Test des JBL Reflect Mini NC : des écouteurs qui en mettent plein les oreilles

Casques et écouteurs • 2020

Annoncés en 2020, les écouteurs true wireless JBL Reflect Mini NC de type intra-auriculaires sont orientés pour les sportifs. Ils possèdent la réduction de bruit active ainsi qu'une autonomie maximale de 21 heures, charge du boîtier comprise. Ils possèdent une certification IPX7 pour l'étanchéité.

 

Introduction

Avec ses nouveaux Reflect Mini NC, JBL s'attaque à la réduction de bruit dans un format true wireless. Mais le prix de 150 euros suffit-il à faire de l'ombre aux cadors du genre ? C'est ce qu'on va voir dans ce test complet.

Les JBL Reflect Mini NC

Les JBL Reflect Mini NC // Source : Frandroid

JBL n’est pas un nouveau venu dans le domaine des écouteurs true wireless. En janvier, la marque du groupe Harman Kardon avait lancé deux paires d’écouteurs à prix particulièrement accessibles, à moins de 150 euros. Désormais, JBL montre en fonctionnalités avec ses nouveaux modèles, les JBL Reflect Mini NC.

Fiche technique des JBL Reflect Mini NC

Modèle JBL Reflect Mini NC
Format écouteurs intra-auriculaires
Réduction de bruit active Oui
Autonomie annoncée 21 heures
Version du Bluetooth 5.1
Réponse en fréquence minimum 20 Hz
Réponse en fréquence maximum 20000 Hz
Impédance 16 ohms
Poids 13.6 grammes
Assistant Vocal Google Assistant, Amazon Alexa
Prix 132 €
Fiche produit

Ce test a été réalisé avec des écouteurs qui nous ont été fournis par JBL.

Des écouteurs massifs, mais confortables

Les nouveaux écouteurs de JBL ont de quoi surprendre au premier abord. En effet, contrairement aux modèles précédents, les JBL Live 300TWS et JBL Tune 220TWS, les Reflect Mini NC arborent un format pour le moins original.

C’est notamment le cas au niveau du boîtier, puisque les écouteurs se rangent dans un étui tout en plastique de forme rectangulaire avec quelques rondeurs. Un format plutôt compact qui tient bien en main et dans la poche. Seul petit regret, le boîtier ne s’ouvre pas aisément à une seule main en raison de sa forme allongée, et ce malgré une petite encoche pour glisser le pouce ou l’ongle. La charnière quant à elle paraît bien solide et est suffisamment large pour qu’on ne s’inquiète pas qu’elle lâche au bout d’une centaine d’ouvertures.

Le boîtier des JBL Reflect Mini NC

Le boîtier des JBL Reflect Mini NC // Source : Frandroid

Autre petite originalité du boîtier des JBL Reflect Mini NC, il intègre un petit cordon en forme de dragonne. Un choix qui peut paraître étrange au premier abord, mais qui l’est bien moins quand on comprend son utilité. On peut ainsi facilement accrocher le boîtier à une sangle de sac à dos ou à un passant de ceinture, sur un pantalon, sans avoir à les sortir régulièrement de son sac ou de sa poche. Par ailleurs, au dos du boîtier, on va retrouver un bouton d’appairage Bluetooth ainsi que la prise USB-C. En façade, JBL a intégré une bande LED sous l’ouverture pour indiquer le niveau de batterie et, à l’intérieur, on va retrouver une seconde LED qui va indiquer le niveau de batterie, ainsi que le statut d’appairage.

L’autre surprise de ces JBL Reflect Mini NC vient de leur format. Il s’agit en effet d’écouteurs pour le moins volumineux avec un poids de 6,8 grammes chacun — pour 45,4 grammes du côté du boîtier. Contrairement aux AirPods par exemple, on n’a pas affaire ici à un format coton-tige, mais à des écouteurs qui viennent remplir l’intérieur du pavillon auriculaire. Et ce n’est pas une façon de parler.

Les JBL Reflect Mini NC

Les JBL Reflect Mini NC // Source : Frandroid

Les JBL Reflect Mini NC sont en effet des écouteurs particulièrement imposants, si bien qu’il n’est pas toujours simple de les caler dans les oreilles. Il s’agit de modèles intra-auriculaires qui profitent en plus d’ailettes pour un meilleur maintien dans le pavillon auditif. Concrètement, il m’a bien fallu plusieurs secondes à chaque fois pour faire rentrer les écouteurs convenablement dans l’oreille, mais, une fois en place, ils ne bougent pas d’un iota. Même en bougeant la tête, en la penchant, en sautant ou en courant, les JBL Reflect Mini NC restent bien en place. Pour s’en assurer, on conseillera néanmoins d’essayer les différents embouts et ailettes proposés par le constructeur. En plus de ceux habillant par défaut les écouteurs, on va avoir droit à deux paires d’embouts et deux paires d’ailettes supplémentaires.

Les JBL Reflect Mini NC occupent toute l'oreille

Les JBL Reflect Mini NC occupent toute l’oreille // Source : Frandroid

À l’utilisation, les JBL Reflect Mini NC sont plutôt confortables à utiliser. Il faut dire que les premières minutes d’utilisation laissent craindre le pire tant ils tendent à pousser sur le tragus et l’antitragus avec le format volumineux. Néanmoins, on s’y fait plutôt rapidement et les ailettes souples permettent de ne pas trop appuyer sur l’anthélix.

Notons également sur les écouteurs de JBL sont certifiés IPX7 et qu’ils peuvent donc parfaitement être utilisés sous la pluie ou en faisant du sport. Cette certification assure même une étanchéité jusqu’à 1 mètre de profondeur en eau douce pendant 30 minutes.

Une réduction de bruit anecdotique

Pour appairer les JBL Reflect Mini NC à un smartphone, rien de plus simple. Il faut dire que les écouteurs de JBL sont compatibles avec Fast Pair, la fonction de Google permettant de se connecter rapidement à des écouteurs à proximité du smartphone. Lors du premier appairage, il vous suffira donc d’ouvrir le boîtier puis de vous connecter sur votre smartphone. Si vous souhaitez vous connecter à un iPhone, un autre smartphone Android ou un ordinateur, il vous faudra cependant appuyer cinq secondes sur le bouton au dos du boîtier pour que les écouteurs se connectent à un autre appareil.

Le bouton d'appairage des JBL Reflect Mini NC

Le bouton d’appairage des JBL Reflect Mini NC // Source : Frandroid

Une fois les écouteurs connectés, sur Android, un écran va apparaître afin de proposer plusieurs fonctions liées à Google Assistant comme la gestion des notifications vocales. C’est surtout de là que vous pourrez appuyer pour télécharger l’application dédiée, My JBL Headphones.

Comme on l’a vu rapidement un peu plus tôt, les écouteurs de JBL proposent des contrôles tactiles grâce aux larges surfaces sur chaque oreillette. JBL a eu la bonne idée d’intégrer un retour sonore à chaque toucher, de sorte que l’on sache clairement si l’écouteur a bien enregistré le geste ou non. Une fonctionnalité toute bête, mais qui manque à de nombreux écouteurs concurrents sur lesquels on appuie parfois deux fois, pensant que l’écouteur n’a pas enregistré la première touche.

Les JBL Reflect Mini NC se contrôlent au tactile

Les JBL Reflect Mini NC se contrôlent au tactile // Source : Frandroid

Par défaut, l’écouteur gauche permet de gérer l’assistant vocal. Un double appui va donc lire vos dernières notifications, un appui simple annuler la commande et un appui long vous permettre de lancer une commande vocale. Sur l’écouteur droit, c’est la lecture qui va être gérée avec un appui pour mettre en pause, un double appui pour passer à la piste suivante, un triple appui pour revenir à la piste précédente et un appui long pour activer l’assistant vocal.

Depuis l’application My JBL Headphones, il est cependant possible de modifier ces types de contrôles. Si on ne peut pas modifier directement un contrôle, on pourra cependant gérer le type d’interactions sur l’oreillette. Par exemple, on pourra gérer l’écouteur gauche pour qu’il s’occupe du volume — avec un appui simple pour l’augmenter et un double appui pour le diminuer — ou de la gestion des bruits ambiants — avec un appui simple pour changer de mode et un double appui pour passer en mode Talkthru.

Parce que oui, les écouteurs de JBL proposent une fonction de réduction de bruit active. Celle-ci peut-être activée depuis l’application ou à l’aide des contrôles tactiles si vous les avez configurés. Elle peut par ailleurs être gérée grâce à une jauge au sein de l’application, sur 13 niveaux. Néanmoins, celle-ci est difficilement compréhensible, en l’absence d’unités, de valeurs ou de quoi que ce soit qui puisse aider à la compréhension. On a juste une barre sur laquelle on peut déplacer un curseur. Après quelques essais, il ne s’agit pas ici de régler le niveau de réduction de bruit, mais plutôt de sélectionner les fréquences qui seront filtrées. Autant dire qu’on est loin d’un système automatique et performant tel que le proposent des écouteurs haut de gamme comme les Bose QC Earbuds.

En tant que telle, la réduction de bruit ne fera pas de miracles, loin de là. Elle parviendra tout juste à filtrer les bruits de ventilateur de votre ordinateur, mais ne comptez pas sur les Reflect Mini NC de JBL pour filtrer les voix, les bruits du métro ou les bruits de voiture. En fait, si ces sons peuvent être légèrement masqués, c’est davantage en raison du format intra-auriculaire, et donc de l’isolation passive, que de la réduction de bruit active. Quel que soit le réglage du curseur, la réduction de bruit n’arrive pas à convaincre.

Notons également la présence d’un mode transparent — appelé ici ambient aware — ainsi que du mode Talkthru qui va activer le mode transparent et réduire considérablement le volume de votre musique pour vous permettre de tenir une conversation.

L’application va également permettre de gérer l’arrêt automatique des écouteurs lorsqu’ils ne sont pas utilisés, au bout de 15, 30, 60 ou 120 minutes, ainsi que la mise en pause automatique des Reflect Mini NC lorsque vous les retirez.

Enfin, notons que les écouteurs de JBL sont compatibles Bluetooth 5.1 avec une bonne stabilité de la connexion. Même avec le smartphone dans la poche et la main par-dessus, je n’ai jamais pas subi de microcoupures. Les écouteurs peuvent également fonctionner en mono, que ça soit avec l’écouteur gauche ou l’écouteur droit.

Un son qui manque de médiums

Pour la restitution audio, les JBL Reflect Mini NC sont dotés de transducteurs de 6 mm de diamètre. Les écouteurs sont par ailleurs capables de restituer une plage sonore assez classique allant des fréquences de 20 Hz aux 20 000 Hz. Concernant les codecs Bluetooth, les Reflect Mini NC ne sont compatibles qu’avec le SBC et l’AAC, ni l’aptX, ni le LDAC n’étant pris en charge, non pas qu’on soit réellement surpris compte tenu du rapport qualité-prix.

Les transducteurs des JBL Reflect Mini NC

Les transducteurs des JBL Reflect Mini NC // Source : Frandroid

Pour tester les écouteurs de JBL, je les ai connectés à un Oppo Find X2 Pro. Les titres écoutés venaient de Spotify, en « très haute qualité », équivalent à un fichier MP3 encodé en 320 kbps.

Dans l’ensemble, les Reflect Mini NC proposent un son avec des basses plutôt puissantes, étonnamment en tous cas pour des écouteurs dotés de transducteurs de 6 mm. C’est particulièrement notable en écoutant Bad Guy de Billie Eilish. Sur les médiums en revanche, les écouteurs de JBL sont clairement à la traine. Sur Come Away With Me de Norah Jones, la voix de la chanteuse, pourtant prédominante, est sèche, comme étouffée. En revanche, les écouteurs de JBL parviennent bien à restituer les aigus, notamment sur Thriller de Michael Jackson. Dommage néanmoins que la sibilance — les sons « s » qui trainent en longueur — soit aussi marquée.

Les JBL Reflect Mini NC manquent de médiums

Les JBL Reflect Mini NC manquent de médiums // Source : Frandroid

Heureusement, ces différents réglages peuvent être modifiés au sein de l’application My JBL Headphones qui profite d’un égaliseur. Celui-ci de trois préréglages — jazz, vocal ou bass — mais permet également de personnaliser l’égaliseur à sa guise en rajoutant des points à la courbe.

En revanche, ce que ne permet pas de modifier l’égaliseur, c’est le manque de richesse du son proposé par les écouteurs. Non seulement les JBL Reflect Mini NC manquent drastiquement de dynamique sur des titres de musique classique, comme la Symphonie numéro 5 de Beethoven, mais ils manquent également de détails. Le son semble largement compressé et les Reflect Mini NC ne parviennent pas à retranscrire tous les détails de la scène. Il en résulte un son correct, mais assez pauvre.

Du côté des appels téléphoniques, les JBL Reflect Mini NC parviennent correctement à filtrer les bruits sourds de la ville. Votre interlocuteur entendra assez peu le ronflement de la circulation, mais les sons de klaxons ou de moteur à proximité resteront bien notables. En contrepartie, dans un environnement bruyant, votre voix pourra lui paraître affaiblie et métallique. Les JBL Reflect Mini NC pourront également provoquer une sensation d’éloignement, comme si la sensibilité du micro diminuait, notamment sur les fins de phrases.

Une autonomie correcte de six heures

Pour ses écouteurs, JBL a intégré une batterie de 50 mAh sur chaque oreillette, et un accumulateur de 300 mAh dans la batterie. De quoi permettre, selon le constructeur, d’écouter de la musique sur ses Reflect Mini NC pendant sept heures, puis de profiter de deux charges supplémentaires pour un total de 21 heures d’autonomie.

À l’usage, en partant d’une charge à 100 %, en poussant le volume à 75 % et en activant la réduction de bruit, j’ai pu utiliser les JBL Reflect Mini NC pendant 6h09 avant qu’ils ne tombent tous deux à court de batterie. Notons que l’écouteur gauche s’est éteint dix minutes avant le droit qui est alors passé en écoute mono. L’autonomie réelle est légèrement inférieure à celle annoncée par JBL, mais reste dans la moyenne haute des écouteurs true wireless à réduction de bruit active.

Les JBL Reflect Mini NC se rechargent uniquement en filaire

Les JBL Reflect Mini NC se rechargent uniquement en filaire // Source : Frandroid

Pour la recharge, une fois les écouteurs rangés dans leur boîtier, ils n’auront repris que 35 % de batterie en 30 minutes de charge. Il aura fallu patienter pendant 1h12 avant que les deux écouteurs ne soient chargés à 100 %. De son côté, pendant ce laps de temps, le boîtier est passé de 100 à 39 % de batterie.

Pour la recharge du boîtier en lui-même, JBL fournit un câble USB-C vers USB-A, mais pas de chargeur secteur. Le boîtier n’est pas non plus compatible avec la charge sans fil.

Prix et disponibilité des JBL Reflect Mini NC

Les écouteurs JBL Reflect Mini NC sont proposés au prix de 149 euros. Ils sont disponibles en trois coloris : noir, beige ou bleu.

Note finale du test
7 /10
Les écouteurs de JBL peinent malheureusement à pleinement convaincre. Sur le papier, ils avaient de quoi séduire avec un prix plutôt accessible, un format de boîtier intéressant avec sa sangle et une fonction de réduction active du bruit.

Néanmoins, à l'usage, la réduction de bruit promise par JBL ne fait guère davantage que l'isolation passive déjà induite par les embouts intra-auriculaires. Les écouteurs peinent par ailleurs à proposer un son équilibré par défaut, avec des voix et des médiums qui peinent à se faire entendre. Heureusement, l'égaliseur intégré à l'application permet de corriger ces réglages, ce qui permet de faire passer la note de 6 à 7. Reste alors un son qui manque d'amplitude et de détails. Finalement, si les écouteurs en mettent plein les oreilles, c'est au niveau de leur format, large, mais confortable, plus que de la qualité sonore.

Malheureusement, malgré un prix plutôt attractif de 150 euros, les JBL Reflect NC ont encore du mal à se distinguer face à une concurrence toujours plus acharnée dans le secteur des écouteurs intra-auriculaires. Même à des tarifs parfois bien plus accessibles.
Points positifs
  • Boîtier avec sangle
  • Autonomie correcte
  • Écouteurs confortables et bien maintenus
  • Application aux fonctions complètes
  • Égaliseur intégré à l'application
Points négatifs
  • Réduction de bruit moyenne
  • Manque de puissance dans les médiums
  • Manque de précision et de dynamique sonore
  • Recharge plutôt lente dans le boîtier

Les derniers articles