Des documents consultés par Business Insider dévoilent les objectifs de production et la feuille de route industrielle du Tesla Model Y : 2020 apparaît comme l’année choisie par Elon Musk pour se concentrer pleinement sur son SUV électrique.

Si la Model 3 occupe une place centrale dans l’actualité du fabricant californien Tesla, les autres modèles électriques du groupe, que sont les Model S, X ou encore Y, suscitent eux aussi l’intérêt de la communauté. La version « Y » fait d’ailleurs l’objet d’une fuite importante issue d’un document envoyé aux employés de l’entreprise peu avant la publication du bilan trimestriel datée d’octobre 2018.

Des objectifs de production ambitieux

Consultés par la rédaction de Business Insider, les documents en question reposent principalement sur la roadmap industrielle du Model Y. En clair, les équipes d’Elon Musk prévoient d’assembler leur SUV électrique au sein de deux Gigafactory de la multinationale du groupe : la numéro 1, située dans l’État du Nevada, et la numéro 3, basée en Chine. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les objectifs d’Elon Musk sont ambitieux. Comme souvent, en somme.

L’usine américaine devrait ainsi produire jusqu’à 2000 Model Y par semaine à partir du 1er septembre 2020, avant d’accélérer le rythme en décembre, à hauteur de 7000 voitures construites. Celle de l’Empire du Milieu viserait quant à elle les 2000 véhicules par semaine en novembre/décembre, puis 5000 à partir de février 2021. Soit 12 000 Model Y produits en sept jours, une fois les deux Gigafactory poussées au maximum de leur capacité.

Une troisième rangée de sièges arrière

Si les objectifs de M. Musk semblent hauts, ses employés bénéficieront d’un avantage considérable. La chaîne de production du Model Y se calquera sur celle de la Model 3 — seules quelques petites modifications seront effectuées. A-t-on affaire à la révolution de fabrication évoquée par l’entrepreneur en mai dernier ? La question est en tout cas posée. Les documents révéleraient également la présence d’une troisième rangée de sièges arrière et une console centrale installée à bord du véhicule.

Un porte-parole de Tesla a tenu à réagir à l’ensemble de ces révélations qu’il réfute formellement :  « Les échéances et les informations partagées ici sont obsolètes. Lorsque nous aurons des détails à communiquer, nous les partagerons. D’ici là, nous restons concentrés sur la Model 3, que nous sommes ravis de lancer en Europe et en Chine au début de l’année prochaine ». Ou comment se débarrasser d’une patate chaude.

À lire sur FrAndroid : Elon Musk avoue : Tesla a failli mourir à cause des retards de la Model 3