En marge de son interview concernant les caractéristiques de la PlayStation 5, Mark Cerny, le concepteur de la machine, a souhaité répondre aux questions sur le futur prix de vente de la console.

La publication des premières caractéristiques de la PlayStation 5 a généré beaucoup d’interrogation autour de la machine. En effet, avec une machine qui intégrerait les dernières générations de puces AMD Ryzen et AMD Navi, avec en plus un lecteur de médias physiques (probablement Blu-ray) et un stockage SSD très rapide, la facture pourrait être assez salée.

Mark Cerny rassure sur le prix

Peter Rubin, le journaliste qui a pu s’entretenir avec Mark Cerny pour parler des caractéristiques de la console, avait justement posé la question du prix de la machine lors de son entretien. Sur Twitter il partage la réponse du concerné.

Mark Cerny explique : « je pense que nous allons la commercialiser à un tarif conseillé qui sera attractif pour les joueurs, compte tenu de ses fonctionnalités avancées ». Lorsque le journaliste a demandé plus de précision, Cerny a indiqué qu’il ne pouvait pas en dire plus pour le moment.

Ce qu’il faut en tirer, c’est que Sony est bien sûr conscient de l’importance du prix de départ d’une console. Dans l’histoire récente de l’industrie, la PlayStation 3 avait été jugée trop chère avec un prix de lancement de 600 euros. À la génération suivante, c’est Microsoft qui en a fait les frais en lançant sa Xbox One pour 100 euros de plus que la PlayStation 4.

La réponse de Mark Cerny prévient toutefois d’une éventuelle hausse du prix de la console, par rapport aux 400 euros demandés au lancement des PS4 et PS4 Pro. En effet, en indiquant que le prix tiendra compte des « fonctionnalités avancées » de la machine, il prépare le terrain pour justifier l’éventuelle hausse de prix.