La PS5 est beaucoup plus petite qu’initialement prévu, assure son designer

Une console censée représenter « la masse invisible entre le joueur et l’ingénierie mécanique »

 

Dans le cadre d'une entrevue accordée au Washington Post, Yujin Morisawa, Senior Art Director de Sony et designer de la PS5, s'est exprimé sur le design atypique de la nouvelle console du géant nippon. Tout en s'amusant de la réaction des joueurs, l'intéressé explique que la console devait initialement être... encore plus grosse.

En termes de design, la PlayStation 5 n’est clairement pas une console comme les autres…

En termes de design, la PlayStation 5 n’est clairement pas une console comme les autres… // Source : Sony

C’est une belle interview du designer japonais de la PlayStation 5 que nous délivre ce lundi le Washington Post. Le média américain a pu s’entretenir avec Yujin Morisawa, l’homme à qui l’on doit le look déconcertant de la nouvelle console de Sony. Et derrière ces lignes atypiques, des anecdotes amusantes, parfois surprenantes. On apprend par exemple que l’intéressé n’a pas travaillé avec les ingénieurs au tout début du projet… et que ses premiers coups de crayon pointaient vers une machine nettement plus volumineuse encore. En clair, si vous pouvez caresser l’espoir de faire tenir une PS5 dans votre meuble TV, c’est en partie grâce aux ingénieurs.

« Quand j’ai commencé à dessiner, c’était beaucoup plus grand »

« J’ai essayé de sculpter la masse invisible entre le joueur et l’ingénierie mécanique. C’est ainsi que je la décrirais », explique Morisawa au sujet du design adopté pour la PS5. « Il y a quelque chose entre le matériel et le joueur, et cela devrait être exprimé », poursuit-il, tout en assurant plus loin prendre avec humour les réactions tranchées des joueurs et les détournements de son design réalisés par la communauté sur Reddit et les réseaux sociaux.

« Je trouve ça drôle. Je ne suis pas offensé ou quoi que ce soit. J’aime vraiment ce avec quoi les gens jouent. Je ne pense pas que ce soit une mauvaise chose. Je pense que c’est de la bonne énergie », explique-t-il. Et de la bonne énergie, il y en a : en l’espace de quelques semaines, la PS5 a été détournée en Oeil de Sauron, en routeurs ou encore en humidificateurs d’air, rappelle le Washington Post.

Yujin Morisawa en compagnie de sa création

Yujin Morisawa en compagnie de sa création // Source : Fukui Satoru pour Sony Interactive Entertainment

Yujin Morisawa explique néanmoins qu’en termes de conception, la PS5 a été dessinée pour que le public y retrouve inconsciemment une silhouette familière : « C’est vraiment quelque chose qui dépasse ce que nous avions déjà. Mais le squelette a toujours eu des formes carrées et des arrondies. Il est mesuré avec précision pour que vous vous sentiez à l’aise lorsque vous regardez l’objet », décrit-il avant d’ajouter avoir voulu conférer au design « l’aura d’une machine puissante ».

La partie la plus croustillante de l’entretien touche peut-être à la question de la taille (monumentale) de la PlayStation 5, nettement plus volumineuse que sa concurrente, la Xbox Series X. « Au début, je ne savais pas à quoi m’attendre. Je savais [que la console] serait plus grande parce que je connaissais sa puissance, donc je savais quel débit d’air serait nécessaire et quelle quantité d’espace serait requis pour un dissipateur thermique [adéquat] », lit-on.

Les croquis du design de la PS5

Les croquis du design de la PS5 // Source : Sony Interactive Entertainment via le Washington Post

« Quand j’ai commencé à la dessiner, elle était donc beaucoup plus grande, même si je ne savais pas ce que les ingénieurs allaient faire. Ce qui est assez drôle, c’est que c’est eux qui m’ont dit qu’elle était trop grande. J’ai donc dû la réduire un peu par rapport au premier dessin », se rappelle Yujin Morisawa.

« [Par la suite], nous voulions la réduire beaucoup plus, mais finalement la taille parfaite est celle actuelle. Si je l’avais faite plus fine, il y aurait moins de flux d’air (…). Cela perturberait le joueur pendant qu’il joue (…) ».

Dilemme

Quant au design final de la PS5, en rupture totale avec celui adopté pour les PlayStation 4 et 4 Pro, Morisawa évoque une « décision assez difficile au début ». « Devait-elle ressembler à une successeur de la PlayStation 4 ou devions-nous aller au-delà de ce que nous avions conçu auparavant ? Nous avons décidé d’aller au-delà, parce que tout le monde essayait de réaliser quelque chose qui dépassait ce que nous avions ».

Pour rappel, la PlayStation 5 arrivera en France le 19 novembre prochain. Sa rivale, la Xbox Series X, est pour sa part disponible dès aujourd’hui.

Nos premiers tests de la PS5 : la puissance au service de l’immersion dans le jeu

Les derniers articles