Alors que Huawei affiche de très bons résultats financiers pour le deuxième trimestre 2019, malgré la sanction américaine, on ne peut pas en dire autant de Samsung. Le constructeur coréen a vu ses bénéfices chuter de 42% par rapport à la même période l’an dernier.

Le Galaxy S10e.

C’est la saison des résultats financiers pour les grandes entreprises. Après Huawei ou Apple, c’est désormais au tour de Samsung de faire le point sur son premier trimestre. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que la période n’a pas particulièrement souri au géant sud-coréen.

En effet, comme le rapporte l’agence Reuters, la division smartphones du groupe a subi un coup assez dur en voyant ses bénéfices chuter de 42% par rapport au deuxième trimestre 2018, avec seulement 1,6 billion de wons (1,21 milliard d’euros) de profit. Une chute qui se veut néanmoins moins dure qu’au premier trimestre où le groupe avait accusé une baisse de 60% de ses bénéfices sur la même division.

Des ventes de smartphones en hausse de 6,7%

Le coup est particulièrement dur pour Samsung alors que sur la même période, son concurrent chinois Huawei a vu ses bénéfices augmenter de 8,7% sur l’ensemble du premier semestre — et sur l’ensemble du groupe–, et ce malgré les sanctions américaines à son encontre.

Malgré cette baisse des bénéfices pour Samsung, d’autres éléments sont plutôt en faveur du chaebol. C’est notamment le cas du nombre de ventes sur le trimestre, estimé à +6,7% par rapport à l’an dernier par le cabinet Strategy Analytics. Un paradoxe qui pourrait s’expliquer par l’arrivée de la nouvelle gamme Galaxy A, avec des appareils à prix attractifs, prévus pour être vendu davantage, même si les bénéfices sont moindres que sur le haut de gamme. Le constructeur coréen conserverait 22% des parts de marché dans le monde, devant Apple et Huawei.