Les autorités italiennes ont condamné Apple et Samsung pour avoir ralenti volontairement des smartphones vendus, dans le but de pousser les utilisateurs à renouveler. En cause, des mises à jour qui ralentissent l’iPhone 6 et le Galaxy Note 4.

La question de l’obsolescence programmée est un débat récurrent, en particulier sur le marché des smartphones. Les fabricants ralentissent-ils volontairement nos smartphones avec le temps pour nous pousser à en acheter un nouveau ? D’après l’autorité de contrôle de la concurrence en Italie, la réponse est oui dans le cas d’Apple et Samsung.

5 à 10 millions d’euros d’amende

Le journal The Guardian rapporte en effet que les autorités italiennes ont condamné Apple à 10 millions d’euros d’amende, et Samsung à 5 millions d’euros d’amende, pour obsolescence programmée. Les deux marques devront également afficher un message informatif concernant cette condamnation sur leurs sites officiels. Ce résultat fait suite à une enquête lancée en janvier qui a pu démontrer les effets négatifs des mises à jour sur les appareils testés en termes de performances.

L’autorité pointe également du doigt le manque d’information donnée aux clients concernant l’impact éventuel de ces mises à jour sur les performances. Le client est poussé, voire forcé, à installer une mise à jour qui finit par ralentir les performances.

Les 5 millions d’euros d’amende supplémentaire pour Apple concernent le « batterygate », c’est-à-dire le manque d’explication de la marque concernant le comportement de iOS avec les batteries presque vides ou en fin de vie.

Le ralentissement est-il vraiment délibéré ?

La condamnation italienne semble essentiellement s’appuyer sur le fait que les marques poussent les consommateurs à mettre à jour leurs smartphones, quand une mise à jour est disponible. Cette mise à jour, qui apporte de nouvelles fonctionnalités, peut alors ralentir le téléphone et pousser le consommateur à changer d’appareil.

Difficile pour autant d’en conclure que le ralentissement des anciens appareils est voulu par les constructeurs. Un bon suivi des mises à jour est au contraire un élément qui peut rallonger la durée de vie d’un smartphone. De plus, ces mises à jour peuvent intégrer des correctifs de sécurité, et leur installation est donc plus que conseillée.