Certains clients de Samsung ont eu l’occasion de voir le fameux smartphone pliable du constructeur lors du CES 2019. Les premiers retours sont plutôt positifs et évoquent la même révolution que l’arrivée des flip phones à l’époque.

Le Consumer Electronics Show 2019 bat son plein à Las Vegas et les constructeurs multiplient leurs annonces dans tous les domaines. Tous ou presque, puisque les smartphones sont très peu présents sur le salon (ne parlons même pas des tablettes). Dommage alors que l’on s’attendait à voir apparaître des smartphones pliables, de la part de LG, mais aussi de Samsung qui a déjà montré son concept en fin d’année dernière.

Malheureusement, les smartphones en question n’ont pas été dévoilés au grand public. Si celui de LG n’a pas fait parler de lui, celui de Samsung en revanche semble avoir été montré en petit comité à certains clients du constructeur coréen. Le média coréen The Investor a réussi à obtenir quelques témoignages.

Une bonne prise en main et parfait pour le multitâche

Selon ces premiers retours, le smartphone ne donne pas vraiment une impression d’épaisseur lorsqu’on le tient en main, mais il permet « une prise en main stable ». Sa finesse, lorsqu’il est déplié, est par ailleurs soulevée ici. On imagine que Samsung a réussi à rendre l’appareil aussi fin que ses dernières tablettes, notamment la Galaxy Tab S4 et ses 7,1 mm.

Bien sûr, c’est le côté convertible qui a le plus impressionné. Le smartphone pliable de Samsung est « spécialisé dans le multitâche » selon les mêmes sources et sera « vraiment très pratique pour ceux qui possèdent à la fois un smartphone et une tablette ». Le constructeur va certainement mettre l’accent sur la productivité, comme c’était le cas avec la gamme Galaxy Note et son stylet.

« La même impression que les téléphones à clapet de Nokia »

Au-delà de ces quelques impressions esthétiques qui paraissent plutôt évidentes et que l’on aura certainement l’occasion de confirmer ou d’infirmer dans les prochains mois, l’une des sources de The Investor indique que la rencontre lui a rappelé particulièrement « le moment où Nokia a lancé ses premiers téléphones à clapet ».

En soi, ce n’est pas un grand compliment quand on revoit l’épais Nokia 282 (sorti en 1998). Nokia n’a pas non plus été le premier à proposer un tel produit puisque Motorola proposait déjà le StarTAC en 1996. On comprend donc qu’il s’agit plutôt de la popularisation de ce form-factor qui est comparée ici.

Entre les lignes, les smartphones pliables font leur petit effet et impressionnent comme ont pu le faire certaines avancées du monde des télécoms. Reste à voir si cette génération aura autant de succès que les « flip phones » que l’on pouvait voir partout au début des années 2000.