Sony XR Processor ou l’intelligence ultime pour vos TV en 2021

Bravia XR : pour des images eXtra Réalistes

 

Sony reste fidèle à sa philosophie et annonce une gamme de téléviseurs visant à produire une image toujours plus proche de la perception humaine. Au cœur d'une vaste gamme composée de modèles 4K et 8K, il y a un nouveau chef d'orchestre : le processeur Sony XR présenté en marge du CES 2021.

Sony XR Processor ou l’intelligence ultime pour vos TV en 2021

Après LG et Samsung, c’est au tour de Sony de présenter ses nouveautés en matière de téléviseur lors du CES 2021. Et ce qu’on peut d’ores et déjà dire, c’est qu’à l’inverse des deux constructeurs coréens qui misent tous les deux cette année sur un rétroéclairage Mini LED pour leur gamme LCD (retrouvez nos articles sur les LG QNED et les Samsung Neo QLED), Sony n’évoque pas encore cette technologie. Tout du moins pas encore pour une production en série. Interrogé sur ce point, le porte-parole français nous confirme que les ingénieurs japonais travaillent évidemment sur cette technologie, mais qu’il est trop tôt pour en parler.

Mettons donc cette (pas si) petite déception (que cela) de côté et voyons ce qui nous attend chez Sony pour 2021, en matière de traitement d’image d’abord. Nous reviendrons sur les gammes Sony dans un autre article et allons nous consacrer ici à la pièce maîtresse de cette nouvelle lignée de TV LCD et OLED : le processeur Sony XR, digne héritier du Sony X1 Ultimate.

Sony Bravia XR promet un rendu eXtra Réaliste

Bravia XR, telle est la nouvelle dénomination des téléviseurs millésime 2021 chez Sony, que ce soit pour les modèles 4K (LCD ou OLED) comme 8K. L’information à retenir est qu’il s’agit là du premier processeur doté d’une intelligence artificielle et cognitive. Nous nous permettons de faire référence à un rendu « eXtra Réaliste », car Sony ne donne pas la signification de XR.

Le processeur XR agit sur l’image et l’audio

Le processeur XR agit sur l’image et l’audio

Dans les grandes lignes, il s’agit d’une combine les performances des (désormais) traditionnelles « IA » qui analysent l’image pour y appliquer les différents traitements habituels (upscalling, tone mapping, etc.) à laquelle s’ajoute une « intelligence cognitive« . Celle-ci se charge de rendre le résultat encore plus proche de ce que perçoivent les humains… dans la vraie vie. C’est ce que Sony appelle le « Cognitive Processor XR » et il ne se limite pas seulement ici à la perception visuelle, mais aussi auditive.

Comment Sony fait-il cela ? C’est finalement assez simple, en tout cas en théorie. Par exemple, lorsque vous discutez avec une personne, certains éléments attirent votre regard davantage que d’autres. La peau (sa texture, sa couleur, sa brillance, etc.), les cheveux (les détails, les reflets, etc.) ou encore les yeux (couleur, forme, etc.).

Ainsi, la vision humaine fait naturellement le point (au sens du « focus ») sur ces éléments et a tendance à occulter un peu le reste. À titre de comparaison, c’est un peu l’effet Bokeh qu’on utilise en photo et vidéo pour faire ressortir le personnage à l’image.

Des milliers de zones de l’image analysés

Pour arriver à un résultat annoncé comme inédit, Sony s’est appuyé sur toutes les données collectées au fil des années dans les vidéos et pistes audio, auxquelles il a ajouté cette notion de « traitement cognitif ». Toujours selon le constructeur, ce nouveau traitement représenterait des milliers de zones analysées dans l’image pour comprendre ce qu’il se passe. S’agit-il d’une personne, d’un animal, d’un objet ? Quelle est sa couleur, sa texture, sa position dans l’image ? Le sujet doit-il être net ou doit-il être flou, très éclairé et contrasté ou sombre ? Faut-il y appliquer un filtre pour booster les détails ou, au contraire, faut-il que la portion de l’image reste neutre et la plus réaliste possible ? Tant de questions qui se posent durant le traitement.

Les nouveaux processeurs XR promettent donc une puissance de calcul encore plus importante que les excellents processeurs X1 Ultimate actuels. Processeurs qui restent d’ailleurs au catalogue de la marque puisqu’ils équiperont les modèles LCD les plus abordables. En somme, ce qui attire votre œil dans la vie sera sublimé et mis en valeur sur ces écrans de demain. Il nous tarde de percevoir le résultat, mais aussi de comprendre comment Sony a intégré ses technologies.

Rappelons que la firme japonaise fait partie des rares constructeurs qui ne proposent pas de mode Film Maker (on trouve en revanche un mode Netflix), car il considère, fort de son expérience avec Sony Pictures, que ces traitements d’image ne dégradent pas la pâte artistique des équipes qui réalisent les films et séries.

Luminosité et détails pour les écrans LCD comme OLED

OLED et LCD profiteront ainsi des technologies mentionnées ci-dessus. Dans le cas des téléviseurs LCD, ceux-ci étant plus intelligents, l’électronique devrait par conséquent mieux maîtriser la luminosité et, par association, la production des contrastes. Mais comme Sony ne communique jamais sur le nombre de zones de rétroéclairage dans ses modèles, nous ne nous attarderons pas plus sur le phénomène de fuite de lumière qui devrait être ici encore réduit.

Les modèles OLED de 2021, quant à eux, utiliseront toujours des toujours des panneaux OLED WRGB. Le processeur XR offrirait une bien meilleure gestion de la luminosité et de la puissance de pic. Conséquence, l’image sera plus dynamique et la couverture colorimétrique encore plus étendue.

Les modèles OLED s’annoncent plus lumineux encore

Les modèles OLED s’annoncent plus lumineux encore

Pour parvenir à cette amélioration, Sony applique une très fine feuille d’aluminium à l’arrière du panneau OLED, qui joue ainsi le rôle de radiateur pour la dissipation de la chaleur. Ce principe de dissipation thermique permet également au constructeur de limiter les risques de marquage propres à l’OLED. Rappelons sur à ce sujet, que Sony intègre d’ores et déjà des principes de décalage de pixels et des mécanismes de maintenance automatisés pour limiter le burn-in.

Enfin, un nouveau filtre antireflet devrait également permettre à tous les téléviseurs, OLED comme LCD, de profiter de meilleurs angles de vision. Attention toutefois, Sony nous précise qu’en 2021, il existera différentes gammes de téléviseurs OLED et que tous ne seront pas dotés de dalles aussi lumineuses.

En revanche, on regrette que ces téléviseurs, pourtant équipés d’un capteur de luminosité ambiante pour ajuster la configuration de l’image, ne soient pas compatibles avec la technologie Dolby Vision IQ.

Un changement de nom pour les technologies

Sony profite également du changement de dénomination de processeur pour changer le nom des technologies maison en conséquence. Voici donc ce qui se cache derrière les termes (que certains qualifient de jargons marketing) que vous retrouverez sur les fiches techniques des produits en 2021.

Pour la partie image, quatre piliers composent le XR Picture  : 

XR Color : un ensemble de traitements qui regroupe le XR Triluminos Pro (technologie qui booste les couleurs, concurrente du QLED chez Samsung et NanoCell chez LG) et le XR Smoothing qui est le nouveau nom du Super Bit Mapping HDR. Celle-ci gère la montée de la puissance lumineuse dans les contenus HDR pour que les zones très lumineuses ne soient pas totalement cramées alors que les zones sombres sont sous-exposées.

L’upscalling au meilleur de ses capacités chez Sony

L’upscalling au meilleur de ses capacités chez Sony

–  XR Clarity : regroupe les processus de mise à l’échelle de l’image, avec XR Upscalling 4K, XR Upscalling 8K et XR Super Resolution.

–  XR Contrast : qui s’intéresse donc à l’amélioration des contrastes avec le XR OLED Contrast Pro pour les gammes OLED et XR Contrast Booster pour le LCD. C’est aussi ce dernier procédé qui se charge de piloter le plus finement possible la luminosité, en intervenant notamment sur les zones de rétroéclairage des modèles LCD Full Array LED.

La technologie XR Contrast permettra de mieux maîtriser le rétroéclairage des dalles LCD

La technologie XR Contrast permettra de mieux maîtriser le rétroéclairage des dalles LCD

XR Motion : cette technologie se charge d’ajuster en permanence la fluidité de l’image. Avis à tous ceux qui craindraient que, dans cette escalade à la perfection de l’image, Sony abuse de ce moteur de compensation de mouvements et que l’image devienne trop artificielle : il sera possible d’en réduire l’intensité.

L’audio n’est pas oublié avec deux groupements de technologies :

XR Sound Position : qui regroupe les technologies Acoustic Surface Audio et Acoustic Multi-Audio. Elles permettent à Sony de produire un son plus immersif en exploitant les propriétés de ses châssis et de ses dalles. Par exemple, l’Acoustic Surface Audio qui équipe les téléviseurs OLED exploite le fait que les dalles soient fines pour y coupler des actionneurs faisant vibrer la façade et ainsi produire un son directement orienté vers les spectateurs.

Voici à quoi ressemble un actionneur, utilisé pour faire vibrer la dalle OLED et produire le son.

Voici à quoi ressemble un actionneur, utilisé pour faire vibrer la dalle OLED et produire le son.

L’Acoustic Multi-Audio est, lui, dédié aux TV LCD. Il propose également un son multicanal, mais utilise des diffuseurs (des sortes de tunnels de plastique) dans le châssis du téléviseur pour orienter le son. L’équipement (nombre de voies : tweeter, médium et woofer) et le niveau de puissance dépendent ensuite du téléviseur lui-même (plus ou moins haut de gamme). Nous n’aurons que plus d’informations lorsque les fiches techniques de ces modèles 2021 seront publiées.

Sony promet de plonger les spectateurs dans une bulle sonore

Sony promet de plonger les spectateurs dans une bulle sonore

– La technologie XR Surround Upscalling contribue, comme son nom l’indique, à donner une impression de 3D au son. Selon Sony, cette technologie permet d’exploiter une source stéréo ou 4.1 pour l’upscaller en 5.1.2. Les téléviseurs seront compatibles avec la technologie Dolby Atmos.

Bonne nouvelle, la firme japonaise entend faire profiter le plus large public de ces nouvelles capacités et ce nouveau processeur XR équipera donc une grande partie des téléviseurs 2021 de Sony. Et à tout cela s’ajoute un argument de taille : ces produits seront les premiers à fonctionner sous Google TV à la sauce Sony. On dit donc “Bye-Bye Android TV”, mais pas à la surcouche Sony que nous apprécions particulièrement !

Les derniers articles