Razer a annoncé une restructuration interne de ses effectifs, comprenant des licenciements au sein de la division mobile. Un évènement qui ne semble pas de bon augure pour l’hypothétique Razer Phone 3.

Il semble que Razer peine à séduire les utilisateurs avec ses smartphones. Après deux téléphones dédiés au gaming, la division mobile de la marque subit une réorganisation de ses effectifs. Un avenir incertain donc, qui laisse planer le doute quant à un possible Razer Phone 3.

Ce week-end, Razer annonçait la fermeture de sa boutique en ligne de jeux vidéo pour réassigner les employés de cette section dans d’autres secteurs de l’entreprise. Au même moment, une source anonyme du site Droid Life annonçait que la division mobile était également touchée par cette réorganisation, provoquant notamment des licenciements.

Contacté par le site Droid Life, Razer s’est expliqué sur ce remaniement : « Dans le cadre de notre réorganisation, nous avons clôturé différents projets et malheureusement, nous avons dû nous séparer de 30 employés (environ 2 % de notre effectif). Les autres employés de ces projets clôturés seront assignés à différents secteurs de Razer pour travailler sur d’autres projets importants […] ».

Alors qu’il n’est pas encore question de la partie mobile, Razer confirme dans un autre communiqué que cette division est bien l’une des victimes de cette réorganisation.

« Dans notre division mobile, nous avons laissé partir des membres tandis que d’autres ont été assignés à de nouveaux projets […] Nous travaillons sur de nouveaux projets mobiles excitants et partagerons cette actualité dès lors que nous serons prêts. Le Razer Phone 2 restera en vente et nous nous engageons à le soutenir avec les dernières mises à jour et fonctionnalités. »

Malgré un discours qui semble plutôt positif au premier abord, on a l’impression que Razer jongle avec les mots afin de ne pas statuer clairement sur l’avenir de la division mobile.

Quel avenir pour le Razer Phone 3 ?

Cette annonce n’est pas de bon augure pour l’éventuel Razer Phone 3. Malgré des téléphones plutôt convaincants — comme vous pouvez le constater dans nos tests des Razer Phone et Razer Phone 2 –, il semble que ces téléphones n’aient pas trouvé leur public. La faute peut-être à des prix relativement élevés lorsqu’on les compare aux concurrents dans le secteur du gaming, comme le Xiaomi Black Shark, mais aussi à un intérêt encore limité du grand public pour cette gamme de produits qui ne se différencie pas encore assez des smartphones plus traditionnels.

À lire sur FrAndroid : Test du Razer Phone 2 : le meilleur écran LCD de 2018, hélas