Snapdragon 780G dévoilé : les fonctions du haut de gamme à moindre coût

Le remplaçant du 765G se dévoile !

 

Annoncé aujourd'hui par Qualcomm, le Snapdragon 780G remplace les Snapdragon 765 et 765G lancés fin 2019. Bourrée de technologies, cette nouvelle puce permet à la lignée 700 de prendre encore plus qu'avant la fragrance du haut de gamme.

Le Snapdragon 780G est officiel, il devrait permettre au milieu de gamme de passer un nouveau cap

Le Snapdragon 780G est officiel, il devrait permettre au milieu de gamme de passer un nouveau cap // Source : Qualcomm

De la 5G, toujours, de l’IA encore plus affutée, des capacités en photos et vidéo plus étoffées et quelques fonctionnalités héritées directement des processeurs de série 800 : le Snapdragon 780G arrive. Il remplace les Snapdragon 765 et 765G avec un certain panache. Tout du moins si l’on en croit les spécifications techniques et les fonctions annoncées par Qualcomm avec ce nouveau SoC milieu de gamme.

Pour cette nouvelle puce, l’objectif du géant californien est affiché dès les premières lignes de son communiqué : en faire une véritable plateforme taillée pour la création de contenus. Un objectif qui passe cette année surtout par une IA beaucoup plus musclée, portée par un processeur Hexagon 770. Ce dernier est capable de délivrer un indice de performances montant jusqu’à 12 TOPS, soit deux fois plus de puissance de calcul que la précédente génération, promet Qualcomm.

Le Snapdragon 780G s’annonce solide de partout, mais particulièrement sur l’IA

Ce potentiel sera en grande partie dévolu au traitement de l’image pour améliorer la qualité de nos photos. Des clichés qui pourront solliciter un maximum de trois capteurs de 25 Mpx, activés simultanément pour recueillir un maximum de lumière, de détails et d’informations. Autant de données qui seront passées à la moulinette par le moteur d’IA du Snapdragon 780G pour en tirer la substantifique moelle.

C’est la première fois que cette technologie (triple ISP) est proposée par Qualcomm sur un SoC de série 700. Elle est permise par la présence d’un processeur d’image Qualcomm Spectra 570. Intégrée à la puce, cette unité de calcul prend aussi en charge le standard HDR10+ et permet une qualité d’image sensiblement améliorée pour les photos prises de nuit ou en basse lumière. Voilà qui pourrait être très utile au futur Google Pixel 6.

Google pixel 5

Ici le Google Pixel 5, qui embarque pour sa part un Snapdragon 765G… désormais d’ancienne génération // Source : Arnaud Gelineau pour Frandroid

Pour le reste, Qualcomm explique que l’IA permettra aussi d’améliorer la qualité des appels vocaux (en atténuant notamment les bruits de fond) tout en réduisant leur consommation d’énergie. Elle pourra aussi être utilisée en vidéo pour permettre un suivi automatique du sujet. L’idée ? Éviter, par exemple, qu’une personne filmée ne soit plus cadrée.

Côté connectivité, Qualcomm promet enfin des vitesses de transferts rehaussées en Wi-Fi 6 (jusqu’à 3,6 Gb/s) et évoque brièvement les capacités de sa nouvelle puce en jeu. Équipé de coeurs CPU Kryo 670 à 2,4 GHz et d’une partie GPU Adreno 642, le Snapdragon 780G s’annonce 40 % plus rapide en jeu et sera capable de supporter l’affichage en 144 Hz.

Les derniers articles