galaxy Buds Live. Les nouveaux écouteurs du constructeur coréen ont une forme bien à eux.

La forme originale des Samsung Galaxy Buds Live

La forme originale des Samsung Galaxy Buds Live // Source : Frandroid

En fait, nous n’avons pas là d’écouteurs en forme de coton-tige comme les AirPods et nombre de modèles qui s’en sont inspirés. On n’a pas non plus d’écouteurs intra-auriculaires comme les Galaxy Buds précédents. Ici, Samsung propose des écouteurs en forme de haricots qui adoptent donc un format open-fit. Cela signifie que les écouteurs ne sont pas dotés d’embouts intra-auriculaires en silicone, mais qu’ils viennent se poser à l’entrée du conduit auditif. Tellement original qu’il s’agit des seuls écouteurs audio à utiliser ce format.

Surtout, difficile de ne pas faire le lien avec le nom de code des écouteurs, baptisés en interne « beans » (haricots en français) par les équipes de Samsung. Les Galaxy Buds Live ont, en effet, une forme de haricots rouges. Un choix déstabilisant au premier abord, mais qui s’adapte plutôt bien à l’anatomie des oreilles. En fait, la partie basse, celle qui intègre le haut-parleur, vient se placer derrière le tragus (petite saillie à l’entrée du conduit auditif) et l’antitragus (le rebord opposé), et la partie haute repose contre la conque. Il en découle un bon confort d’utilisation et des écouteurs agréables à porter. Surtout, ce choix de design a pour avantage de ne pas porter trop le poids des écouteurs sur l’extérieur, comme c’est parfois le cas. Même en courant, les écouteurs restent bien accrochés aux oreilles parce qu’ils n’ont pas tendance à être tirés en dehors par la gravité.

Les Samsung Galaxy Buds Live reprennent une forme de haricots

Les Samsung Galaxy Buds Live reprennent une forme de haricots // Source : Frandroid

L’autre avantage de ce format est sa discrétion. Les Galaxy Buds Live sont des écouteurs qui s’oublient facilement et qui se voient à peine des gens en face de vous. Et s’ils les voient… tant mieux. Exit les formats disgracieux, anguleux et avec de gros logos. Les Buds live jouent la carte de la discrétion et de l’élégance avec une forme tout en rondeur. Sur les modèles cuivrés que j’ai pu tester, l’aspect est brillant, donnant l’impression d’un métal poli, même s’il ne s’agit que de plastique. Seuls deux microphones et un évent viennent casser l’aspect lisse de la face extérieure. Sur la face intérieure, celle qui vient se coller contre l’oreille, on retrouve en bas l’évent, le haut-parleur et un capteur de proximité en bas, ainsi que les connectiques de charge en haut.

Du fait du format open-fit, notons cependant que les Galaxy Buds Live ne profitent que d’une très faible isolation passive. C’est tout simple, une fois dans les oreilles, vous entendrez tout ce qui se passe autour de vous. Heureusement, la réduction de bruit, sur laquelle on reviendra plus tard, permet de filtrer légèrement les sons ambiants.

Le boîtier de charge des Samsung Galaxy Buds Live

Le boîtier de charge des Samsung Galaxy Buds Live // Source : Frandroid

Cet aspect bijou des écouteurs de Samsung est d’ailleurs renforcé par le boîtier de recharge. Plutôt compact avec son gabarit de 50,2 x 50.0 x 27,8 mm, il ressemble à un écrin pour une bague. Malheureusement, son aspect plastique ne le rend pas aussi délicat. L’ouverture du boîtier, tant soignée par Google ou Apple, n’est pas non plus le fort des Galaxy Buds Live. Le couvercle ne s’ouvre que difficilement à une main et aucun système de ressort ne vient aider à l’ouverture. Ne comptez donc pas l’utiliser comme un jouet sur lequel vous détendre, ça n’est clairement pas la philosophie de Samsung. Sur le boîtier, on ne retrouve aucun bouton. Seule deux LED — une à l’intérieur et une à l’extérieure — viennent donner l’état de la batterie du boîtier et des écouteurs. Au dos, on retrouve une prise USB-C pour la recharge. Et c’est tout.

Une réduction de bruit anecdotique

Pour connecter les Galaxy Buds Live à votre smartphone la première fois, rien de plus simple. Il suffit d’ouvrir le boîtier de recharge à proximité d’un smartphone Android pour voir apparaître une proposition d’appairage. Les écouteurs se mettent d’ailleurs automatiquement en mode appairage la première fois que vous ouvrez la boîte, ce qui vous permet également de vous y connecter à partir des paramètres Bluetooth de votre smartphone, PC, tablette ou montre connectée.

Il suffit d'ouvrir la boîte des Samsung Galaxy Buds Live pour s’appairer aux écouteurs

Il suffit d’ouvrir la boîte des Samsung Galaxy Buds Live pour s’appairer aux écouteurs // Source : Frandroid

Par ailleurs, en appuyant simultanément sur les deux écouteurs une fois dans les oreilles, il est possible de les connecter à une autre source. Pratique si vous avez deux téléphones ou que vous comptez également les utiliser avec un ordinateur par exemple. Notons néanmoins que les Galaxy Buds Live ne sont pas compatibles avec le Bluetooth multipoint. Il est donc impossible de les connecter simultanément à deux appareils.

La plupart des contrôles des Galaxy Buds Live se font directement au tactile. On retrouve ainsi une navigation assez proche de ce qui se fait chez la concurrence. Avec un appui sur un écouteur, vous mettrez la musique en pause. Avec deux appuis, vous passerez au morceau suivant, avec trois appuis, vous reviendrez au titre précédent. Enfin, un appui long permettra quant à lui de gérer la réduction de bruit active en passant d’un mode avec suppression active de bruit, à une désactivation de cette fonctionnalité.

Les Samsung Galaxy Buds Live se contrôlent au tactile

Les Samsung Galaxy Buds Live se contrôlent au tactile // Source : Frandroid

Tant qu’on parle de la réduction active de bruit, allons-y plus gaiement ! Pour le dire clairement, elle est très anecdotique. Et à vrai dire, ce n’est pas une surprise. Il faut dire que les écouteurs de Samsung utilisent un format open-fit, sans isolation passive, qui n’est pas propice à ce type de technologie. C’était le même problème que nous avions rencontré avec les Huawei Freebuds 3 l’an dernier : à quoi bon filtrer les bruits ambiants avec un système logiciel s’ils peuvent tout de même passer dans le conduit auditif à cause de l’absence d’embouts isolants ?

Non seulement j’ai pu entendre clairement les personnes qui me parlaient, mais c’était également le cas des bruits du métro. Même avec un volume sonore au maximum et la réduction de bruit activée, je n’ai pas pu comprendre ce que disaient les intervenants du podcast que j’écoutais. Les Galaxy Buds Live sont les premiers écouteurs à réduction de bruit de Samsung et le constructeur a encore bien du chemin à parcourir pour parvenir au niveau de Sony ou Apple.

Avec un format ouvert, les Samsung Galaxy Buds Live ne filtrent pas les sons

Avec un format ouvert, les Samsung Galaxy Buds Live ne filtrent pas les sons // Source : Frandroid

Du côté de la connectivité non plus, les Galaxy Buds Live ne sont pas exempts de tout reproche. Régulièrement, avec un Oppo Find X2 Pro rangé dans ma poche, j’ai pu perdre la connexion simplement en tournant la tête vers la gauche ou la droite. Un problème que l’on retrouve encore bien trop souvent sur de nombreux écouteurs true wireless.

Si l’on souhaite aller plus loin dans les fonctions des Galaxy Buds Live, Samsung permet de s’y plonger avec son application Galaxy Wearable. Une fois lancée, elle vous donnera le niveau de batterie restant pour les écouteurs, mais également accès au réglage de la réduction de bruit — allumée ou éteinte. C’est là également que l’on peut définir des presets audio, sur lesquels on reviendra plus tard, ainsi que d’autres fonctionnalités.

L’application Galaxy Wearable va ainsi permettre de modifier en partie les contrôles tactiles. S’il est impossible de modifier l’appui simple pour lecture ou les double ou triple appuis, on peut cependant configurer une action différente pour l’appui prolongé. Par défaut, il s’agit en effet, pour les deux écouteurs, du réglage de la réduction de bruit. On peut cependant paramétrer chaque écouteur individuellement avec trois choix supplémentaires possibles : commande vocale, volume bas (ou haut selon l’écouteur) et Spotify. Cette dernière option va automatiquement lancer la lecture sur le service de streaming musical.

Parmi les autres fonctions, on peut noter la localisation des écouteurs — qui va diffuser un bip pour les retrouver facilement –, la lecture des notifications ou la réduction de la pression avec les sons environnants. Cette dernière fonction, présente dans le menu « Labs » est censée diminuer l’effet de souffle, mais elle peine à convaincre.

Dans son ensemble, l’application Galaxy Wearable est plutôt simple à utiliser, mais elle ne regorge pas de fonctionnalités indispensables. On apprécie surtout la possibilité de paramétrer l’appui long sur l’un ou l’autre écouteur.

Pour la qualité audio, les Samsung Galaxy Buds utilisent des transducteurs — ou haut-parleurs — de 12 mm de diamètre signés AKG. Il faut dire que la firme coréenne a racheté le groupe Harman-Kardon, et donc AKG, il y a maintenant près de quatre ans. En plus de ces haut-parleurs, Samsung a également intégré un canal spécialement dédié à la diffusion des basses, pour plus d’amplitude.

Les haut-parleurs des Samsung Galaxy Buds Live sont signés AKG

Les haut-parleurs des Samsung Galaxy Buds Live sont signés AKG // Source : Frandroid

Toujours concernant la fiche technique, notons que les Samsung Galaxy Buds Live ne sont compatibles qu’avec le codec Bluetooth audio de base, le SBC, ainsi que le AAC, mais ne supportent donc ni l’aptX, ni l’aptX HD, ni le LDAC.

Dans l’ensemble, les Samsung Galaxy Buds Live ont une signature sonore très portée vers les basses. Testés avec une écoute sur Spotify avec une qualité définie sur « très élevée », les écouteurs proposent un son très chaleureux sur Bad Guy de Billie Eilish avec des basses étonnamment présentes pour des écouteurs. Sur la Symphonie numéro 5 de Beethoven, les écouteurs ont plus de mal à se démarquer. Il faut dire que le morceau est plus exigeant notamment sur la précision sonore. La scène manque en effet d’ampleur et les instruments sont assez peu définis. Il en va de même sur Genesis Pt. II de Justice. Les écouteurs mettent encore une fois l’accent sur les basses et les bas médiums, de sorte que les sons les plus aigus peinent à se faire entendre. Sur Don’t Know Why de Norah Jones, les écouteurs s’en sortent cependant plutôt bien pour retranscrire la voix de la chanteuse américaine. On aurait cependant apprécié un peu plus de détails dans la voix comme dans les instruments.

Les Samsung Galaxy Buds Live proposent un son très orienté vers les basses

Les Samsung Galaxy Buds Live proposent un son très orienté vers les basses // Source : Frandroid

Pour celles et ceux qui n’apprécieraient pas la signature sonore des Galaxy Buds Live, très portée sur les basses, il est cependant possible de la modifier grâce aux presets intégrés dans l’application. Je parle bien ici de presets et non pas d’égaliseur, puisque Samsung ne permet pas de personnaliser finement le son des écouteurs, mais simplement de sélectionner entre six modes : normal, ampli. basses, léger, dynamique, clair et ampli. aigus.

Concernant la qualité des appels, elle est excellente pour le filtrage des bruits environnants, avec un niveau de réduction du bruit que seuls peu d’écouteurs concurrents peuvent atteindre. Les bruits de circulation seront bien filtrés à l’exception des klaxons ou des voix humaines. En revanche, votre voix pourra paraître très compressée pour votre interlocuteur. Il lui faudra par moment se concentrer pour comprendre clairement ce que vous essayez de lui dire.

Du côté de l’autonomie, Samsung annonce des Galaxy Buds pouvant tenir pendant 6 heures en écoute avec une batterie de 60 mAh par écouteur. Néanmoins, il faut bien admettre que le constructeur coréen joue les modestes sur ce point. J’ai en effet pu faire fonctionner les écouteurs avec le volume au maximum et la réduction de bruit activée pendant 7h37 avant qu’ils ne s’éteignent, à court de batterie. C’est un très bon résultat pour des écouteurs true wireless.

Du côté des appels, Samsung annonce cependant une autonomie un peu moindre, considérant que les écouteurs ne pourront fonctionner que pendant 4h30 avant de tomber en rade de batterie.

Concernant la recharge, les Galaxy Buds Live ne sont cependant pas des monstres assoiffés d’énergie. Il leur faudra en effet 25 minutes pour récupérer 50 % de batterie, de quoi assurer environ trois heures d’écoute. La recharge complète des écouteurs dans le boîtier prendra, quant à elle, une heure et demie. Une fois les écouteurs rechargés dans le boîtier, celui-ci aura perdu 35 % de batterie. De quoi indiquer que le boîtier est en effet capable d’opérer un total de trois recharges des écouteurs, pour une autonomie complète que l’on peut estimer autour de 30 heures.

Le boîtier des Samsung Galaxy Buds Live peut se recharger en USB-C ou sans fil

Le boîtier des Samsung Galaxy Buds Live peut se recharger en USB-C ou sans fil // Source : Frandroid

Notons que le boîtier peut se recharger à l’aide du câble USB-A vers USB-C fourni — sans chargeur — mais également sans fil. Comme les écouteurs précédents de Samsung, les Galaxy Buds Live sont en effet compatibles avec la charge par induction.

Signalons également que le niveau de batterie des écouteurs et du boîtier est indiqué par des petites LEDs, mais qu’il est possible d’avoir des informations sur le niveau de charge grâce à l’application. Celle-ci va indiquer le niveau de chacun des deux écouteurs et, lorsqu’ils sont rangés dans le boîtier ouvert, le niveau de batterie de l’étui de charge.

Prix et disponibilité des Samsung Galaxy Buds Live

Les Samsung Galaxy Buds Live sont d’ores et disponibles. Ils sont proposés au prix de 199 euros en trois coloris : bronze, blanc et noir.

À tarif similaire, on peut trouver d’autres écouteurs comme les Google Pixel Buds, mais également les AirPods 2 d’Apple ou les Sony WF-1000XM3.

Note finale du test
6 /10
De prime abord, les Samsung Galaxy Buds Live avaient de quoi étonner. Outre leur format original, il s'agit également des premiers écouteurs à réduction de bruit active du constructeur. Néanmoins, si la théorie avait de quoi séduire, c'est dans l'exécution que les écouteurs de Samsung pêchent grandement.

La réduction de bruit active des écouteurs est, pour le dire gentiment, anecdotique. On est très loin du niveau des écouteurs concurrents de Sony ou Apple, pourtant vendus à un prix très proche. Il faut dire que le format n'aide pas. Samsung a voulu sortir du format intra-auriculaire classique. Malheureusement, sans embouts isolant passivement des sons extérieurs, la réduction de bruit active ne peut pas grand-chose.

Certes, le format des écouteurs est confortable, le boîtier en plutôt compacte et l'autonomie des Galaxy Buds Live est remarquable. Mais à ce prix-là, c'est quelque part le minimum attendu. La connexion Bluetooth des écouteurs saute dès qu'on tourne la tête et le son, très porté vers les basses, manque globalement de définition et les fonctionnalités. Si l'on ajoute à cela la réduction de bruit sur laquelle Samsung ne peut que progresser, on conseillera plutôt d'autres écouteurs au même prix, voire deux fois moins chers.
Points positifs
  • Le format original et confortable
  • Le design de bijou
  • L'autonomie de plus de sept heures
  • La recharge par induction
Points négatifs
  • La réduction de bruit anecdotique
  • Le manque d'isolation passive
  • La connexion Bluetooth très capricieuse
  • Le son assez peu défini et très porté vers les basses

Les derniers articles