Marc Cerny, l’architecte de la PlayStation 4, a dévoilé les premières caractéristiques de la PS5. Au programme : audio 3D, SSD et ray tracing.

Une démonstration de ray tracing par Nvidia.

La génération actuelle de consoles de jeu, qui a vu s’affronter la PlayStation 4 et la Xbox One, touche à sa fin. Microsoft a beau préparer une dernière itération de sa Xbox, Sony semble lui être prêt à passer à la génération suivante. Le site Wired a ainsi pu discuter avec Mark Cerny, architecte en chef des consoles du japonais, pour parler des premiers détails concernant sa prochaine console.

Si l’on parle clairement d’une nouvelle génération de console ici, le nom PlayStation 5 n’a pas clairement été évoqué ni par Mark Cerny, ni par Wired. Il y a toutefois de fortes chances pour que ce soit bien le nom commercial de la console.

AMD reste le partenaire de Sony

Le plus intéressant pour le moment est donc de comprendre les choix techniques qu’a faits Sony pour sa prochaine console, ce qui permet d’en apprendre plus sur ses performances estimées. Ainsi on apprend d’abord que AMD reste le partenaire de choix de Sony pour cette nouvelle PlayStation. Pas de surprise ici, en gardant une architecture similaire, cela permet à Sony de rendre la console rétrocompatible avec les jeux PS4. À ce titre, notez que Mark Cerny a fait plusieurs démonstrations de la nouvelle console avec un jeu PS4 : Spider-Man.

  • Processeur AMD Ryzen (Zen 2, gravé en 7nm)
  • Puce graphique AMD Navi (support de l’audio 3D et ray tracing)
  • Stockage flash SSD
  • Lecteur de médias physiques (Blu Ray probablement)
  • Support de la 8K
  • Rétrocompatible avec les jeux PS4

Parmi les orientations mises en avant par Sony, on peut déjà noter l’arrivé du ray tracing. Cette méthode de rendu mise en avant par Nvidia depuis un peu moins d’un an sur ses cartes GeForce RTX doit permettre d’obtenir une gestion des lumières beaucoup plus réalistes dans les jeux. Jusqu’à présent, cette méthode de rendu demandait trop de performance pour imaginer l’utiliser sur des machines grand public. Il semble que Sony soit confiant pour la mettre en application avec la PlayStation 5.

Lien YouTube S’abonner à FrAndroid

Mark Cerny met également en avant la gestion spatiale du son grâce à la prise en charge native de l’audio 3D par la puce graphique. Les jeux prennent déjà en charge cette spatialisation, mais Mark Cerny promet d’aller plus loin avec la nouvelle génération. Associée au ray tracing, ces technologies devraient augmenter une nouvelle fois l’immersion dans les jeux.

Enfin, concernant le stockage, il promet que le SSD de la nouvelle PlayStation sera plus rapide que ce que l’on trouve sur un ordinateur aujourd’hui. Avec ce stockage beaucoup plus rapide (qui pourrait utiliser le PCI Express 4.0), les jeux en open world comme Spider-Man pourraient voir leur temps de chargement nettement raccourci. Une démonstration comparait ainsi le chargement d’une zone en 15 secondes sur PS4 Pro, qui passait à 0,8 seconde sur la plateforme de test. Le SSD ne serait pas le seul responsable de ce bond en vitesse, Sony aurait également optimisé l’interface aussi bien physique que logicielle, avec de nouvelles API pour les développeurs.

Augmenter l’immersion et optimiser les jeux open world, Sony a clairement l’intention de maximiser la qualité de ses exclusivités, développées par ses propres studios qui pourront pleinement en profiter. On pense aux développeurs de God Of War, The Last of Us ou encore Horizon : Zero Dawn.

Lancement prévu en 2020

L’article exclu explicitement une sortie de la console en 2019, ce qui laisse imaginer que la console devrait être sortir plutôt en 2020. On a du mal à imaginer que Sony attendrait jusqu’en 2021 pour lancer sa nouvelle console en annonçant ses premières caractéristiques dès 2019.

Sony a déjà débuté le développement de jeux pour cette nouvelle génération, et avoue à mi-mot que certains jeux déjà dévoilés comme Death Stranding devraient avoir le droit à une sortie simultané sur PlayStation 4 et PlayStation 5.

Cette nouvelle console n’est pas le seul projet dans les cartons de Sony. Mark Cerny indique dans son interview que les plans de Sony concernant le cloud gaming deviendront plus clairs d’ici le lancement de la PlayStation 5. Il rappelle que la firme est l’une des premières à être entré sur ce marché en rachetant Gaikai et en lançant le PS Now. Un marché aujourd’hui attaqué notamment par Google Stadia, et bientôt Microsoft xCloud.

Google Stadia contre Nintendo, PlayStation et Xbox : la nouvelle guerre du jeu vidéo