Tesla et la conduite 100 % autonome : Elon Musk révèle un nouveau délai très court

 

Selon les estimations d’Elon Musk, la bêta publique de son système de conduite 100 % autonome devrait être déployée d’ici 4 semaines. Bien que la prudence soit de mise au regard des nombreux délais annoncés, mais rarement respectés.

Tesla et la conduite 100 % autonome : Elon Musk révèle un nouveau délai très court

Voilà déjà presque un an que les bêta-testeurs Tesla ayant accès à son programme d’accès anticipé utilisent la bêta du système de conduite 100 % autonome. À l’époque, et en bon homme pressé qu’il est, Elon Musk espérait un déploiement plus large rapide et efficace. Sauf que les choses sont bien évidemment plus compliquées que ça.

En juillet, l’intéressé a d’ailleurs admis que « la conduite autonome généralisée est un problème difficile à résoudre, car elle nécessite d’adapter l’IA au monde réel ». Et de concéder : « Je ne m’attendais pas à ce que ce soit si difficile, même si la difficulté est évidente avec le recul ». Il n’empêche, Elon Musk fera tout pour arriver à ses fins.

Une bêta publique dans 4 semaines

D’ailleurs, le patron de SpaceX a révélé que la bêta FSD (Full Self-Driving) fera l’objet d’un déploiement plus large d’ici 4 semaines. Un déploiement qui s’ouvrira donc au grand public, et plus précisément aux personnes ayant acheté le pack « Capacité de conduite entièrement autonome ».

« La bêta v10 aura le droit à un réseau neuronal complètement repensé. Nous aurons donc besoin de plusieurs autres semaines après ça pour le régler et corriger les bugs. L’estimation la plus plausible est qu’un bouton pour la bêta publique arrivera dans 4 semaines », peut-on lire sur Twitter, son réseau social préféré.

Prudence

Ce fameux bouton dont Elon Musk parle n’est autre qu’un bouton de téléchargement donnant la possibilité aux acquéreurs du FSD de télécharger, ou non, le nouveau logiciel. Il n’empêche, M. Musk s’est à de nombreuses reprises trompés dans le passé concernant les délais de ses projets.

L’entrepreneur américain a tendance à communiquer des deadlines très serrées, que ses équipes n’arrivent pas toujours à respecter. Ce délai de quatre semaines est donc à accueillir avec prudence. Sachez aussi que seuls les utilisateurs américains auront droit à cette bêta publique.

Elon Musk laisse la porte ouverte aux autres constructeurs automobiles et serait prêt à commercialiser son système de conduite autonome, a-t-il suggéré durant le Tesla AI Day.
Lire la suite

Les derniers articles